FEARED - Synder (Autoproduction) - 16/06/2015 @ 07h15
En 2013, nous avions presque vu en la personne d’Ola Englund un nouveau Rogga Johansson tant la productivité de FEARED, à la base un side-projet de musiciens, avait étonné avec notamment la prouesse de sortir deux albums la même année (Furor Incarnatus et Vinter), qui eux-mêmes succédaient à 3 albums sortis en 3 ans (avec certes il est vrai un réenregistrement du premier album éponyme dans le lot). Pourtant FEARED n’a pas vraiment « enchaîné » et Synder le 6ème (ou 5ème) album de la formation n’arrivera que deux ans (ou plutôt un an et demi) après Vinter, bref un rythme plus classique pour un groupe de Metal, mais FEARED n’a pas l’intention de faire baisser la tension. Toujours avec la même fine équipe (Ola Englund donc, désormais chez THE HAUNTED - Mario Ramos de DEMONOID - Jocke Skog ex-CLAWFINGER - et le batteur Kevin Talley de SUFFOCATION et DÅÅTH entre autres), le groupe suédois vient donc nous délivrer une nouvelle offrande de Metal frais et punchy.

Si Furor Incarnatus était un album plutôt syncopé, Vinter avait lui pris un virage plutôt Groove/Thrash/Death, efficace en diable. Synder va prendre le même chemin et avec cet interminable délai d’un an et demi, le style de FEARED n’a donc pas bougé d’un pouce et va se situer dans la stricte lignée de Vinter, avec juste un petit plus histoire de changer un tantinet. Faire mieux que ce dernier qui avait été une bonne surprise n’est pas une mince affaire, mais le groupe possède encore une marge de progression et surtout d’originalité. Pourtant, les influences restent toujours strictement identifiables dans ce Metal que je situe entre LAMB OF GOD, THE HAUNTED et THREAT SIGNAL, souvent Power-Thrash, parfois mélodique, toujours moderne et percutant, et résolument groovy, grossièrement un PANTERA remis au goût du jour avec des touches de Metal moderne suédois. Rien de bien surprenant dans l’absolu, mais si le Metal de FEARED est plus travaillé qu’il n’y paraît il n’est jamais prise de tête, même s’il est régi par des humeurs diverses.

FEARED choisit de reprendre le même schéma que pour Vinter car après une jolie intro, "Your Demise" met tout de suite le rouleau-compresseur en marche à l’aide de riffs thrashy plus ou moins techniques et/ou lourds, de la plus grosse voix de Marco Ramos et d’une énergie globale qui n’est plus à démontrer, avec en sus une excellente production qui fait bien péter les rythmiques. La machine est lancée et "Of Iron and Ashes" met la gomme, mais le groupe sait aussi aérer son propos à l’aide de subtiles mélodies suédoises (on aura même le droit à un break acoustique pour respirer avant le final archi groovy). FEARED n’hésite donc pas à balancer d’excellents riffs thrash/groove accrocheurs et entraînants ("Caligula", "My Grief, My Sorrow", "By Silent Screaming", l'expéditif "Dying Day", "War Feeding War", la fin à cent à l’heure de "The Narcissist" - bref il y a vraiment de quoi faire) mais il faut avouer que passé l’interlude "Dygder", Synder devient nettement plus mélodique, avec notamment "By Silent Screaming" dans son ensemble, "Wolf at the End of the World" et son break sympho, "My Own Redemption" et son chant clair, le final acoustique de "War Feeding War", les passages plus atmosphériques de "The Narcissist"… et "Godless Devotion" termine l’album de la même manière, épique, que se clôturait Vinter. FEARED sait donc envoyer la sauce quand il le faut mais Synder montre aussi que le groupe suédois a plusieurs cordes à son arc.

Dommage que les réminescences LAMB OF GOD qui eux-mêmes ont des réminescences de PANTERA soient parfois trop évidentes, au niveau du chant mais pas que, en témoignent le refrain de "Caligula", la lourdeur de "My Own Redemption" ou encore les riffs de "Godless Devotion". Comparé à Vinter qui en proposait ni trop, ni pas assez, Synder est peut-être un poil trop long (49 minutes) et un morceau comme "Wolf at the End of the World" est de trop. Mais même s’il peut paraître hétérogène (la première partie de l’album cartonnant sec), Synder est globalement un album plutôt solide de Power-Groove-Modern-Thrash-Death (histoire d’être complet). Vinter était plus concis et avait peut-être plus de véritables tubes, mais Synder est un chouïa plus varié et reste consistant au niveau des putains de riffs Thrash proposés, ce qui est le plus important. Malgré son manque d’originalité, FEARED reste donc inspiré, ne dépasse certes pas ses précédents efforts mais est en grande forme, sur le fond et sur la forme. Et en restant dans le giron de l’autoproduction, le groupe suédois brille par son authenticité, n’ayant pas vraiment d’autre prétention que de proposer du Metal groovy et percutant, classique mais efficace. FEARED n’est pas le groupe du siècle, ne se fera probablement jamais une bonne place sur l’affiche des festivals d’été, mais livre des albums convaincants dans un registre Thrash/Groove et c’est l’essentiel.



http://www.fearedband.com - 120 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 7793




Auteur
Commentaire
Ayin
IP:5.51.30.32
Invité
Posté le: 16/06/2015 à 07h36 - (116996)
Je me demande si ce groupe n est pas quelque peu dévalorisé par son statu de side project et les choix de distribution et promotion d Ola.

Y a quand même une qualité de production, de travail sur les riffs et les arrangements assez originale je trouve.

Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 16/06/2015 à 12h10 - (117000)
Bonne découverte pour ma part!
Je vais me pencher sur la disco complète.
Du peu que j'en ai entendu pour le moment je suis entièrement d'accord sur la 'qualité de production, de travail sur les riffs et les arrangements' sus-cité.

ennemi juré
IP:93.14.83.8
Invité
Posté le: 16/06/2015 à 18h46 - (117009)
Ah ouai, très bon album. Avec K.Talley en plus. Autoproduction?! Un album qui mérite d'être mis en avant par les plus gros label.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker