FHOI MYORE / WYRMS - Les Limbes Pourpres / Mehxôhorr - Les IV Dimensions Cosmogoniques (Ossuaire) - 04/09/2015 @ 07h41
J’avais déjà dit tout le bien que je pensais de ces deux groupes lors de précédentes chroniques. Les voilà réunis sous la bannière d’Ossuaire Records pour un split LP, sorti au format 12’’ gatefold et limité à 300 exemplaires. Ne vous laissez pas abuser par la quéquette aguicheuse sur la pochette, les six titres composant cette galette n’ont rien de lascifs. Au contraire, les deux groupes explorent leur vision du black metal, pour un résultat à la hauteur de l’enveloppe.

On commence par FHOI MYORE qui continue dans la lancée du dernier titre du split précédent avec PESTIFERUM, à savoir deux titres longs et épiques, qui explorent la sauvagerie du groupe, mais en prenant le temps et en n’hésitant pas à souffler entre les assauts. Pendant 12 et 9 minutes, FHOI MYORE nous agresse les feuilles de son black metal virulent et guerrier, fleurant bon le Nord de l’Europe. Difficile de croire que le groupe vient de Nice. Glacial et puissant, le black metal du combo passe parfaitement l’épreuve des longs morceaux, changeant de rythme ou de thèmes, pour des morceaux épiques et agressifs. Sreng, au chant, nous gratifie de quelques lignes gutturales, apportant de la profondeur au second morceau. Quoiqu’assez long, on ne s’ennuie pas un instant à l’écoute de ces deux titres. FHOI MYORE n’est plus un jeune groupe, et on sent toute la maturité du groupe tout au long de ces 20 minutes.


Après deux titres, place à WYRMS. Outre le son, plus abrasif, WYRMS se distingue par des morceaux plus directs, plus courts : à peine plus de 5 minutes pour les plus longs. Résultat, on a droit à quatre morceaux. WYRMS est également plus direct dans sa composition. Les titres bastonnent sec et jouent moins la carte de la mélodie. Par exemple, le second morceau, "Wohrnakx – le vide et la matière", est un assaut continu, à base de riffs tranchants et de chant grogné. WYRMS a de la rage à revendre et ça s’entend. Les titres portent la patte du groupe, à savoir un black metal old school, classique, mais savamment composé avec une personnalité propre. L’effort de chanter en français est à saluer, d’autant que ça ne sonne pas ridicule.

Ce split fleure bon l’underground. De la production, organique et granuleuse, à l’artwork, dessiné à la main par Tedd de WYRMS, en passant par la distribution : Ossuaire Records. Deux visions du black metal français actuel, chacun avec son identité, son histoire, son ADN propre. Deux valeurs sûres qui continuent leur route impie, en explorant leur univers. Amateurs de black metal racé, ne laissez pas passer cette excellente sortie !







Rédigé par : Skay | 16/20 | Nb de lectures : 7948




Auteur
Commentaire
Tartampion
IP:41.130.61.15
Invité
Posté le: 06/09/2015 à 16h23 - (117789)
Tout ça sonne vraiment bien. Une petite préférence pour Wyrms (la prod de Fhoi Myore souffre en comparaison).

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker