GLASS CLOUD - The Royal Thousand (Basick) - 12/07/2012 @ 07h14
L’été arrive (si dame météo le veut bien), il est donc temps de s’enquiller quelques albums rafraîchissants. Et s’il y a bien un genre qui est frais, c’est le Djent et assimilés. En attendant le second album de PERIPHERY, voilà que débarque une nouvelle formation qui veut nous abreuver jusqu’à plus soif de plans syncopés, de leads mélodiques et de chant clair. C’est ainsi que Jerry Roush, ex-vocaliste de SKY EATS AIRPLANE et OF MICE & MEN, a décidé de former GLASS CLOUD avec quelques camarades de jeu dont Joshua Travis, guitariste des mathcoreux foufous de THE TONY DANZA TAPDANCE EXTRAVANGANZA. Mais tout de suite, une petite ombre apparaît au tableau prometteur et risque de faire fuir pas mal de monde, c’est que le groupe est classé comme faisant du « Post-Hardcore », soit l’appellation scientifique du fameux « Crabcore ». Et GLASS CLOUD est « destiné à être une vedette du Post-Hardcore » selon ma fiche promo. Mais ce quartet américain est quand même un peu plus qu’un simple disciple d’ATTACK ATTACK!. Pas de mèches, moyenne d’âge bien supérieure à 17 ans, pas d’autotune à fond les ballons, pas de break techno/crunk/dubstep, niveau technique bien étoffé, et surtout signature chez Basick Records qui devient une référence pour le Djent et assimilés et n’a pas pris pour habitude de signer des groupes basiques (hahaha) et putassiers.

A vrai dire le seul élément de pur « Post-Hardcore » que l’on retrouve chez le premier album du combo, The Royal Thousand, ce sont ces screams typés « fin de mue vocale », bien évidemment assez horripilants au premier abord, mais on en fait vite abstraction. Du reste, GLASS CLOUD évolue plus dans un Djent/Metalcore assez couillu, et surtout parfaitement équilibré. Les passages catchy et mélodiques, à grand renfort de leads démonstratifs, s’entrechoquent avec des assauts Djent ultra-percutants et autres breakdowns bien puissants comme il faut. GLASS CLOUD ne propose vraiment rien de neuf, jusque dans ce chant clair correct mais sans originalité, avec des paroles souvent très clichées (« We don’t give a fuck, who you are… »), mais le charme opère car The Royal Thousand est un petit album (39 minutes) sans prétention qui va à l’essentiel. Surtout grâce aux compos de Joshua Travis (qui a également produit ce premier album au son qui bute, plutôt abrasif que surgonflé), très bien fichues et efficaces à défaut d’être ultra-techniques comme certaines formations Djent. Si l’ensemble est un peu linéaire, aucun morceau n’est à jeter, avec souvent des refrains en chant clair très accrocheurs. Entre les morceaux au format « tube » comme "White Flag", "Falling in Style", "All Along" et "Counting Sheep", et les brulôts punchy comme "If He Dies, He Dies" et "Ivy & Wine", il y a de quoi faire pour peu qu’on apprécie le genre.

Eh oui, il faudra être amateur du genre car GLASS CLOUD n’est pas fait pour toutes les oreilles, contenant tous les artifices d’un genre à la mode qui l’est un peu trop pour certains. Mais les fans de PERIPHERY, EVER FORTHRIGHT, STRUCTURES et consorts qui recherchent un truc non révolutionnaire et plus léger devraient trouver leur compte avec The Royal Thousand, et le commander en maxi best-of assorti d’un Coca et d’un Sundae en dessert, avant d’aller truster la plage de sable fin. Bref, un disque parfait pour l’été, du Djent-Core bien torché qui remplit parfaitement son rôle, avec tous les bons ingrédients du genre, le meilleur du Post-Hardcore (c’est-à-dire… euh non oubliez ce que j’ai dit), et des musiciens qui se lâchent sans se creuser la tête. Bonne surprise et album hautement sympathique.

http://www.facebook.com/glasscloud - 147 visite(s)

Bandcamp - 116 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 12423




Auteur
Commentaire
jvice
Membre enregistré
Posté le: 12/07/2012 à 10h32 - (102941)
Très bien foutu cet album, bien écrit et agréable à écouter!



Ilhan
Membre enregistré
Posté le: 12/07/2012 à 13h03 - (102944)
Crabcore et posthardcore dans le même panier? non! Comme tu dis à part vite fait le chant hurlé, ça a aucun rapport.
Attack attack, Glass Cloud et cie peuvent se qualifier comme il veulent, mais ils n'ont rien à voir avec du post hardcore, terme déjà bien assez vague comme ça pour qu'on en rajoute pas.

Dans le cas précis de Glass Cloud j'entends du metalcore assez classique légérement matiné de Mathcore (récemment rebaptisé djent).

Après pour le reste je suis d'accord avec la chronique, c'est plutôt bien foutu, dans le genre c'est plutôt dans le haut du panier.
Mais le manque d'originalité des parties metalcore et les chants clairs me rebutent complétement.

J'en attendais plus d'un mec qui a joué dans Tony Danza quand même!



Zero
Membre enregistré
Posté le: 16/07/2012 à 19h03 - (102997)
...je dirais que le crabcore est du metalcore autotuné (ou nintendocore)...le post-(hard)core recense plutôt des groupe comme cult of luna, benea reach, alexisonfire, a static lullaby, impure wilhelmina, aside from a day....et dans les 90ies, on retrouvait fugazi et quicksand entre autre...bref des groupes un peu plus nobles que cette soupe...sinon je m'en vais de ce pas écouter glass cloud...

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 16/07/2012 à 19h57 - (102998)
non non, le Postcore et le Post-Hardcore sont deux choses bien différentes. ne me demandez pas pourquoi ni comment la différence d'étiquetage est apparue mais sur la toile, mais pour désigner tout ce qui est Metalcore teenager a cris de milieu/fin de mue et refrains en voix émo, avec divers artifices (claviers, passages dubstep, etc...), c'est bien le terme "Post-Hardcore" qui est utilisé... pour tout ce qui est Isis, Cult Of Luna... il vaudrait mieux dire "Post-Metal" en définitive. enfin bon...

AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 16/07/2012 à 20h54 - (103001)
Dans les 90's, le post-hardcore, c'était des trucs comme Fugazi ou Drive Like Jehu et le metalcore des groupes comme Earth Crisis.
Les étiquettes, c'est comme la branlette, ça va, ça vient.

Zero
Membre enregistré
Posté le: 16/07/2012 à 23h15 - (103004)
...bon en gros si j'ai bien compris Post-core = Neurosis, Cult of Luna, Isis, Post-Hardcore actuel = Alexisonfire, Static Lullaby, Poison the Well,...et Crabcore = Attack Attack, Asking Alexandria et tout la merde qui a suivi....c'est vrai que c'est pas primordial mais bon...sinon j'ai écouté l'album au lion, et c'est vraiment pas mal...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker