FHOI MYORE - Fhoi Myore (Ancestrale) - 30/08/2012 @ 09h44
Quatre ans après sa formation, FHOI MYORE sort sont premier album. Bien sûr, le groupe s’est fait les armes au fil des années avec une démo et un split avec DARKENHÖLD en 2009, enregistrements réunis sur cassette audio en 2010 appelée sobrement "Anno 2009". Ce premier album éponyme vient également confirmer quatre années de concerts à travers toute la France, pendant lesquels le groupe a pu aiguiser ses riffs et ses morceaux. Et c’est dans leur propre studio que les Niçois ont enregistré cette galette. Euh… Pardon ? Les Niçois ? Voilà un fait que je n’aurais jamais deviné. Venant du pays des petits vieux et du soleil éternel, le quatuor puise pourtant ses influences dans les pays nordiques et les contrées recouvertes de forêts denses et feuillues.

En effet, et même si vous vous en doutiez à la lecture de la présentation, FHOI MYORE pratique un black metal belliqueux et rageur. Dans la pure tradition de GORGOROTH période "Pentagram" et "Antichrist", la musique des Sudistes se veut guerrière et agressive. Les riffs tranchent dans les chairs, tandis que les mélodies rythment les neuf batailles qui composent cet album, sans compter l’introduction, un appel à l’agression à coup de tambours et de cornes. Les morceaux ne sont pas forcément ultra rapides, mais préfèrent au contraire un tempo plus médian, favorable au headbang et au développement des thèmes de chaque morceaux. Par contre, quand ils se déchaînent, c’est une tempête de mélodies tranchantes qui déferlent sur l’auditeur, comme en témoigne l’excellent morceau "Errances". Au final, les morceaux sont suffisamment variés pour ne pas s’ennuyer pendant les 51 minutes que durent l’album. Il faut dire que l’instrumentale qui coupe le disque en deux permet de souffler un peu au son cristallin de la guitare acoustique avant la reprise des assauts. Les hurlements de Sreng of the 7 Swords, le chanteur, hantent les morceaux de manière monocorde mais transpirent la rage et le chaos.

Si les Niçois manquent un peu d’identité, l’ombre des Norvégiens suscités planant assez proche de leur musique, force est de constater que FHOI MYORE sort néanmoins un premier album au-dessus de la moyenne stagnante du black metal actuel. A défaut d’être original, FHOI MYORE est efficace et délivre un premier album sylvain. C’est un véritable assaut mené par une horde d’Ents furibards et assoiffés de sang, semant désordre et chaos. Ancestrale Production, le label vosgien ne s’y est pas trompé en tout cas. Amateurs de black metal furieux jetez une feuille sur ce premier excellent album !

https://www.facebook.com/fhoimyore - 286 visite(s)

I’m the Master of Hounds - 107 téléchargements


Rédigé par : Skay | 15/20 | Nb de lectures : 12701




Auteur
Commentaire
Hexenkind
Membre enregistré
Posté le: 31/08/2012 à 14h09 - (103485)
Putain c'est excellent, j'étais passer à côté !!!

MELATEX
IP:83.113.115.143
Invité
Posté le: 01/09/2012 à 03h28 - (103492)
Salut les feuilles miortes!
Bravo pour votre skeud il s'use et pollinise dans ma caisse!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker