EXCEPT ONE - Haunted Humanity (Dooweet/Season of Mist) - 01/06/2016 @ 07h43
Le Metalcore à chanteuse est quelque chose qui tourne pas mal par chez nous. Après GRAVITY et ELLIPSE entre autres, voici EXCEPT ONE. Jeune groupe parisien qui pour l’instant choisit de se faire un nom avec des EPs, Haunted Humanity est ainsi le second stuff du groupe après O.M.N.I. #1 qui ne date que de décembre 2015. Le second stuff qui nous intéresse aujourd’hui est également sous-titré O.M.N.I. #2 pour un nouvel Objet Musical Non Identifié, témoin d’un groupe qui a choisi de ne pas se prendre au sérieux. Estelle la chanteuse est préposée aux « Sexy Freaky Vocals », et nous avons aussi un « Shaved Balls Guitar » et un « Drunken Drum Master ». On apprend aussi que EXCEPT ONE a fait évoluer son style musical avec certes l’arrivée d’un second guitariste, mais aussi d’un chat et d’un mixer. Et EXCEPT ONE, c’est « des fleurs, des oiseaux, des enfants… le tout dans un mixer ! ». Toute une tambouille en somme…

Point de Circus-Metal avant-gardiste, EXCEPT ONE se situe plutôt entre Metalcore et Mélodeath, et ce dès son premier EP. D’ailleurs, le Mélodeath pratiqué ici et d’obédience nineties, ce qui peut nous rappeler leurs compatriotes de FALLEN JOY. Avec de grosses couilles en prime vu que dès "Rise", la puissance est de mise et le Metalcore plutôt moshisant est au rendez-vous. Agressif dans les vocaux et les cavalcades Metalcore, EXCEPT ONE est aussi doux avec des mélodies plutôt enivrantes, malgré un chant clair finalement assez parcimonieux. "Schizofriend", "Elm Street" ou encore "7even" prouvent bien que le groupe a de la ressource et de l’inspiration au niveau mélodique. Mais le fonds de commerce des parisiens reste leur Metalcore bien couillu, nettement efficace ("Lost", les cavalcades de "Elm Street") surtout quand il sort les bons gros breakdowns ("Schizofriend", "Revenge"). Et dans l’ensemble et en 27 minutes, EXCEPT ONE a trouvé un bon équilibre, en témoigne encore "Disease" qui est une parfaite pièce de Metalcore mélodique.

Sans prétention et avec une légèreté appréciable, EXCEPT ONE n’a certes pas beaucoup d’originalité (même la présence d’une chanteuse n’est plus forcément gage de singularité) mais s’en sort aisément avec son énergie et son dynamisme pour pondre un bon EP. Le chant d’Estelle est parfois un peu crispant - la production faisant pas mal saturer ses parties vocales - et le chant clair est dispensable bien que peu présent, aussi il y a eu mieux mais Haunted Humanity est au minimum porteur de promesses, entre Metalcore efficace et Mélodeath raffiné, sans être ni prog ni trop moderne. Une seconde mise en bouche pour EXCEPT ONE qui fait figure de bon espoir de Metalcore mélodique « à chanteuse qui crie », certes il faudra plus de personnalité pour se distinguer mais l’inspiration et la qualité de composition pour le genre sont bien là. Espérons que la prochaine fois le groupe fasse l’acquisition d’un mixer à plus grand volume pour pondre un gros O.M.N.I. donc un premier full-length !



http://www.exceptone.fr - 89 visite(s)

Bandcamp - 71 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 7/10 | Nb de lectures : 5976




Auteur
Commentaire
Wladoush
Membre enregistré
Posté le: 01/06/2016 à 09h24 - (120241)
OMNI#1 était plus personnel / original en termes de composition, le #2 suit nettement plus les traces d'Arch Enemy, c'est dommage. En revanche ça continue de tabasser très fort et surtout le chant d'Estelle s'est largement amélioré.
En tout cas, je conseille de les voir sur scène, Estelle assure le spectacle comme une bête !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker