FAITH NO MORE - Sol Invictus (Ipecac/Reclamation) - 29/05/2015 @ 07h14
Un nouvel album de FAITH NO MORE en 2015 c'est un événement à la fois incroyable et époustouflant de la part d'une formation qui a profondément marqué les 90s et qui n'avait plus rien offert de neuf à ses fans depuis 1997.
Pour ce disque on est face à l’éternel problème de l'album du come-back trop attendu par les fans avec les 2 symptômes habituels :
- les fans trop heureux qui jurent que c'est leur meilleur album
- les fans trop déçus qui jurent que "c’était mieux avant."

Il est ainsi extrêmement difficile d'émettre un avis correct sur ce disque mais on va s’y coller tout de même sans tomber dans le piège de la comparaison avec les anciens classiques du groupe, ce ne serait pas à l’avantage du petit nouveau.

« Après 15 longues et fructueuses années, FAITH NO MORE décide de mettre fin aux rumeurs concernant sa séparation imminente... en se séparant ». Voila une phrase qui, il y a 18 ans a fait énormément de mal à de nombreux amateurs de musique. Il aura fallu 11 ans d’absence pour que les membres du noyau dur de FAITH NO MORE ne se décident à refouler une scène ensemble. Il aura fallu 6 années de plus avant que ce même noyau dur ne se décide à se retrouver ensemble dans un studio d’enregistrement. Le résultat de ces dix-sept années d’absence se nomme « Sol Invictus ». C’est peu dire qu’il suscite beaucoup d’attentes, d’expectatives, de curiosité, d’impatience et de peur aussi de la part des fans du groupe. La peur de ne pas trouver le groupe à la hauteur, de les voir livrer un album indigne de leur réputation, un disque facile, bâclé, attendu. La peur que « Sol Invictus » ne fasse tache sur leur discographie et leur carrière toute entière. Le premier single, « Motherfucker », en partie chanté par Roddy Bottum, sorti en amont de l’album, n’a rien fait pour rassurer les fans. Le groupe dont la grande tradition « trollesque » n’est plus à prouver, a choisi ce single à dessein parce que, justement, il est le titre le moins représentatif et l’un des moins commercial de l’album. On retrouve donc bien l’esprit du groupe dans ce choix même si, pour autant, cela ne fait pas de « Motherfucker » un bon morceau.

Après « Motherfucker », c’est au tour de « Superhero » d’annoncer la sortie du nouvel album. « Superhero » ressemble déjà beaucoup plus à l’idée qu’on pouvait se faire d’un morceau de FNM en 2015. Avec son intro au piano qui rappelle « The Real Thing », sa partie de batterie two-step groovy en diable, sa basse qui gronde et la voix de Patton, on est en terrain connu. Puis, surtout, ce titre est vraiment bon et n’aurait pas détonner sur le tracklisting d’un « King For A Day… Fool For A Lifetime » par exemple. Le fan était rassuré. FNM ne s’est pas fourvoyé et ne s’est pas vendu. The Kings are back, bitches ! Un peu de calme tout de même, car si, non, « Sol Invictus » n’est pas un mauvais disque, ce n’est pas non plus le disque de l’année, ni peut-être même celui du mois. C’est un bon disque, bien composé, bien joué, bien produit, avec une très belle pochette et un artwork de qualité. Et c’est déjà fort bien.

Les premières écoutes ne furent pourtant pas des plus agréables, l’impression d’entendre un album lambda, quelconque. Rien n’accroche vraiment l’oreille hormis quelques morceaux efficaces sans que, pour autant, ils n'atteignent le génie de leur glorieux ancêtres. L'album déroule ses quarante minutes avec des titres pour la grande majorité compris entre trois et quatre minutes et construit selon une structure hyper classique de type couplet-refrain-couplet-refrain. Presque un disque de rock un peu expérimental, mais pas trop, quelque part. La déception est là, dure. Froide. Cruelle. On le savait, on ne cesse de se répéter que « c’était couru d’avance, les reformations ça ne donne jamais rien, pourquoi vous les mecs, merde, faites chier ». Puis on le réécoute quand même, histoire de, par principe, parce que c’est FAITH NO MORE tout de même et là, on se met à fredonner le refrain de « Sunny Side Up » et ses envolées mélodiques estivales qui rappellent un peu, parfois le « California » de Mister Bungle. Le groupe a toujours aimé et pratiqué l’art du contre-pied, après un « Sunny Side Up » hyper catchy et lumineux, déboule un « Separation Anxiety » beaucoup plus sombre et gentiment torturé sur lequel Patton fait du Patton. Sa palette vocale reste incroyablement riche et variée mais dommage que le morceau ne tienne pas toutes ses promesses en terme de composition.

Petit à petit, « Sol Invictus » se dévoile. On est séduit par certaines parties vraiment catchy, quelques refrains entêtants, des atmosphères variées, dans ambiances diverses. La déception laisse place à de la curiosité : « Tiens, il est pas si mal finalement ce disque ». « Cone of Shame » marque des points avec ses ambiances arides Sergio Léonesques. « Rise Of The Fall » flirte avec la pop déglinguée et permet encore une fois à Patton de démontrer toute l’étendue de son talent même si, là encore, le morceau dans sa longueur ne parvient pas à convaincre totalement, il manque toujours ce petit quelque chose, ce grain de folie, cette spontanéité, cette schizophrénie ais-je envie de dire qui faisait la différence. Là, passé ce cap, le disque ronronne et pendant trois ou quatre titres, il ne se passe plus grand-chose de significatif. « Black Friday », « Motherfucker », « Rise Of The Fall », font la part belle à Patton mais au niveau de l'instrumentation, c’est moins réussi, au niveau des guitares notamment, bien trop en retrait dans le mix. Certes FNM n’a jamais été un groupe « à guitares » mais là, elles manquent de punch, semblent relativement absentes contrairement au reste de la production qui est impeccable. Le son des claviers, basse, batterie et voix sont d’une grande clarté, d’une précision à toute épreuve, comme si inconsciemment, le groupe avait voulu montrer que la guitare était « l’instrument maudit » du groupe.

« Matador » situé en fin d’album est un autre titre fort porté par un climat lourd et pesant d'une mélodie malsaine de piano et une basse slappée. Puis la vois de Mike encore et toujours au top de sa forme. Voila enfin de la vie dans un disque jusqu’ici trop poli, trop propre et trop scolaire. « From The Dead », titre en forme de clin d’œil, termine le disque dans la douceur et la joie acoustique d’une petite ritournelle sympathique. Un petit bonbon sucré pour terminer et faire le bilan d’un disque espéré, attendu et enfin écouté.

C’est un disque tout sauf honteux, très honorable mais qui souffle un peu trop le tiède à mon gout. Quelques morceaux forts valorisés par un excellent songwriting (« Matador », « Superhero », « Sunny Side Up », « Separation Anxiety » et « Cone Of Shame »), pratiquement tous situé en première partie de disque d’ailleurs, et d'autres moins enthousiasmants. Mike Patton montre et démontre qu’il est toujours le meilleur chanteur de l’histoire du metal (au sens large) et la production est très bonne, excepté pour les guitares trop faibles et en retrait, mais rien d’étonnant là dedans car qui, mieux que Billy Gould sait faire sonner son groupe ?

Écouté et digéré, « Sol Invictus » laisse une impression mitigée en bouche, une saveur douce amère. Ni une absolue réussite, ni une énorme bouse, ce disque se situe entre les deux. En poussant la réflexion un peu plus loin, on ne peut s’empêcher de penser qu’en rassemblant les meilleurs moments des dix titres, FAITH NO MORE nous aurait pondu un EP pas loin d’être parfait. Malheureusement il y a dix titres et pas cinq. « Sol Invictus » est un disque honnête et très correct, on sent que les cinq musiciens ont pris énormément de plaisir à l’écrire et le jouer, mais auquel il manque ce petit plus qui fait la différence. Un album frustrant. Ni trop méchant, ni trop sage, ni trop clair, ni trop sombre, pas assez tranché, il lui manque un peu de folie, de lâcher prise, de violence, de calme. « Sol Invictus » est un disque qui manque d’extrémisme. Mais, finalement, le plus important est que FAITH NO MORE est vraiment revenu et pour reprendre les mots de Mike Patton, dans la dernière phrase du disque : « Welcome Home my friend ».



FNM FB - 129 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 13.5/20 | Nb de lectures : 11902




Auteur
Commentaire
Akerbeltz
IP:92.103.26.94
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 09h32 - (116823)
Bonne surprise pour moi, pour l'instant je le préfère même à Album Of The Year :)
Après c'est difficile de comparer cet album à ceux des 90's, y'a quand même une vingtaine d'années d'écart (tu vois prends ma femme par exemple, ben y'a 20 ans ... Enfin c'est toujours ma femme hein ...)

Burn
IP:82.66.214.120
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 09h38 - (116824)
"Motherfucker" est un tube ! Et l'album est excellent, même si bien trop court...

vsgreg
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 10h03 - (116825)
Un disque moyen, trop sage, trop court qui restera anecdotique même si il y a quelques bons moments comme le précise Seb on Fire.



catch33
IP:128.79.119.189
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 11h53 - (116826)
Trop court, trop "cinquantenaire" mais quel plaisir d entendre des morceaux comme "Cone of shame" "Matador" "Motherfucker" et autres...
Faith no more est de retour et je suis Happy !

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 12h00 - (116827)
Plus je l'écoute plus je l'apprécie, tout le contraire des albums rangés après deux trois écoutes. Il n'est pas parfait et loin, très loin de King...mais pour moi largement plus varié qu'Album Of The Year. Je suis d'accord avec la note, mais je mettrais 9/10 aux soi-disant chefs d'oeuvres qui sortent actuellement, donc...



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 12h01 - (116828)
Pas 9 sur 10, 9/10 sur vingt.

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 12h11 - (116829)
Du même avis que Seb on Fire...
Si on enlève les 3/4 bons titres de l'ensemble, il nous reste de morceaux qui n'auraient pas fait tâche sur le 3e album de Mister Bungle.

Ceci dit, c'est l'album parfait à passer en musique de fond (en conduisant, pour un barbecue, en travaillant sur ordi, en faisant la cuisine, etc...) testé et approuvé :-D

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 13h30 - (116831)
Se bonifie au fil des écoutes... De bon il est déjà passé à très bon. Je ne lâche pas l'affaire.

hb70
IP:188.7.168.202
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 13h43 - (116834)
4 titres bien. Quand on est passé par angel dust ? Je pensais que le groupe aurait croisé angel dust avec fantomas the director's cut.

redkaos
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 15h16 - (116835)
C'est un album diabolique... La 1ere écoute fut anecdotique et franchement décevante mais c'est Faith no More hein? je vais pas lâcher l'affaire comme ça... et maintenant il ne me lâche plus.
Un album minimaliste, quasiment sans arrangements mais qui se révèle avec le temps.

Quel grand groupe!





Ludo
IP:80.12.63.105
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 15h43 - (116836)
En dix ecoutes il est passé pour moi de déception totale à tuerie.
Sur le plan mélodique, il est impeccable de A à Z. 13,5 sur 20, quand on voit tous les groupes death ou thrashcore sans personnalité qui se payent des 18 /19 ici... Je sais qu'il n'y a pas à comparer, que les chroniques ne sont pas forcément signées par les mêmes rédacteurs, mais ça fait quand même bizarre...

Ludothèque
IP:78.238.125.35
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 15h51 - (116837)
Même avis que Ludo, pour moi y'a un pb, et pas que pour cette chronique. cet album a 9/10 dans noise ou 6/6 dans le dernier Metallian par exemple, soit c'est pour du buz, soit c'est pas valontaire, ou c'est un manque d'ouverture, ou de motivation, ou c'est pour montrer qu'ils sont au dessus de groupes de légendes, mais peu importe certains passent à coté de qqchose, et c'est pas la première fois, tant pis pour eux.

619
IP:78.120.228.95
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 17h23 - (116838)
"Motherfucker" est de loin le meilleur morceau de l'album, "Superhero" et "Matador" sont écoutables, le reste est fin nase, ça vaut même pas un téléchargement illégal

ecrasatator
IP:193.251.45.191
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 17h55 - (116840)
du bon et du moin bon....mais qu attendions nous? un chef d oeuvre?...on est plus dans les 90'


vsgreg
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 18h31 - (116841)
ça me fait marrer les notes des autres médias ...
9/10 dans Noise
6/6 dans Metallian
10/10 chez Blabermouth

Dans ce cas "Angel Dust" vaut bien 250/20 ou 66/6 voir 43/10







Jaymz88
IP:109.18.168.209
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 19h51 - (116842)
C'est la première mauvaise critique que je vois de cet album...

CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 19h55 - (116843)
Tiens d'accord avec vsgreg là... ça se grave dans le marbre.



Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 19h55 - (116844)
"Mauvaise critique"...



Krakou
IP:78.226.11.133
Invité
Posté le: 29/05/2015 à 20h39 - (116846)
Regarde mieux Jaymz88 (humm délicieux pseudo au passage, j'espère que c'est juste ta date de naissance), y en a d'autres des critiques "mesurées" (et non pas mauvaises)...

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2015 à 00h49 - (116848)
il peut aussi être vosgien :D

Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2015 à 01h47 - (116849)
Il se bonifie au fil des ecoutes. Tres decu au depart (Motherfucker, quel titre pourri), je le trouve aujourd’hui bon, tres ensoleille, tres jovial mais aussi tres cinquantenaire. Un bon album qui ne marquera pas l’histoire de la musique, mais tout de meme trippant l’été arrivant.

@Ludo: Metallian et Blabermouth mettent 6/6 et 10/10 a la moitie des albums qu'ils chroniquent, leurs notes n'ont plus aucune valeur

Burn
IP:82.66.214.120
Invité
Posté le: 30/05/2015 à 08h51 - (116850)
Si on compare, si on compare...

Si on compare à Angel Dust, qui mérite un 20, Sol Invictus mérite un 15/20.

Si on compare au dernier album de Foreseen qui se paye un 17,5 ici, alors Sol Invictus mérite un 50/20...

Bref, on en finit plus...

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2015 à 10h00 - (116851)
Si on ne lit pas les chroniques en même temps... Pourtant c'est tout au début hein, au deuxième paragraphe:

"Il est ainsi extrêmement difficile d'émettre un avis correct sur ce disque mais on va s’y coller tout de même sans tomber dans le piège de la comparaison avec les anciens classiques du groupe, ce ne serait pas à l’avantage du petit nouveau."



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2015 à 12h54 - (116852)
Et de rappeler que la chronique explique la note...

Ne se contenter que de la note n'est pas rendre justice au chroniqueur d'abord mais surtout à l'album !

Par exemple, avec Seb on a échangé sur cet album pour tomber sur le même avis, exactement pareil et pourtant, nous n'avons pas la même culture métallique. J'aurais fait la chro, je disais en substance plus ou moins la même chose mais j'aurais mis 1 point, 1 point et demi de plus juste pour le côté "événementiel" de la sortie. Alors à 15, c'était mieux même si le texte disait la même chose ? Non ça ne tient pas debout un seul instant.
Les notes donnent une indication mais sans la chronique elles ne valent rien...






Yolo
IP:88.163.100.110
Invité
Posté le: 31/05/2015 à 02h18 - (116855)
Un album bien trop pépère dans la lignée d'Album of the Year. Patton à fait beaucoup de choses autrement plus intéressantes en solo ou avec ses autres groupes depuis 97.

catch33
IP:128.79.119.189
Invité
Posté le: 01/06/2015 à 16h02 - (116858)
Étonné du peu de commentaires.
Je pensais le retour de FNM plus attendu que ça !

matthieullica
Membre enregistré
Posté le: 03/06/2015 à 13h52 - (116877)
- Première écoute : "Ah ouais OK... pas plus bandant que ça".

- Deuxième écoute : les deux premiers titres m'intriguent ainsi que l'intro et l'atmosphère"Morriconienne" du 4e morceau.

- Troisième écoute : Je trouve les 2 premiers morceaux fantastiques. Je suis en trance.

- Quatrième écoute : je vais me le choper en vinyle ce disque, il est fantastique. MotherFucker est dément, il a de l'ampleur. Tout n'est pas génial dans cette galette, je ne succomberai pas à un excès d'enthousiasme mais je me contente de me réjouir d'un tel retour...

MAIS QUELLE CLASSE !!!!!!!!!!

Du caractère, une voix, des arrangements simples et de bon goût.
L'artwork (pochette & livret vu sur le web) est bien senti, désuet, mélancolique, cohérent avec l'image du groupe décalée.

Bravo FNM !

canibool
IP:92.103.98.50
Invité
Posté le: 17/06/2015 à 10h31 - (117014)
plus je l'écoute plus je l'aime. un vrai FNM quoi. The album of the year m'avait fait le même effet. Dire que certain le trouve sage... ça me fait bien marrer.

"En dix ecoutes il est passé pour moi de déception totale à tuerie. " -ludo

tout pareil...

Shield
IP:78.250.29.16
Invité
Posté le: 14/07/2015 à 08h49 - (117232)
Franchement, chef d’œuvre, rien à jeter. Et quel concert au Hellfest !

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 14/07/2015 à 10h03 - (117233)
L'album n’arrête pas de me trotter dans la tête! La marque des grands! Pas leur meilleur album, mais il se tient là dans une discographie qui ne se veut pas redondante. Parait qu'ils ont encore 15 compos sous le coude.
Accessoirement meilleure prestation du HellFest!

Jean Bedel
IP:84.102.252.184
Invité
Posté le: 29/08/2015 à 21h00 - (117682)
Tout pareil. Chiant à la première écoute, nickel à la 10eme.

Massacre
IP:78.238.125.35
Invité
Posté le: 30/09/2016 à 23h06 - (120519)
C'est de la blague cette kronique, sign of the decline ...

Massacre
IP:78.238.125.35
Invité
Posté le: 01/10/2016 à 19h10 - (120520)
Cela se voit que c'est mort ici, mon message d'avant a été laissé, trop bon, y'a de la liberté d'expression depuis la fin !!!

$hit
IP:109.190.80.248
Invité
Posté le: 05/10/2016 à 17h42 - (120521)
@ Massacre: Vas-y on peut se lâcher et dire enfin ce qu'on pense vraiment.


Mike Patton, ya que des mongoloiens de metalleux pour penser que ce mec a du talent

Massacre
IP:78.238.125.35
Invité
Posté le: 17/07/2017 à 23h33 - (120711)
C'est bien tu te laches $hit, en attendant, cet album soit disant tout pourri, soit disant tout naze par rapport à avant, et oui, c'était énorme avant et là, tu vois, c'est trop de la daube à la mode, alors on ferme VS, tu vois, on s'y connaît plus que les mags qui l'ont hissé album de l'année 2015, on est VS, tu vois, on s'y connaît un max, t'étais pas né qu'on écoutait Faith No More, tu vois, et là on écoute des trucs géniaux car pas connus....

Mais en attendant, je l'écoute encore TOUS LES JOURS, 2 ANS APRES, et sans me lasser cet album passable, et ça ne m'arrivait pas pour les autres albums soit disant plus mieux de la mort, ni même pour les autres groupes. J'ai une playlist restreinte pour mon sport que je pratique chaque jour, je vire quand je me lasse, et y'a encore cet album soit disant tout naze par rapport au reste...

Album sans fausse note, sans rien à jeter, fait avec finesse, maitrise et passion. Pour moi c'est le meilleur, les autres étaient plus dans la surenchère, le dosage sur cet album est juste parfait.

Ils avaient leur avis, leur liberté, mais nous en tant que fan de musique, on pouvait même pas mettre ce genre de commentaire viré car on aime quand même bien fort cet album.

Un manque de finesse et de sensibilité fera ne pas apprécier cet album à sa juste valeur ... c'est un peu ce qui manquait dans ce coin. Pour moi, cette chronique est le signe de la fin de ce site, il illustrait un décalage permanent.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker