EXCRETION - Resurrection (GS) - 23/03/2016 @ 07h44
Oui, je sais : à partir du moment où mêmes les groupes de seconde zone voire de série C commencent à avoir droit, eux aussi, à leur rétrospective, on peut décemment commencer à se demander si cela ne sent pas un peu trop fort le pâté pour toute cette vague de revival swedeath qui depuis des années a poussé tout le monde à rééditer à tout va tout ce qui de près ou de loin avoir un rapport avec la pédale HM-2, Stockholm et le début des années 90…

Oui, mais voilà, de temps en temps, entre deux ressorties pas franchement indispensables en restant poli, une ou deux réussissent quand même l’exploit de parfois surnager, voir même de pousser certains fanatiques totalement décérébrés comme moi à hurler à la découverte absolue. Comme dans le cas d’EXCRETION.

Oui, EXCRETION. Jamais entendu parler ? Pas grave, vous êtes pardonnés, surtout que c’est un peu de leur faute. Complètement oubliés de tous, voilà quatre lascars qui avaient sorti un seul album en 1995 complètement passé à la trappe pour plein de raisons : d’abord il y avait cette pochette cryptique et pas très ‘evil’ (une main tenant un flingue et son reflet : concept), ensuite le manque de moyens du label de l’époque (WRONG AGAIN RECORDS, le prédécesseur de REGAIN RECORDS) et surtout le style alors choisi par ces mecs venus de nulle part et qui y sont retournés juste derrière pour ne plus en sortir. Sorte de sous-AT THE GATES période ‘With Fear I Kiss…’ mais sans la bonne production et le savoir-faire qui va avec, le tout était à la fois pas assez brutal et trop mélodique pour trouver son public, qui plus est à une époque où le genre était clairement en perte de vitesse. Pour dire, je faisais partie des trois personnes et demi qui possédait encore un exemplaire d’origine de ce disque et cela faisait un certain temps qu’il prenait la poussière au fond de ma discothèque sans que j’en ressente vraiment le besoin de le ressortir.

Aujourd’hui, avec le recul, j’avoue ne pas avoir trop changé d’avis. Même si ‘Voice of Harmony’ n’a pas trop vieilli malgré sa prod’ trop sèche et restera un bon apéritif pour qui affectionne le proto-melodeath du milieu des années 90, son manque de punch et de titres vraiment accrocheurs en font toujours du menu fretin. Pourquoi se faire chier alors à se procurer un exemplaire de ce double CD digipack contenant tous leurs enregistrements, dont cet album ?! Parce qu’il contient leurs trois démos dont même un taré de swedeath comme moi connaissait à peine l’existence et là c’est la baffe. Ensuite parce que sur ces quatorze titres au total, seulement trois ont été réenregistrés pour ‘Voice of Harmony’. Ensuite parce que – ô joie ! – deux de ces démos ont été réalisées au fameux studio Sunlight avec ce son si caractéristique. Et enfin, on se retrouve une nouvelle fois avec un groupe dont les démos se révèlent dix fois meilleurs que l’album qui a suivi !

Et justement, le son Sunlight n’y est pas étranger… Car cette batterie de bûcheron et ce son caverneux ne font que plus appuyer le côté nettement plus sombre et black qu’avait alors EXCRETION. Même si dès leur première démo leurs arrangements étaient clairement au-dessus de la mêlée et notamment dénués de tous ces plans D-beat qu'affectionnaient leurs confrères, les parties lead tout en mélodies poisseuses et plein d’échos black-metal les rapprochaient plus de VINTERLAND par exemple que d’ENTOMBED, malgré quelques très rares fautes de goût, comme ce break à 2’00 sur « Tears » par exemple qui recycle de façon presque éhontée l’un des riffs de « Stranger Aeons » ! Cela dit, s'il y a un groupe dont je pourrais les rapprocher, ce sont leurs contemporains de DESULTORY avec lesquels ils partageaient un côté presque mélancolique même si nettement plus méchant.

Oui, en 1992, EXCRETION était à la fois plus sombre, plus complexe et plus black-metal que l’écrasante majorité de leurs potes et s’ils avaient continué dans cette voie plutôt que de laisser leur goût pour des mélodies plus sucrées prendre le pas sur le reste, ‘Voice of Harmony’ aurait peut-être une renommée bien plus importante vingt ans plus tard. Autant vous dire que pour le fan de base de Swedeath, cette compilation est juste indispensable malgré quelques incohérences, ont un tracklisting uniquement disponible sur les Cds eux-mêmes, l’absence d’un livret ou, pire, ce tirage complètement débile car limité à seulement 100 (!) exemplaires. Autant dire qu’il n’y aura pas pour tout le monde hélas...




Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | Réédition/ | Nb de lectures : 5926




Auteur
Commentaire
Flesh
IP:185.24.184.1
Invité
Posté le: 23/03/2016 à 08h39 - (119677)
Oulà, le vieux machin !
J'ai le "voice of harmony" qui prend la poussière dans un carton. Pas écouté depuis des lustres. Tu ne me donnes pas envie de le ressortir et de lui donner une seconde chance :). C'était déjà une sortie mineure dans le genre (dans mes souvenirs), vite écouté, vite oublié. Allez, je vais faire un effort et me mettre en mode spéléologie pour remettre la main sur ce carton. De chez Wrong Again, les autres sorties étaient d'un tout autre calibre et m'avaient mis une bonne mandale (comme beaucoup): None so vile, Vittra, Black earth, A velvet creation et le Lunar Strain. Ca c'était bien :)

TGW
IP:81.80.112.31
Invité
Posté le: 23/03/2016 à 09h33 - (119678)
Désolé mais je ne suis absolument pas d'accord avec la chronique. Déjà, en 1995, le melodeath ne me semblait pas être en perte de vitesse, c'est l'année de sortie de "the gallery" et "jester race" allait sortir,... Ensuite, l'album me semble bien plus black que les démos qui sont plus un death stockholm basique à l'exeption de la dernière démo déja plus proche de l'album. Les tremolo en accord attestent de cette approche plus black de l'album. Mais à l'époque, le death "façon gotheborg" était new school et les frontières avec le black moins définies. Il n'était pas rare de voir dark tranquility qualifié de black-death dans les catalogues de VPC. Enfin, en écoutant en streaming seulement, j'ai trouvé la voix trop en avant sur l'album. Sinon, la musique est vraiment bonne.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker