FHOI MYORE / PESTIFERUM - La Forme Créatrice du Chaos / Le Chaos Religieux (Ossuaire) - 08/10/2013 @ 07h53
Deux formations très prometteuses de la scène black metal française s’associent aujourd’hui pour un split CD sorti sur Ossuaire Records. Si FHOI MYORE on connaît sur VS, puisque leur excellent premier album, ainsi que le split avec DARKENHOLD et NAASTRAND ont eu leurs chroniques sur le webzine, on est passé à côté de PESTIFERUM. Formé en 2004 dans le sud, le combo a usé les batteurs avant de se stabiliser en 2011. Après une démo en 2006, le groupe a sorti son premier album, "Solstice d’Hiver" en 2009 sur Frozen Ruins, puis un split en 2010 aux côtés de SIGILLUM DIABOLICUM et LUCI TRISTIS. C’est donc cette année que PESTIFERUM et FHOI MYORE ont décidé de s’associer pour écrire de nouveaux morceaux sur le thème du Chaos, et de proposer ce split CD.

La partie de FHOI MYORE débute la galette. Si chaque groupe a le même nombre de morceaux (quatre), FHOI MYORE prend plus son temps, ses morceaux ne passant pas sous la barre des 5 minutes, et durant jusqu’à plus de 10 minutes pour "L’Enfer Blanc". Ceux qui avaient aimé l’album, vous apprécierez également la partie de FHOI MYORE. On retrouve le même black metal sylvestre guerrier, virulent, qui se permet de prendre son temps pour bien agresser l’auditeur. Le groupe a toujours cette maîtrise du riff accrocheur, de la mélodie qui tranche, supportée par un chant éraillé. Sreng s’écorche les cordes vocales pour appuyer la musique froide du combo. En quatre morceaux et moins de 40 minutes, FHOI MYORE confirme tout le bien que je pensais d’eux. Déjà après les quatre morceaux des sudistes, le split vaut le coup.

Et pourtant, PESTIFERUM va enfoncer le clou. Les albigeois œuvrent dans un dans un black metal plus direct. Ça se ressent dans la durée, déjà, puisque les quatre morceaux sont plus courts : 6 minutes maximum. Les titres m’ont fait penser à du TSJUDER en moins brutal, mais tout aussi « rock’n roll ». A savoir que le groupe balance ses riffs avec haine et détermination, dans le seul but de bouger l’auditoire. Pas de recherche d’ambiances ou de mise en condition. Le seul but est l’assaut frontal. Le chant en français renforce cette agressivité. Le chant de gargouille prend forcément une dimension plus néfaste lorsqu’on comprend les paroles. Armés de riffs tranchants, PESTIFERUM répand la mauvaise nouvelle tout au long des quatre morceaux, confirmant la très bonne qualité de ce split.

Composé de deux valeurs sûres de l’UG français, ce split CD confirme les premiers albums sortis il y a peu. FHOI MYORE et PESTIFERUM continuent leur montée en puissance en multipliant les morceaux et les sorties, et prennent encore de l’ampleur grâce à ces huit titres empreints de haine et de noirceur. Et l’excellent artwork, œuvre de Tedd, vient renforcer les ténèbres annoncées par la musique. Une nouvelle preuve que le black metal français regorge de loups aux dents acérées, quand des vétérans y ont émoussé, voire perdu, les leurs. Quant à moi, je vais de ce pas me plonger dans l’œuvre de PESTIFERUM.
Hail FHOI MYORE ! Hail PESTIFERUM !


Rédigé par : Skay | 16/20 | Nb de lectures : 11890




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker