FORGOTTEN TOMB - Hurt Yourself And The Ones You Love (Agonia) - 29/06/2015 @ 08h01
« Blesse-toi et ceux que tu aimes »… On en attendait pas moins de FORGOTTEN TOMB en guise de nom d’album. Le groupe de Herr Morbid, frontman qui n’hésitait pas à s’exhiber ensanglanté dans sa baignoire (vêtu d’un slip très seyant) pour la pochette de Songs To Leave il y a de ça 13 ans. On sait donc où l’on va mettre les pieds, chez un des chantres du Suicidal Black avec SHINING. Mais tout comme le groupe de Kvarforth a eu des humeurs diverses, FORGOTTEN TOMB a lui aussi évolué, a troqué les lames de rasoir et les seringues contre une casquette et une Les Paul. Negative Megalomania (2007) avait choqué, en bien ou en mal (surtout en mal), mais ce n’était qu’une transition pour la musique actuelle de FORGOTTEN TOMB, Black/Doom teinté de diverses influences goth/stoner/new-wave/southern/blues (rayez la ou les mentions inutiles). Un Under Saturn Retrograde (2011) différent mais plaisant ("Reject Existence" reste toujours pour moi le tube du groupe), et voilà que FORGOTTEN TOMB lance définitivement son style 2.0. Pour autant, Herr Morbid n’oublie pas de là où il vient. Les thèmes et textes sont toujours négatifs au possible et surtout, le Black/Doom a toujours le droit de cité, même si l’on est désormais bien loin de ce qui était pratiqué sur Songs To Leave et Springtime Depression. …And Don’t Deliver Us From Evil (2012) avait donc montré que la formation italienne restait capable d’être agressive quand il le faut, tout en ménageant ses diverses « nouvelles » influences qui permettaient de se reposer, sous l’effet de quelconques substances pourquoi pas, voire celles produites naturellement par la douleur auto-infligée.

Et aujourd’hui avec Hurt Yourself And The Ones You Love, on constate que plus FORGOTTEN TOMB évolue, plus il tend à nouveau vers le Black/Doom, pas celui des 3 premiers albums mais du Black/Doom quand même. Les ambiances s’assombrissent, les riffs se font plus durs ou plus lourds, les passages goth/stoner/blues/machintruc se font plus rares. Hormis son outro atmosphérique "Swallow the Void", Hurt Yourself And The Ones You Love ne propose aucun morceau entièrement goth/new-wave où le chant clair et le spleen prenaient place en force, morceaux qui étaient présents depuis Negative Megalomania. Non, ici, seul le Black/Doom compte, avec un chant qui certes n’a plus rien à voir avec celui du passé, mais qui demeure agressif à sa manière. Alors oui, il reste quelques menus passages flirtant avec le « southern ». Mais on est encore loin de ce que GLORIOR BELLI a pu faire depuis Meet Us At The Southern Sign, même si ce qui est proposé par Herr Morbid pour son 7ème album titillera la fibre southern des amateurs de BM, ou l’inverse. Pour le reste, Hurt Yourself And The Ones You Love se place dans la lignée de …And Don’t Deliver Us From Evil, en plus abouti encore, et avec quelques dosages différents. Si pour vous FORGOTTEN TOMB est mort après Love’s Burial Ground, inutile de s’attarder sur cette nouvelle offrande, mais pour ceux qui ont su apprécier ce que les italiens pondent depuis Under Saturn Retrograde, voilà de quoi les contenter sans mal. Enfin si, vu que FORGOTTEN TOMB reste un groupe pour se faire mal, et aux autres.

"Soulless Upheaval" confirme d’emblée que FORGOTTEN TOMB a depuis quelques années un don pour proposer des openers particulièrement efficaces, ce morceau succédant sans mal (enfin si…) à "Reject Existence" et "Deprived" dans le rôle du morceau à la fois prenant (grâce au chant tranchant et possédé) et accrocheur (grâce aux riffs mordants faisant facilement taper du pied) d’entrée de jeu. Et l’on découvre déjà les particularités propres de Hurt Yourself And The Ones You Love, avec cette agressivité Black bien présente et ce côté southern bien intégré (on a même le droit à des jolies mélodies pour terminer). FORGOTTEN TOMB est (re)lancé et l’excellent "King of the Undesirables" poursuit dans cette lignée -pour un album qui se révèlera assez homogène d’ailleurs-, avec toujours ces riffs mid-tempo efficaces (de même que le chant) et la composante southern qui fait mouche. Mais Herr Morbid sait aussi surprendre car dans Black/Doom il y a Doom… Et c’est ainsi que "Bad Dream Come True" balance du riff lourd, pesant, tellurique même, insoupçonné pour le combo (on croirait entendre un riff échappé de TRIPTYKON !) pour un morceau plus singulier qui sait aussi s’offrir des accélérations salvatrices renforçant les contrastes : nous tenons ici une des œuvres les plus marquantes de FORGOTTEN TOMB à n’en pas douter. De lourdeur, il va encore en être question dans cet album résolument écrasant par moments, et toujours sombre et sinistre, dans le « nouveau » genre du groupe. "Hurt Yourself and the Ones You Love" est alors le morceau le plus doom/southern de Hurt Yourself And The Ones You Love, mais aussi le plus noir voire le plus occulte. Et les 9 minutes de "Dread the Sundown" sont pour moi l’autre moment fort de cet album, la lourdeur du FORGOTTEN TOMB des 2010’s atteint ici son paroxysme, Herr Morbid pose son chant comme jamais et les compositions lancinantes sont à l’honneur. Reste alors le croustillant "Mislead the Snakes", qui refait taper du pied avec un chant toujours direct et agressif, n’oubliant pas les pauses doom/southern pour contraster, et l’on remarquera même un final plutôt épique.

50 minutes de Black/Doom tour à tour incisif et pesant, qui se clôturent par l’instrumental assez ambiant "Swallow the Void", un peu inutile car n’apportant rien, malgré le fait de conclure l’album tout en retenue et libération apocalyptique. Hurt Yourself And The Ones You Love n’est pas exempt de légères longueurs (je pense en particulier au morceau-titre un peu répétitif au final), ce qui est le jeu quand on allonge les morceaux (de 6 à 9 minutes ici), mais dans l’ensemble FORGOTTEN TOMB maîtrise quand même son sujet. Rien de bien surprenant dans le petit monde du Black/Doom, une légère surprise quand on connaît bien la discographie de FORGOTTEN TOMB, qui ici continue à changer ses équilibres : moins d’incursions goth/stoner/bidule, juste des élements Southern mélangés à du Black/Doom penchant plus souvent vers le Doom. Mais dans l’absolu, voilà une très bonne suite à …And Don’t Deliver Us From Evil qui était déjà satisfaisant du moment qu’on est en phase avec le FORGOTTEN TOMB post-Negative Megalomania. Hurt Yourself And The Ones You Love dépasse donc d’un chouïa son prédécesseur, sur le fond (plus homogène, style plus restreint) et sur la forme (son bien puissant, surtout pour le riffing Doom ; compos toujours efficaces et accrocheuses), se posant comme un album parfaitement ficelé. Pas exceptionnel en soi, mais cela reste ce que FORGOTTEN TOMB a fait de mieux depuis Negative Megalomania, Under Saturn Retrograde et …And Don’t Deliver Us From Evil apparaissant finalement inégaux. Lavé de toutes les influences bizarroïdes, même s’il subsiste un côté southern évident qui pourra être discuté, Hurt Yourself And The Ones You Love est donc tout simplement une très bonne œuvre de Black/Doom (à la très belle pochette, différente elle aussi), sombre et agressive à sa manière, qui sait couper là où ça fait le plus mal.




Rédigé par : ZeSnake | 15.5/20 | Nb de lectures : 9201




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 29/06/2015 à 13h41 - (117128)
Un retour intéressant des italiens tant leurs derniers disques m'avaient laissé de marbre. Là on retrouve un peu du son des débuts tout en gardant l'actuelle facette ce qui permet de donner des compos intéressantes.

Sans atteindre le niveau des premiers opus un retour au premier plan qui fait plaisir



Foulbz
Membre enregistré
Posté le: 29/06/2015 à 17h54 - (117130)
Fan du groupe mais encore une déception.
L'ambiance des premiers albums me manque.
J'aime les derniers CD uniquement en live.



adacrar
IP:89.88.38.48
Invité
Posté le: 02/07/2015 à 23h38 - (117155)
En quoi c'est du doom?


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker