FALLING IN REVERSE - Just Like You (Epitaph) - 05/08/2015 @ 06h50
Bon, quand on check la pochette, on se dit que le respect a encore disparu et qu'on est encore tombé sur une pépite. Gros clin d’œil à MÖTLEY CRÜE et/ou THE ROLLING STONES ou pas, on est forcé de douter quant à son contenu. Pourtant, après une petite recherche, on s'aperçoit que sous le nom de FALLING IN REVERSE se cache Ronnie Radke, ex-frontman d'ESCAPE THE FATE, éjecté du groupe pour son implication dans le meurtre d'un jeune homme qui lui valut un sympathique séjour en zonzon. Ajoutons à cela une belle addiction aux drogues, on peut dire que le gars à un CV béton pour se représenter derrière le micro d'une formation. Et pourtant...

Et pourtant que-dalle, le gars le sait bien que ça ne va pas être ultra-simple de se re-décrocher un poste et, une fois sorti de taule et de désintox', se décide à monter son propre groupe. FALLING IN REVERSE est né. Youpi. Entre 2009 et 2013, un EP et deux albums sortent. Bon, une fois qu'on connaît son passif de complice de meurtre -toxico chanteur au sein d'ESCAPE THE FATE, on se doute qu'on va avoir un peu droit à la même tambouille avec ce troisième opus de FALLING IN REVERSE. Mais bon, on se laisse le doute quand même, surtout qu'on se dit que la prison lui a peut-être apporté du bon goût en terme de style musicaux (on ne sait jamais).

Hélas, dés la galette balancée dans le mange-disque, on se rend bien compte dès les premières notes de « Chemical Prisoners » lancées qu'il n'en est rien. On se retrouve avec un bon gros metalcore bien ricain et sucré, à la production impeccable et au refrain über-catchy. Bon. En soi, ce n'est pas si désagréable que ça à écouter hein, c'est bien foutu, enjoué, mais ça manque d'une GROSSE personnalité quand bien même. C'est toujours SUPER calibré, au point que même lorsque ça s'énerve un peu vraiment (les seuls moments intéressants de l'album), comme sur « The Bitter End » « Guillotine, Pt IV : The Final Chapter » ou bien « Die For You », bin on y croit pas un seul instant. Ça balance de la grosse mosh part, du gros son, du gros riff, mais ça fait bien trop genre « regardez comme on peut être bien vilain nous aussi ». Le style de FALLING IN REVERSE est vraiment trop fourre-tout pour être honnête, passant d'un metalcore sucré à un pseudo-mathcore bien gay qui n'ont aucun rapport entre eux, tout en glissant des parties Walt Disney-hip-hop-electro que les Crabcoreux d'ATTACK FUCKING ATTACK ! n'auraient pas renié. Alors bon...

FALLING IN REVERSE est un produit (oui, un produit) 100 % adapté pour le marché US. Catchy, bien enjoy, flirtant presque sur la cuisse de la copine d'un FALL OUT BOY très (TROP) souvent, il ne fait que nous en effleurer une sans toucher l'autre. C'est super bien fichu, ça file la patate, ça donne envie d'emballer de la nénette sur une piste de danse, mais c'est un gros boulgiboulga mal digéré et franchement sans saveur pour nos oreilles. Si on veut du frais, catchy et happy, mieux vaut se tourner vers les FALL OUT BOY susnommés que de s'infliger ce pseudo style partouzeur sans identité et authenticité. Du gros son pour midinettes fan de sosie de Nicki Sixxx passé sous un train, en somme.




Rédigé par : Velvet Kevorkian | 11,34/20 | Nb de lectures : 8053




Auteur
Commentaire
Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 05/08/2015 à 07h13 - (117401)
Ce sera un bon point Ian Malcolm pour moi.

Mickey
IP:90.33.201.217
Invité
Posté le: 05/08/2015 à 13h36 - (117403)
Le précédent proposait de bonnes choses...là, le manque d'inspiration est évident.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker