EOLE - Femelles (Autoproduction) - 07/02/2012 @ 08h10
Il est évident qu'avec un titre comme "Femelles" accompagné de l'œil coquin de la pochette je ne m'attendais pas à des hurlements de bûcherons barbus et velus s'évertuant à essayer de reproduire la troisième guerre mondiale sur leurs instruments .
EOLE est un jeune combo français qui nous propose ici son deuxième album (j'ai été jeter une oreille sur le précédent... ce qui m'a permis de mesurer les progrès du combo niveau composition).
EOLE pratique donc un Rock/metal saupoudré de Pop music qui n'hésite à s'énerver quand le besoin s'en fait sentir. L'énergie de certaines parties peut surprendre à certains moments tant elle est en décalage avec la voix suave de la chanteuse (la mélodie reste cependant le fil rouge de l'album). Ayant parfois des intonations me faisant penser à Axelle Red, la demoiselle chante clair et juste même lorsque la musique s'aventure dans la polyrythmie ou dans les méandres du postcore.
Le son est puissant et défini mais je lui regrette un certain manque de relief notamment lorsque le groupe attaque ses parties les plus « brutales » . Majoritairement chanté en français, les lyrics font la part belle à des élans mélancoliques faisant souvent référence à la perte, l'abandon, la douleur et la déception. Le côté poétique des paroles est un peu abimé par moments par quelques phrases assez peu inspirées qui renvoient directement aux vieilles rengaines de la chanson française (les paroles de « Le Mal est fait » en sont hélas la triste démonstration). J'imagine cependant que ce côté-là fait autant partie du groupe que son côté « Metal » et plaira certainement à la majorité des fans de EOLE.
Car en définitive, bien que EOLE ait vraiment le cul entre deux chaises on retient plus son côté Pop que son côté Metal, les musiciens n'ayant pas une patte suffisamment singulière pour qu'on se souvienne uniquement d'eux à travers la musique (en même temps, c'est pas si facile que ça et on note que cela devient de plus en plus rare).
Je ne doute pas du coup que des titres comme « Immobile » ou « L'absence » aideront les plus jeunes d'entre nous à se familiariser avec le metal ou le headbanging... ma foi faut bien commencer un jour non ?
Quelques rayons de soleil font leur apparitions lors de plages acoustiques construites sur de jolis petits arpèges mineurs ou avec un ensemble de cordes vraiment rafraîchissant.
Malgré quelques lieux communs guitaristiques, on voit que le groupe a fait de gros progrès depuis le premier album et nous revient aujourd'hui avec un album assez agréable muni de plusieurs chansons convaincantes. Manque encore de la maturité de composition, de la bouteille pour écrire des lyrics plus aventureux et une identité plus marquée. EOLE nous démontre avec ce « Femelles » qu'il va falloir compter sur eux désormais et qu'ils ont fait de sacrés progrès.


Rédigé par : Pamalach | 11/20 | Nb de lectures : 11455




Auteur
Commentaire
webswordmaster
Membre enregistré
Posté le: 07/02/2012 à 14h32 - (100301)
Excellent album acheté pas plus tard que le week-end dernier à un de leur concert. En plus ça chante et joue très juste en live !

Frai et original, avec en bonus un solo à la Brian May sur un des titres.



Tomas
Membre enregistré
Posté le: 09/02/2012 à 13h15 - (100337)
On peut écouter l'album en entier et en HQ sur le bandcamp du groupe ( eole.bandcamp.com ) :)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker