FOO FIGHTERS - Sonic Highways (Blu-Ray) (RCA) - 05/08/2015 @ 06h50
"Un devoir de mémoire". Cette petite phrase que j'ai vue en exergue d'un article sur "Sonic Highways" m’apparaît plus éloquente et plus parlante que n'importe quelle des chroniques que l'on pourrait lire sur ce superbe Blu-Ray. Eh oui, le plus célèbre des moustachus ayant joué avec une jambe dans le plâtre a encore frappé ! Dave Grohl s'est en effet une fois de plus distingué par l'originalité de sa démarche et la classe de ses chemises, le voyage auquel il nous convie étant à la fois extrêmement plaisant à regarder et utile pour la culture musicale "générale". Mais avant d'en dire davantage, un petit retour en arrière s'avère nécessaire afin de bien rassembler les pièces de ce puzzle gigantesque.

Afin d'aller puiser l'inspiration dans des endroits différents de ceux dont il avait l'habitude, Dave Grohl a eu l'idée d'un concept assez original lorsqu'il à commencé à travailler sur "Sonic Highways". Enregistrer huit chansons dans huit studios répartis sur huit villes différentes aux États Unis. Le choix des studios et des villes appartenant au groupe (et visiblement surtout à Grohl) il était logique d'en expliquer les raisons, les tenants et aboutissants. Mais comment expliquer les liens qui peuvent nous attacher à des lieux sans en conter l'histoire et l'épopée de ses héros connus et moins connus. Pas de problème, huit reportages d'une heure chacun rendant hommage aux groupes, au scènes et au villes parcourues dans "Sonic Highways". Quand on aime, on ne compte pas !

Austin, Chicago, Los Angeles, Nashville, La Nouvelle-Orléans, New York, Seattle et Washington : tels sont les lieux qu'a choisi Grohl pour alimenter l'inspiration et la vie de ce nouvel album. Dès le premier épisode, on pige que le projet de Dave Grohl n'est pas nécessairement de mettre les Foo Fighters et sa gueule en avant. Le musicien (qui à d'ailleurs réalisé tous les épisodes) rend donc hommage aux scènes Country, Blues, Grunge, Hardcore, Stoner, Metal et bien d'autres. En mettant le projecteur sur de glorieux musiciens pas forcément connus du grand public, Grohl montre qu'il n'a pas oublié ses racines et qu'il n'a pas oublié les héros de son enfance et de son adolescence. C'est forcément partial (impossible de ne pas oublier des "grands de la musique américaine" en "un seul" Blu-ray, aussi long soit il) mais le père Grohl reste un homme de goût qui a tapé dans du lourd (voire du très lourd) niveau guest et invités. C'est à ce niveau précis que la définition du "devoir de mémoire" prend tout son sens. Très concerné (voire un peu trop sérieux par moments), le batteur/chanteur/guitariste revient sur les grands moments de l'histoire musicales des villes concernées, en donnant la parole à ses musiciens les plus célèbres et/ou les plus cultes.
De Billy Gibons à Chris Cornell, de Buddy Guy à Paul Stanley et de H.R à Ian Mc lain, Dave Grohl réalise plus qu'un grand écart stylistique tant il s'autorise des voyages musicaux aux antipodes les uns des autres. Du rap de Public Enemy à la country de Willie Nelson, le documentaire offre un panorama très divertissant de la musique américaine en proposant aux artistes, producteurs et fans de donner leur avis sur l'évolution des scènes, de leur apogée à leur (éventuelle) chute. Évidement, "Sonic Highways" n'est pas venu vers les musiciens en leur balançant des cailloux. En venant leur demander de compter leur "histoire", nombre d'entre eux n'ont pas du se faire prier pour aller squatter le micro de Dave Grohl... l'assurance d'une possible reconnaissance, même tardive, ayant peut être chatouillé les espoirs des plus humbles des musiciens présents ici.
On comprend aussi que le barbu doit avoir un sacré répertoire de numéros de téléphone, puisque à de nombreuses reprises, les musiciens interviewés s'accordent des familiarités avec lui (il doit y avoir du beau linge aux annif' du Dave, c'est moi qui vous le dit !).
Amoureux du punk Rock depuis son enfance, Grohl ne manque pas une occasion de mettre ses héros en lumière, des groupes comme les BAD BRAINS, FUGAZI ou Minor Threat se trouvant hissés à des places de choix, pour tout dire largement méritées. Et puis qu'on en est au rayon émotionnel, difficile de faire l'impasse sur l'épisode de Seattle où Grohl revient sur ses années NIRVANA et sur la fin tragique de Kurt Cobain. La charge émotionnelle est à ce moment là assez forte, le documentaire ne jouant pas outre mesure sur la corde sensible mais ne cherchant pas non plus à minimiser le drame qui à frappé le groupe à ce moment là. Si "Sonic Highways" pèche parfois par un sérieux trop manifeste, quand il fait mouche, il est vraiment très touchant (difficile de choisir un exemple tant ils sont nombreux).
Accompagné de trois disques, le "pack" offre en plus des huit reportages classiques, un Blu ray entièrement consacré aux bonus, ce dernier faisant une très large part à des interviews complète de musiciens et/ou de mélomanes. Seule faute (mais de taille)... aucun sous titre n'est alors disponible alors qu'il y en avait tout un paquet pour les deux précédents. Alors les Fighters ? On salope le boulot à deux mètres de l'arrivée ? Les non anglophones devront donc essayer de déchiffrer le mâchonnement rugueux de Billy Gibons, tout le monde n'ayant pas la clarté de voix de Barack Obama !

Enfin, Grohl n'oublie pas non plus que si les musiciens ont une part très importante dans l'évolution sonore, il ne faut pas oublier les producteurs, les managers, animateurs radio... bref toutes les personnes qui font vivre et progresser la musique d'aujourd'hui. N'hésitant pas à aller demander à Obama lui même son avis sur la musique, Grohl offre un visage quasi identique quand il interviewe le président des États Unis et quand il semble ravi à l'idée qu'une humble famille de la Nouvelle Orléans vient lui proposer de venir jouer de la musique avec lui le dimanche après midi. A l'aise, à la fraîche, hyper cool et teint d'une passion pour la musique qui ne semble pas feinte, Dave Grohl accompagne de son aura cette épopée magique à travers les déviations sinueuses de son autoroute musicale à lui... mais aussi à nous tous. Un petit bijou de musicalité plein de surprises à offrir en premier aux fans des F.F bien sûr, mais aussi à tous ceux qui aiment se détendre en regardant autre chose que des stupidités débilitantes qu'on nous sert à longueur de journée. Merci M. Grohl.




Rédigé par : Pamalach | Move to the city/ | Nb de lectures : 8767




Auteur
Commentaire
Trez
Membre enregistré
Posté le: 05/08/2015 à 19h45 - (117404)
Je suis assez partagé sur cette série.
Il y a ce côté historique qui est très intéressant mais j'ai cette impression que tout est fait pour gonfler l'égo et la "coolitude" de Grohl.
Et c'est malheureusement cet aspect que je retiens le plus...



bangala
IP:89.81.146.153
Invité
Posté le: 05/08/2015 à 20h37 - (117406)
depuis cette interview dans je ne sais plus quel magazine parisien branché ou Grohl expliquait que "Kurt Cobain était féministe" je ne supporte plus ce type, c'est con mais voilà, à force de le voir applaudi par les torchons les plus trendy il m'emmerde. J'avais beaucoup aimé Sound City donc je vais regarder celui là aussi.

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 06/08/2015 à 13h50 - (117419)
Enorme docu : 18/20



Carpe Diem
IP:88.179.157.83
Invité
Posté le: 07/08/2015 à 09h13 - (117441)
Grande classe ;-)

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 11/08/2015 à 06h35 - (117504)
Ce mec aura toujours mon respect éternel pour le fantastique PROBOT.
Prouvant bien par la même son amour du Metal et sa connaissance de la scène au sens large.
Après... FOO FIGHTERS... J'comprends même pas ce que cela fout sur ce site... ... ...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker