FORSAKEN WORLD - As Time Reflects Our End (M&O Music) - 25/07/2012 @ 08h38
Marre d’hésiter entre Melodic Death et Metalcore pour étiqueter votre musique, comportant des éléments de ces deux genres ? Pas grave, optez pour une étiquette mixée : le « Death Melodicore ». C’est ainsi qu’a choisi de se classifier FORSAKEN WORLD, duo formé en août 2010, entre Nancy et Langres (là où il pleut et il fait froid). Flyshredd (guitare et basse) et Dyp (vocaux), tous deux membres de MOONLORD, se sont donc rencontrés pour donner naissance à ce nouveau projet qui choisit de mixer mélodies gothenburgiennes et rythmiques plus modernes. Un peu moins de deux ans après leur formation, le groupe sort donc son premier album intitulé As Time Reflects Our End par l’intermédiaire de M&O Music.

Après l’intro façon narration sci-fi ("010010110", soit le nombre 150 en binaire), le début de l’album jette un certain trouble sur les intentions musicales du groupe. "Near Future" adopte en effet un petit côté Metal-Indus dans les grattes implacables et la BAR en fond. Mais l’aspect plus « Death Melodicore » se met très vite en place, même s’il subsiste tout au long de As Time Reflects Our End des grattes parfois assez musclées. Du reste, FORSAKEN WORLD opte donc pour une alternance somme toute classique entre leads mélodiques et assauts plus rythmés, voire parfois très lourds avec un certain format « breakdown » (cf. "Parallel Universes"). Le tout est accompagné par un chant crié très classique qui se fait parfois plus death. Bref, rien de bien neuf ici, les morceaux sont bien construits et les riffs convaincants, mais l’on reste dans un Death mélodique mâtiné de Metalcore plutôt convenu. Le duo bénéficie d’une prod plutôt efficace, avec notamment un mastering concocté par Brett Caldas-Lima (KALISIA), qui donne un parfait relief à la prod faite maison, musclant bien les rythmiques, au détriment des grattes plus mélodiques qui ont un son un poil trop sec.

FORSAKEN WORLD reste raisonnable pour cette première sortie, qui ne comprend que 8 morceaux (dont une intro) pour 29 minutes au final, si bien que j’ai presque envie de considérer As Time Reflects Our End comme une démo. Un disque honnête dont des morceaux comme "Crucified Truth" ou le plus lourd "Artificial Tears" (avec son intro épique) sont à retenir, mais dans l’ensemble FORSAKEN WORLD ne se mouille pas trop avec son « Death Melodicore » correct mais encore trop peu personnel pour convaincre plus que de raison. Surtout qu’on ne peut pas dire que le créneau soit vide de formations ces derniers temps. Un début plutôt bien ficelé dans l’ensemble, mais le duo va devoir en montrer un peu plus dans le futur, pour pouvoir espérer percer.


Rédigé par : ZeSnake | 13/20 | Nb de lectures : 12668




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker