FACEBREAKER - Dedicated to the flesh (Cyclone Empire/Soundworks) - 06/09/2013 @ 07h51
J'ai beau passer quelquefois pour un salaud de première (allez, avouez-le bande de lopettes !), au final, je suis un gars gentil et facile, avec des goûts simples. Et qui dit goûts simples en matière de death-metal dit FACEBREAKER.

A priori, pas besoin de vous refaire le topo sur qui se cache derrière tout ça ou leur passif, la chronique de "Infected" parue il y a trois ans sert à ça. Ni de revenir sur le fait que leur guitariste Mika Lagrén a depuis le disque précédent intégré les rangs de GRAVE... D'ailleurs, vais-je vraiment vous étonner en vous disant qu'en plus, leur formule enfin arrivée à maturation sur "Infected" justement n'a pas bougé d'un iota ?

Prenez BOLT THROWER, simplifiez-en un peu plus les structures, mélangez le avec le goût pour les gros power-chords à la PRO-PAIN et des refrains balancés (non, bastonnés en fait) de façon répétitive en suivant pertinemment le rythme entêtant de la grosse caisse et vous obtenez, en gros, la même sauce. La seule véritable différence vient de la prod. Elle est un peu plus sèche qu'avant et plus minimaliste car fabriquée à la maison après l'abandon à la dernière minute du projet par leur ancien ingénieur Jonas Kjellgren, ce qui leur a au moins permis de ne pas avoir un son trop standardisé...

Alors c'est vrai, le groupe ne se détache pratiquement jamais d'un certain mid-tempo qui a tendance à, un peu, uniformiser le tout. Et comme Lagrén ne se lance que (trop) rarement dans l'exercice périlleux du solo de guitare, tout cela laissera sûrement aussi bien les amateurs de gros qui tâche que de débauche technique sur la touche. Mais voilà, encore fois, aussi pétri de clichés (assumés) et toujours à la colle d'un gros groove baveux à la MASSACRE, la grande force de FACEBREAKER reste sa capacité aussi simple que mortelle à bastonner, encore et toujours, le genre de refrain (oui, de refrain) qui vous restera collé au fond du ciboulot pour le reste de la journée, voire plus. Le meilleur exemple reste le titre 'Zombie death cult' dont le dit refrain se limite en fait à ces seuls trois mots, répétés ad infinitum. Incrustage de votre petite matière grise assurée. Et puis aussi gnangnan que cela pourrait paraître à certains, le voir ainsi céder à la mode de l'auto-référencement avec "Dedicated to the flesh" (où les titres de leurs trois premiers albums ou de plusieurs de leurs morceaux ont été insérés aux paroles) avec humour et second degré me fait bien marrer.

Si certains pourront crier (à raison) à un manque flagrant d'imagination ou d'ambition, moi, c'est justement ce manque de prétention et le plaisir de jouer une version simple et directe de la musique qu'ils aiment que j'adore chez FACEBREAKER. Et puis il y a toujours et encore mon grizzli préféré au visage de poupin au chant : Roberth Karlsson donc...

http://www.facebreaker.com/ - 103 visite(s)

facebook - 78 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 14/20 | Nb de lectures : 11125




Auteur
Commentaire
Félix Rome
IP:90.84.144.199
Invité
Posté le: 06/09/2013 à 10h13 - (108945)
Lopette toi-même ! Salaud!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker