GARDENJIA - Epo (Memorial) - 18/09/2013 @ 08h04
Le Djent, c’est à la mode. Même si les italiens s’y mettent, m’voyez. Enfin le quatuor GARDENJIA formé en 2011 n’a pas attendu pour se faire remarquer, bien au contraire. Leur premier EP sorti dès leur première année d’existence, IEVADS, s’est fait distinguer par le célèbre site Got-Djent. Fin 2012, GARDENJIA sort son premier album, Epo, en autoproduction comme (à la louche) 70% des groupes Djent qui parviennent à sortir un full-length. Mais ce n’est qu’une solution de facilité car 6 mois plus tard, Memorial Records récupère le bébé et le presse en digipack. Dans le petit monde du Djent, se faire signer est en général gage d’une certaine qualité et GARDENJIA ne va pas déroger à la règle (même s’il est italien) (je taquine) (quoique…).

Quel Djent me direz-vous ? Réponse immédiate : le Djent atmosphérique, celui de TESSERACT surtout mais aussi STEALING AXION, et UNEVEN STRUCTURE voire THE CONTORTIONIST puis les morceaux les plus cool de PERIPHERY dans une moindre mesure. Passages syncopés et rythmés, ambiances feutrées au clavier, moments purement atmosphériques, grattes acoustiques et très mélodiques, chants clairs lumineux et chant hurlé (de rigueur plus qu’autre chose) sont au menu du restaurant italien. Rien de bien exceptionnel me direz-vous, GARDENJIA est assez simplement le TESSERACT italien, même si ce n’est pas vraiment un clone. Les influences se ressentent au premier coup d’oreille mais ce n’est pas un problème. Ceci dit, il est dommage qu’un style à la base inventif comme le Djent se fixe des limites, mais à vrai dire si la composition et l’exécution sont de qualité il ne devrait pas y avoir de problème. C’est là que se distingue GARDENJIA.

J’évacue d’emblée les quelques défauts d’Epo, parce que tout ne sera pas parfait, bien que ça ne surprendra personne. L’influence TESSERACT se ressent jusque dans la production, sèche comme celle des anglais, mais bien éthérée pour le côté atmosphérique et mélodique. Dommage que le son de batterie en pâtit et ça sonne parfois un peu BAR, surtout quand le tempo se veut énergique. Le chant hurlé est très moyen pour ne pas dire trop poussif, et lorsqu’il est trop mis en avant il a tendance à desservir la musique qu’il y a derrière. Mais heureusement l’aspect instrumental fait tout l’intérêt d’Epo. C’est bien simple, le groupe italien est très inspiré et nous livre d’excellents riffs rythmiques de même que des mélodies accrocheuses. Au contraire du chant harsh, le chant clair est de bonne facture, trouvant un équilibre étonnant entre les différents chanteurs qu’a eu TESSERACT. Hormis le saxophone qui a pourtant déjà été utilisé par EVER FORTHRIGHT et …TESSERACT, GARDENJIA ne se démarque d’aucune manière des formations Djent évoluant dans la même branche atmosphérique, mais peu importe car Epo est tout simplement un très bon album.

Un album pas facile à digérer pour autant, notamment de par sa durée pharaonique (76 minutes !). Cette réédition ou plutôt édition de Memorial Records a également ajouté deux morceaux à l’autoproduit d’origine dont le très cotonneux morceau de clôture qu’est "Ascension". GARDENJIA n’échappera pas à une certaine linéarité mais tous les morceaux proposés sont bons malgré l’absence de véritable hit, du parfait début avec "Epica" jusqu’à l’étonnant "Epo", en passant par les efficaces "In Blue" et "In Dusk", l'excellent "Shapes of Greys", le parfaitement goupillé "Fire Walk With Me" et le plus sombre "Giada". Les bons riffs Djent se retrouvent à la pelle, et les divers breaks ou incursions atmosphériques sont amenés et arrangés comme il se doit. Epo souffre bien évidemment de petits défauts qui sont plus de jeunesse qu’autre chose, mais la base et là et en améliorant à la fois ces petits accrocs et la personnalité de l’ensemble, GARDENJIA peut devenir grand. Une bonne surprise qui nous vient d’Italie, c’est à signaler et voilà une formation qui vaut le coup dans l’imposant cercle de formations Djent. Et en attendant de voir si GARDENJIA aura les moyens de rivaliser avec TESSERACT sur la durée, Epo est un très bon album de Djent atmosphérique qui trouvera facilement grâce aux aficionados du genre.

http://www.facebook.com/GARDENJIA - 185 visite(s)

In Dusk - 73 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 11494




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker