FLUXIOUS - ST (autoproduction) - 14/12/2009 @ 08h31
Fluxious est un combo franco-suisse fraîchement formé qui pose avec cette première démo les bases de ses aspirations musicales. Dans ce bouillon de metal groovy deux spécificités sont à noter : le chant féminin d’une part et le côté « funky dissonant » des guitares de l’autre.

Le batteur construit à base de mid tempo des architectures rythmiques qui s’imbriquent parfaitement avec le jeu très dense des guitaristes et le groove du bassiste.
On sent une réelle volonté des instrumentistes de créer quelques chose de neuf tout en s’appuyant sur toutes leurs connaissances techniques et harmoniques. Et ils jouent bien les animaux.
L’originalité est au rendez-vous mais on sent encore que les cahiers ne doivent pas être loin dans leur salle de répétition. Néanmoins, au vu des ambitions musicales affichées, il vaut plutôt mieux en avoir sous le pied.
Le groupe affirme avoir des influences Metal – Jazz – Pop – Rock qui se catapultent dans leurs compositions. Pour ma part, je ressens un peu les mêmes vibes que celles des groupes qui jouaient de la fusion dans les années 90 (Extreme, Living colour, Fishbones).
La plupart des groupes de cette mouvance jouaient très bien et avaient une forte personnalité. Peut-être que le groupe ne se reconnaît pas dans cette scène et a des influences tout autres mais ils semblent avoir des points communs avec tous les gonzes qui faisaient brailler la Wha Wha en ces années-là.
Il faut toutefois préciser que si le propos est en majorité saturé, le tempo ne s’affole jamais et le groupe favorise l’émotion et la mélodie. Certaines d’entre elles d’ailleurs se retiennent assez bien et on sent le soin tout particulier qu’ils ont accordé aux lignes vocales afin qu’elles aient toute la portée espérée.

Les compositions laissent donc une belle place à Mlle Joana qui en plus d’un joli timbre fait preuve d’une belle technique vocale. Ici pas de growls comme Angela, pas de rap comme Tairrie et pas de lyrisme comme Tarja.
Se dégage plus particulièrement de ce premier essai « Unfair to you » et « What a Waste » qui en plus de se mémoriser facilement, sont sympathiquement balancés.
Comme dans tous les formats de ce type quelques petits problèmes se font sentir comme l’omniprésence de la voix qui remplit quasi tous les espaces laissant peu de place aux instrumentistes qui restent toujours un peu en retrait. Certainement par envie de bien faire, le groupe ne se laisse pas l’opportunité de respirer.
Il est aussi un peu regrettable que la prod donne un côté trop gentil au son, l’amenant presque au polissage « radio ». Les riffs sont lourds mais il est certain qu’avec un peu plus de cambouis, de sueur et de fumée le tout sonnerait plus « roots ».
Le deuxième titre « Sinner » fait un peu les frais de cette problématique et sonne trop propre alors qu’on sent que certains passages ne demandent qu’à dégouliner.
Il n’est pas évident de comparer ce groupe à un autre (ce qui est plutôt un bon point) et il n’est pas non plus évident de déterminer comment il va évoluer tant plusieurs options semblent s’offrir à lui.
Est-ce que les Fluxious vont devenir des fumeurs d’instru’ travaillant encore leur technique pour asseoir une musique de plus en plus complexe ? Ou peut-être vont-ils épurer le tout en mettant le groove sur un piédestal ? L’avenir nous dira où iront les Fluxious.

myspace - 451 téléchargements


Rédigé par : pamalach | 12/20 | Nb de lectures : 9735




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker