FATAL IMPACT - Cancel Life (Nadir) - 09/05/2016 @ 07h06
Si Metal Archives nous indique que Fatal Impact a été fondé en 1995, le Facebook du groupe précise en réalité que les débuts de la formation remontent aux alentours de 2005. En dix ans, le quatuor, qui compte notamment dans ses rangs le chanteur/guitariste Jørn Øyhus (Nordjevel), a construit à un bon rythme sa carrière, réalisant un troisième album en fin d'année dernière.

Le patronyme Fatal Impact et le visuel accompagnant « Cancel Life » m'ont fait penser que le combo était à situer au sein de la vague rétro thrash, or il n'en est rien. Il n'est pas non plus adepte d'un 'true norwegian heavy metal' comme étonnamment indiqué sur sa page Facebook mais plutôt d'une sorte de heavy/power moderne à tendance mélodique.

Les claviers légèrement incongrus de 'Hidden in Plain Sight' et le vocodeur utilisé sur 'Mindwar' témoignent du fait que Fatal Impact n'est pas très traditionnel dans son heavy, incorporant des éléments qui peuvent rapidement faire grincer des dents, leur utilisation étant ici peu convaincante (à l'image aussi de chœurs sur les refrains, pas très bien mixés à l'ensemble).

Fatal Impact jongle dans son approche entre un heavy moderne assez couillu côté guitares, où les riffs sont souvent martiaux et incisifs ('Mindwar', les bons 'Manchurian Candidate' et 'The Believer' au propos thrash me rappelant Nevermore), et des intentions mélodiques prononcées, à l'image de l'accessible 'Too Many Years' et des couplets calmes (voire soporifiques) d'un 'Just a Memory' bancal dans le résultat (l'intro aux relents Sabaton ne correspondant pas à ce qui suit, et les claviers sont encore en décalage avec le reste des instruments). Reste un refrain pas déplaisant mais cela fait très peu sur un titre de près de 6 minutes.

Les lignes vocales sont correctes mais ne laissent pas une impression marquante, en particulier les envolées haut perchées grotesques et finalement dispensables (puisqu'elles accompagnent le chant principal avec peu de justesse). Fatal Impact a le mérite de proposer quelques compos travaillées, en particulier 'Eastern Star' tirée vers le haut par les riffs à nouveau consistants (et joliment exécutés) mais qui peine à convaincre sur la durée (7 minutes) par son manque d'accroche et de second souffle. Constat similaire sur 'Way of the Witch' assez catchy et pas vilain en soi, qui doit avant tout son appréciation par la solidité du riffing, le reste ne laissant aucun souvenir (pas de leads ou soli, un break anecdotique, des vocaux moyens, etc.). Arrivé à la fin du disque, 'Above and Beyond' me fait dresser un constat identique : les guitares évitent le naufrage, car ni le chant ni la rythmique ne dynamisent le contenu (il y a tout de même une poignée de leads !).

Disque au final moyen car bien trop inégal à mes oreilles, « Cancel Life » ne rentrera pas au panthéon des albums du heavy norvégien. Fatal Impact donne le sentiment de ne pas avoir un style bien défini et peine à convaincre par ses capacités.



Facebook - 51 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 11,5/20 | Nb de lectures : 5520




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker