FYRNASK - Eldir Nótt (Temple of Torturous) - 19/12/2013 @ 07h52
Amis de la maison VS, préparez-vous, l’hiver vient… Et avec le souffle glacial du Nord, reviennent des groupes de BM comme FYRNASK. C’est en 2011 que ce projet allemand marqué par le froid nordique s’était fait remarquer avec Bluostar, son premier full-length (second si l’on considère Fjǫrvar ok Benjar comme un album). Un album qui s’était distingué comme un très bon disque de Black atmosphérique, avec la particularité d’être influencé par le genre Ritual Ambient. Du Black atmo mi-nordique mi-germanique réussi bien que pas totalement abouti, montrant que FYRNASK peut encore progresser. Deux ans plus tard et toujours chez le label Temple of Torturous, il est temps de voir comment Fyrnd va faire évoluer son art froid et nordique avec Eldir Nótt, second full-length de FYRNASK.

Un album qui se distingue déjà par sa superbe pochette même si ces quelques colombes, si elles étaient mille, auraient pu nous faire penser à Mireille Mathieu et à d’autres évènements aussi. Notons déjà que FYRNASK se distingue à nouveau par son packaging léché, en réalité la pochette du digipack est de couleur brun brillant à la texture rugueuse, avec les oiseaux en relief (les colombes étant contrebalancées par le même motif fait de corbeaux qui se retrouve à l’arrière du digi) et le rendu est tout simplement magnifique. Un somptueux petit objet qui va nous présenter un Black atmosphérique de toute beauté. Et si le style FYRNASK, commençant à bien s’éloigner de ses influences, est désormais posé en nous livrant un album dans la lignée de Bluostar, quelques petites choses vont changer. Déjà, l’aspect « Ritual Ambient » est moins prononcé, les interludes ambiants (au nombre de 4 en comptant l’intro qui n’a pas de nom -cinq phases lunaires sont dessinées sur la tracklist- et l’outro "Sút") constituent plus des pauses atmosphériques classiques que de véritables morceaux rituels (même si "Suonnas Sedir" nous sort des percussions tribales se mariant à des grattes acoustiques de manière bluffante). En contrepartie, le côté strictement Black-Metal est plus agressif, plus tranchant, tout en restant dans un esprit Black atmo un brin épique grâce aux montées de trémolos, ce qui nous donne un album moins linéaire et plus « efficace » que Bluostar.

Et si Eldir Nótt ne va en rien révolutionner l’univers du Black atmo et sa frange germanique en particulier (cet album penche un peu plus vers AGRYPNIE), il est particulièrement bien ficelé et composé et le plaisir est au rendez-vous. Après l’intro bien mystique et nocturne que j’appellerai "O O O O O", qui se finit en trémolos et en chants grégoriens du plus bel effet, les riffs et blasts débarquent immédiatement dès que "Vigil" est lancé. La production de FYRNASK est toujours abrasive et étouffée, avec un chant souvent au fond du mix, donnant l’impression que le tout a été enregistré dans une forêt secouée par le vent, mais le charme opère. Grâce à ses chœurs savamment dosés et ses quelques mélodies subtiles, "Vigil" parvient sans mal à nous emporter dans l’univers sonore de FYRNASK, émaillé pour Eldir Nótt de montées de blasts et de lignes de chants déchirantes à couper le souffle. Les morceaux BM sont longs (de 8 à 12 minutes) mais contrairement à Bluostar, point de longueurs et de moments d’ennui, grâce à de bonnes idées comme ce break à percussions et à chants incantatoires suivi de mélodies fantastiques, toujours sur "Vigil". Si "Jarðeldr", le morceau-fleuve de cet album, reste de facture classique pour FYRNASK malgré des tempos plus variés et un important afflux de trémolos mélodiques (et une fin épique à souhait), c’est surtout l’excellent "Saltrian" qui est la pépite de Eldir Nótt : Fyrnd est inspiré comme jamais et nous livre le morceau le plus agressif de son répertoire, servi par des riffs terribles, épiques, incisifs ou accrocheurs. L’accélération centrale prend vraiment à la gorge, et FYRNASK montre qu’on peut faire de l’atmo tout en envoyant la sauce quand il le faut. Et que dire du final extrêmement glacial… "Síaiða" va ensuite nous offrir 10 minutes plus sombres mais contrastées par les mélodies presque dépressives (appuyées par un break acoustique avec une litanie de chant clair), avant que les 56 minutes de Eldir Nótt ne se concluent par l’outro "Sút" plus mystique et folklorique, qui aurait tout à fait eu sa place sur n’importe quel album de NEGURA BUNGET.

FYRNASK n’a de nouveau pas livré un chef-d’œuvre, et semble parfois limité par sa production un peu brouillonne (mais tout à fait acceptable pour du BM), mais Eldir Nótt constitue déjà un petit pas en avant par rapport à Bluostar qui était déjà convaincant. Autant dire que le projet de Fyrnd est sur la bonne voie pour devenir une valeur sûre du Black atmo germanique, avec sa particularité « nordique » plus que sa particularité « rituelle » qui s’est un peu estompée, ce qui est peut-être dommage mais FYRNASK se rattrape sur son aspect BM plus appuyé et inspiré, qui fait le sel de Eldir Nótt et nous gratifie de quelques riffs bien sentis, au milieu de compositions parfaitement ficelées qui ne laissent aucune place à l’ennui. Ce second (ou troisième) disque de FYRNASK est donc tout simplement un excellent album de Black atmosphérique à l’ambiance hivernale, qui tient presque toutes les promesses que l’on pouvait attendre après Bluostar, même si le projet est encore capable de mieux. Sans grande surprise mais avec beaucoup de panache, pour une bande-son qui sied à merveille à des paysages enneigés. Si le Black atmo, c’est votre rayon, le somptueux digipack (ou le LP même si sa version splatter est épuisée à priori…) de Eldir Nótt se trouvera facilement une place dans votre collection.

http://www.facebook.com/pages/Fyrnask/114847128596890 - 170 visite(s)

Bandcamp - 101 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15.5/20 | Nb de lectures : 11964




Auteur
Commentaire
noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 19/12/2013 à 09h25 - (110471)
Et bien, comme je l'ai dis il y a quelques jours, je trouve cet album excellent !! Globalement, je suis d'accord avec la chro, à part quelques petits points : la prod est pour moi très bien, pas brouillon, le côté "étouffé" étant un parti pris artistique qui pour moi fonctionne à merveille (on s'y croirait, dans la "forêt secouée par le vent" !). Et selon moi ce groupe est déjà une valeur sûre du BM atmo, et ce depuis leur précédent opus. Un album qui surpasse pas mal de sorties actuelles du genre. Oubliez les Altar of Plagues ou autre Deafheaven mollassons, c'est Fyrnask qu'il vous faut. Bien plus immersif et intense. Une des meilleures sorties BM de cette année !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker