EQUAL MINDS THEORY - S/T (Destroy The Humanity Studios/Delicious Music) - 25/07/2012 @ 08h37
Dans le petit monde de la musique en « core », la Russie ne fait pas office de place forte, malgré quelques sorties ponctuelles de qualité. Alors quand, comme EQUAL MINDS THEORY, on sort de Sibérie… trêves de considérations géopolitiques, les Sibériens, dorénavant exilés à Moscou sortent là leur deuxième album. Sans titre, il promet une bonne dose de mathcore/screamo/metalcore velu, original et pas mal torché du tout. Après une petite intro ambiante pleine de tension et de fausses promesses, le groupe envoie les directs au bide avec un premier titre furieux, brutal et finalement très riche malgré sa courte durée. « Oceanbound » pioche dans les débuts discographique de Dillinger, le groupe qui sera le fil rouge de l’album, mais y ajoute des influences At The Drive In ce qui en fait un mix extrêmement détonnant. Grosse baston plus petits apartés plus screamo-mélodique et bordel ambiant à la The Chariot ou Trash Talk (les hipsters de tous poils qui nous lisent viennent de se mettre une main dans le froc). Une recette qui sera reprise à foison et remaniée en ajoutant et en enlevant l’un ou l’autre élément. Rageuse et furieuse, la musique d’EQUAL MINDS THEORY l’est à coup sûr. Mais elle n’est pas que ça, elle sait aussi se faire plus aventureuse ou expérimentale.

Aventureuse en parsemant les titres de sonorités électroniques. Bien dégueulasses les sonorités il faut l’avouer. Elles viennent d’ailleurs gâcher quelques titres de par leur incongruité et leur son qui ne ressemble pas à grand-chose. Pour le reste, y’a pas grand-chose à redire, les Russes maîtrisent leur sujet, savent pertinemment ce qu’ils font et le font bien. Basée essentiellement sur une succession de décharges chaotiques et de cassure rythmique, le musique du groupe provoque des réactions très marquées. La tête qui valdingue dans toutes les directions et le corps perclus de spasmes qui fait n’importe quoi, comme si chaque muscle agissait indépendamment et selon sa propre volonté. Le son oscille entre des velléités chaotiques abrasives et un petite touche cyber qui le rend immédiatement reconnaissable et lui donne une grosse profondeur tout en restant propre. Ce disque est imprégné d’une folie et d’une mélancolie typique de des pays de l’est. Cette fameuse âme slave. Ici, elle se retrouve essentiellement dans le dernier morceau, une belle pièce de quatorze minutes tranchant radicalement avec le reste de l’album. Le groupe prend son temps, pose les bases d’un univers sonore d’une richesse sans nom et construit son titre comme une véritable histoire. Changement de ton et d’ambiance, à la fois froid comme la Taïga, insaisissable comme un pêcheur sous vodka, profond et retors comme un personnage de Dostoievski, « The Icebreaker » s’aborde avec bonne dose de concentration et de courage parce que ce quart d’heure de musique, il faut se le farcir pour en apprécier toutes les subtilités. C’est « The Icebreaker » qui propulse le groupe à l’échelon supérieur. Ce qui n’était qu’un énième condensé de Dillinger et de The Chariot devient autre chose, un plongeon dans l’inconnu, comme si tout à coup, tous les repères et les balises qu’on avait placés s’effaçaient pour nous perdre en plein milieu d’une étendue tumultueuse et sauvage qu’il faudra défricher à coups de machettes. Le groupe plonge de plein pied dans la mixture du postcore poisseux, à la fois sombre et lumineux, lourd et mélodique. Les frissons arrivent quand la voix monte au milieu d’un morceau qu’on pensait instrumental. Isis et Cult Of Luna ne sont pas loin mais EQUAL MINDS THEORY conserve le son qui est le sien tout au long du disque. La cassure est forte entre les deux facettes du groupe, reste maintenant à combiner tout ça en un seul et même univers cohérent et on sera en face de quelque chose de grand.

En écoute sur Bandcamp - 78 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 13-2+3=14/20 | Nb de lectures : 10992




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker