FEROCITY - The Sovereign (Deepsend) - 06/11/2013 @ 07h53
C'est désormais chez Deep Send que les Danois de FEROCITY proposent leur Death Metal moderne "rouleau compresseur", et qu'ils nous présentent en cette fin 2013 leur deuxième album, "The sovereign".
Si le blaze du groupe sonne comme une promesse de déluge de brutalité décibélique, FEROCITY n'est en réalité pas si bourrin que son nom pourrait le laisser croire. Ne vous attendez donc pas à du brutal death allant à une vitesse supersonique ou alliant des riffs techniques à des ambiances morbides et maléfiques. On est plus ici en présence d'un Death certes assez violent mais catchy et efficace, qui se laisse très agréablement écouter tout au long de ces dix titres.

En choisissant le concept de la fin du monde et de la destruction de l'humanité, FEROCITY a opté pour une certaine modernité dans son approche et propose donc une musique agressive mais claire, concise et efficace.
Les riffs de guitares sont plutôt simples, énergiques et plus souvent portés sur la mélodie que sur des enchevêtrements rythmiques complexes. On pourrait à plusieurs moments les rapprocher du Deathcore le plus classique si quelques plans plus typés 9O's ne venaient pas pimenter un peu le tout (des oripeaux de FEAR FACTORY ou DIVINE HERESY se dessinent à certaines moments).
Les solos sont assez véloces, brillamment exécutés et ne rechignent pas à taper dans les harmonisations à la tierce (le pont de "Son of Sam") lors de quelques passages épiques savamment choisis.
Le jeu du batteur passe du mid tempo écrasant (renforcé par de solides tapis de double pédale) au blast beat infernal sans paraître le moins du monde déconcerté. Plutôt économe de ses effets, le gazier ne déboule pas à toute berzingue sur les toms et préfère rester dans un martèlement rigoureux et précis qui aide à les chansons à garder une cohérence solide et compacte. Monocorde et guttural, le chant du hurleur s'aventure parfois vers le "Pig Squeal" et si il n'ajoute que peu à la dynamique des morceaux, il à le mérite de bien coller à l'ensemble.

Si les mid tempos ont la part belle sur cet album, un bon quart reste constitué de titres assez rapides (le furibond "Chain of command" ou le sauvage "The sovereign") et le mélange des deux aspects favorise une écoute agréable et une impression de dynamisme qui se dégage de ce deuxième album (il y a même un instrumental bien senti "Abrupt Desolation").
Bien sûr, la limite de FEROCITY vient de son classicisme assez marqué qui fait qu'on peine à le différencier des nombreux groupes qui œuvrent dans ce style. Le sérieux est là, la qualité sonore aussi, manque encore certainement un peu plus de bouteille... ou un peu plus de folie.




Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 11261




Auteur
Commentaire
RBD
Membre enregistré
Posté le: 08/11/2013 à 15h04 - (109851)
C'est sympa mais ça me fait surtout penser à Illdisposed, et pas seulement parce que ce sont des compatriotes pour eux.

Penguin
Membre enregistré
Posté le: 13/11/2013 à 15h19 - (109901)
Lors de la première écoute j'ai pris une de ces claques, j'ai beaucoup aimer l'ensemble de l'album.

Je me le passe en boucle depuis sa sortie ^^



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker