FURIA - Nocel (Pagan) - 11/06/2015 @ 07h54
Nihil… Personnage le plus atypique de la scène Black-Metal polonaise avec ses projets souvent expérimentaux et dérangés comme CSSABA, MOROWE et SEAGULLS INSANE AND SWANS DECEASED MINING OUT THE VOID ou encore FDS. A côté de ça, il participe aussi à des « vrais » groupes plus « classiques », comme MASSEMORD ou FURIA qui nous intéresse aujourd’hui. Existant depuis 2003 et comportant des autres membres de MASSEMORD, FDS, MOROWE ainsi que depuis peu un des guitaristes de THAW, FURIA œuvre plutôt dans un registre Black classique, assez mélodique. « Plutôt » car avec Nihil, les choses ne sont jamais aussi simples que prévu… MASSEMORD avait déjà pondu The Madness Tongue Devouring Juices Of Livid Hope, FURIA lui aussi a quelques bizarreries dans son catalogue : les EPs Halny et W Melancholii notamment, mais les albums Grudzień Za Grudniem (2009) et Marzannie, Królowej Polski (2012) comportaient aussi leurs lots de petites expérimentations, sans atteindre le jusqu’au-boutisme de CSSABA et SEAGULLS INSANE AND BLABLABLA ni même les bizarreries de S de MOROWE sorti l’an dernier. Nihil enchaîne les sorties et voici désormais le 4ème full-length de FURIA dénommé Nocel, ce qui est plus simple à prononcer et à écrire que les précédents opus soit dit en passant. Nous allons donc nous situer bien loin de Martwa Polska Jesień (2007) et ceci à tous les niveaux, car Nihil n’a pas pu résister à l’appel de l’expérimentation et le son de FURIA va quelque peu évoluer…

Les éléments de base sont toujours là, à savoir un Black-Metal basé sur les trémolos et les blasts, avec une production rugueuse mais plutôt claire et un chant efficace, un brin plus halluciné que la moyenne vu que c’est tout de même Nihil derrière le micro… A part quelques sonorités psychédéliques pour Grudzień Za Grudniem et des choix de production étonnants pour Marzannie, Królowej Polski, FURIA n’avait pas énormément surpris, se ménageant toujours quelques riffs assez croustillants au détour de plusieurs morceaux. L’EP W Melancholii lui se la jouait carrément psyché, rendant le propos BM de FURIA bien plus éthéré et lui enlevant les vocaux. Une expérimentation intéressante mais Nocel va revenir aux fondamentaux, tout du moins en apparence car Nihil et ses camarades de jeu vont conserver l’aspect dépouillé et atmosphérique entrevu sur cet EP, pour la forme seulement. En résumé, FURIA va tout simplement aérer son propos, devenant une formation aisément classifiable dans le registre du Black atmosphérique.

Mais ce n’est pas tout car dès "Opętaniec", FURIA montre qu’il change aussi un peu son fusil d’épaule concernant le grain des grattes, passant plus dans un registre Black allemand ou américain que l’agressivité polonaise, même s’il l’on reconnaît aisément le style du groupe. Nihil et ses compères sont d’ailleurs inspirés, livrant de belles mélodies, des riffs simples et entraînants (un peu moins volontairement répétitifs que par le passé), des patterns de batterie à suivre du pied, et surtout l’ambiance générale bien que classique est assez prenante. FURIA s’offre déjà un beau break semi-acoustique, et ça sera la marque de fabrique de Nocel qui multiplie les pauses pour se placer clairement dans un registre atmosphérique. "Ptaki Idą" n’hésite pourtant pas à jouer de manière assez crue, blastante même, mais FURIA finit par se poser et passer dans un registre acoustique et résolument mélodique. Si "Zamawianie Drugie" se pose comme un morceau frais, simple et accrocheur de Black mélodique (avec même quelques sortes de voix claires), FURIA trouve ensuite bien vite un équilibre entre le BM et ses velléités atmosphériques. Le fleuve "Niezwykła Nieludzka Nieprzyzwoitość" (13 minutes) lâche un BM racé mais passe ensuite par divers moments posés, idem pour "Nigdy I Nigdzie" (8 minutes) démarrant par de l’ambiant jalonné de fulgurances de guitare avant de se terminer de manière plus classique, évoquant les sonorités du Black atmo de NOCTE OBDUCTA et consorts, que l’on retrouve également sur "My Bełkoczą" (avoisinant les 10 minutes) qui évolue entre Black mélodique mid-tempo et expérimentations d’ambiance ainsi qu’au niveau des vocaux, composante toujours travaillée et intéressante dans tout ce que propose Nihil depuis des années.

Le plus furieux et imprévisible (mais toujours mélodique) "Beze Mnie" et le classique "Ogromna Noc" (peut-être le morceau le plus proche du FURIA d’antan même s’il finit tout de même par évoluer dans un registre très mélodique et atmosphérique) clôturent cet album de tout de même une heure, qui fait qu’il n’est pas exempt de longueurs. Nihil a pondu une variation plus atmosphérique et fignolée du BM mélodique de FURIA, nouvelle expérimentation certes pas aussi barrée que d’autres, mais pas spécialement révolutionnaire, sons de gratte et ambiances ayant déjà utilisées maintes et maintes fois par des formations allemandes et américaines dont l’inspiration paraît même évidente. FURIA n’a jamais été mon projet préféré de Nihil, trop classique peut-être, et même si Nocel fait évoluer le paysage musical de la formation, il propose un Black mélodique et atmosphérique assez balisé qui s’en sort surtout par la qualité de certaines compositions et des expérimentations atmosphériques intéressantes, en plus des vocaux toujours délicieux de Nihil. Inspiré, bien produit, parfois efficace et prenant, Nocel a pourtant du mal à rivaliser avec un NOCTE OBDUCTA. Mais il en vaut la peine, et c’est peut-être finalement le meilleur album de FURIA à ce jour, bien que son esprit global soit assez éloigné de celui de ses prédécesseurs. Avec une pochette à nouveau énigmatique signée Nihil lui-même, Nocel reste donc à l’image de Nihil, imprévisible même quand il donne dans un Black mélodique plus classique à la base. Un « bel » album de Nihil, bon album de Black atmo/mélo en tant que tel, mais le bougre est plus intéressant quand il donne dans la pure expérimentation en marge de tous les codes du BM. Prochaine étape, un nouveau SEAGULLS INSANE AND SWANS DECEASED MINING OUT THE VOID ? Allez quoi.




Rédigé par : ZeSnake | 14.5/20 | Nb de lectures : 8006




Auteur
Commentaire
Stefan
Membre enregistré
Posté le: 11/06/2015 à 10h21 - (116963)
"Petit" groupe toujours excellent à suivre, petite perle après petite perle



Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2015 à 04h57 - (116972)
Black metal assez bon enfant je trouve, plus experimental que violent, assez interessant dans l'esprit mais qui ne m a pas si entousiame que ca. Quelques passages savoureux tout de meme

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker