FEAR OF DOMINATION - Distorted Delusions (Domination/Inverse) - 22/01/2015 @ 08h52
A l’instar de TURMION KÄTILÖT, FEAR OF DOMINATION semble être un groupe qui, de par ses excentricités, est réservé au marché finlandais. Mais TURMION KÄTILÖT a ses fans en France et il serait grand temps que FEAR OF DOMINATION franchisse aussi la frontière. Moins barré que TK, FOD a aussi un certain goût pour les synthés électro ce qui lui a fait gagner l’étiquette galvaudée de groupe de « Trance-Metal », mais à la base le groupe pratique surtout du mélodeath moderne, voguant entre électro et indus, entre riffs simples et accrocheurs et refrains en chant clair, avec à clé des albums blindés de tubes. Call Of Schizophrenia (2009) et Create.Control.Exterminate. (2011) étaient déjà deux excellents disques et Distorted Delusions va enfoncer le clou. Le groupe est passé de Osasto-A, label de TURMION KÄTILÖT, à l’autoproduction mais ce 3ème opus des finlandais est finalement disponible via Inverse Records, ce qui lui assure une meilleure distribution (Call Of Schizophrenia est introuvable…) même s’il faudra passer par les shops en ligne pour l’avoir par chez nous. FEAR OF DOMINATION évolue petit à petit mais pour s’y intéresser il faudra faire l’effort, un effort salutaire pour tomber sur une nouvelle pépite de mélodeath electro.

On reprend les mêmes et on recommence, tel est le credo de FEAR OF DOMINATION qui, musicalement, n’évolue plus vraiment, mais est pour ainsi dire arrivé à l’aboutissement de son style, totalement maîtrisé et plus inspiré que jamais. Call Of Schizophrenia était déjà une référence, avec le temps on se rendait compte que Create.Control.Exterminate. avait finalement du mal à l’égaler, et Distorted Delusions va remettre la hiérarchie à plat : si le premier opus de FOD est finalement culte donc intouchable, dans l’absolu Distorted Delusions est bel et bien leur meilleur album. Le style reste bloqué sur ce mélodeath simplissime mais efficace et entraînant, blindé de synthés électro parfaitement amenés et intégrés, menant vraiment la danse avec le chant hurlé et les différents chants clairs parsemés ici et là. Inutile de partir dans une analyse poussée, une fois que FEAR OF DOMINATION est lancé il ne s’arrête plus et enchaîne les hits : "Paperdoll", "Wicked World", "Deus Ex Machina", "II", "Legion" : voilà déjà de quoi faire exploser le dancefloor Metal finlandais pendant de nombreuses nuits. Si "Violence Disciple" et "Dead Space", un peu plus convenus, sont moins marquants, pour le reste FEAR OF DOMINATION va varier son propos pour ne pas devenir trop stérile et répétitif : "Parasite" est plus cool et laisse le chant clair s’exprimer, "Organ Grinder" s’amuse avec des ambiances à la Tim Burton et un côté quasi-STOLEN BABIES, "Needle" est également un tube mais avec ici un refrain en chant féminin du plus bel effet, et enfin le grand final "The Great Dictator" balance les meilleurs riffs dans une ambiance sympho/épique qui pète admirablement bien surtout pour le bouquet final.

Distorted Delusions se finit par un habituel remix (pour "Legion"), réussi mais pas indispensable, pour au bout 55 minutes qu’on ne voit pas passer tant l’efficacité est au rendez-vous. En matière d’électro-Metal, FEAR OF DOMINATION casse une fois de plus la baraque, livrant avec Distorted Delusions une petite bombe du genre. Il est vrai qu’au fond rien ne tout cela n’est bien original, et surtout la musique du groupe ne s’adresse absolument pas à ceux qui sont allergiques aux synthés « Trance » et qui préfèrent du mélodeath moderne plus inventif et raffiné. FEAR OF DOMINATION restera peut-être à jamais un groupe « pour finlandais qui aiment quand ça fait blip-blip et qui se déchaînent en concert », mais mis à cette place le groupe cartonne un max. Alors que TURMION KÄTILÖT a de grandes chances de s’affaiblir, FEAR OF DOMINATION est lui en pleine bourre et malgré les excentricités inhérentes au style « gros mélodeath moderne à synthés électro », réussit son affaire avec simplicité et efficacité. C’est dit, FEAR OF DOMINATION est tout simplement devenu en l’espace de 3 albums une parfaite machine à tubes, et Distorted Delusion est sans conteste l’album de la confirmation pour ces finlandais allumés (mais pas trop).



http://www.fod.fi - 215 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 16/20 | Nb de lectures : 9120




Auteur
Commentaire
..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 22/01/2015 à 22h21 - (115491)
Putain c'est pas du tout mon style, mais j'aime carrément bien ces titres en écoute!! Ca doit être terrible en live
Merci pour la découverte!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker