ENSLAVED - Axioma Ethica Odini (Indie/Season of Mist) - Selection VS du 03/12/2010 @ 08h14
Aaaah, hé ben, ça fait du bien de faire caca. La tartiflette, c'est de saison. Mais après, on a rapidement le cigare au bord des lèvres. Libéré comme je le suis, ça me donne envie de vous faire une confidence: je ne suis pas fan de Toxicity de System of a Down. Ouais je sais; balancée de la sorte, une nouvelle pareille peut faire mal. Mais c'est comme ça. J'aime bien les riffs, j'aime beaucoup les voix. Mais mon plaisir est gâché par l'alternance trop systématique couplet-growl/refrain-chant clair. Une fois qu'on a "grillé le truc" (comme dirait, dans son langage de jeune, notre décontracté du gland Seb on Fire), une fois qu'on a chopé la margoulette (ça, c'est Cobra et je ne sais foutre pas ce que ça signifie), une fois qu'on a compris, hé bien le plaisir est quelque peu gâché et on attend sagement le même enchaînement sur le titre suivant. Et à propos de décontraction du gland, j'ai bien cru que nos Norvégiens en tongs d'Enslaved avaient contracté le syndrome System of a Down (le Sydo, pour les intimes).

Après une traversée du désert au début du siècle, Enslaved a gagné une certaine sérénité avec Isa. Affinage du line-up (avec l'arrivée du monumental Cato), changement de label après des années chez Osmose et une orientation enfin pleinement assumée suite aux repérages réalisés sur Below the Lights. Depuis, Enslaved ne fait que gravir une à une les marches qui mènent en haut de la montagne sacrée, en quête du grøumpf (le n... oh zut, je vous l'ai déjà dit). Certes les docteurs es-Enslaved qui ont désormais envahi internet peuvent disserter des heures sur les nuances entre le viril Ruun ou l'aérien Vertebrae. Mais si j'ose le parallèle vinicole, tout cela tient finalement plus d'un assemblage différent que du choix d'un nouveau cépage pour sa future récolte. Et pour la dernière cuvée, Enslaved nous a laissés sur un Vertebrae très aventureux du côté rock prog et, malgré sa grande qualité artistique, trop vaporeux pour les plus assoiffés.

Deux ans plus tard, qu'apporte réellement Axioma Ethica Odini à l'édifice Enslaved? Le packaging. Ah oui tiens, je vais évacuer rapidement ce truc. En gros fan bien con, j'ai investi dans l'édition limitée avec l'EP. L'EP, je ne l'ai pas écouté. M'en fous, des frisbees. Par contre, l'ensemble est du coup super lourd, avec un tendance à l'énervement contenu pour sortir le vinyl de son étui sans défoncer le bazar. Et que dire de la pochette, que je trouve d'un goût douteux. La pochette avec le bonhomme me laisse déjà de marbre, mais le coloriage baveux de l'édition limitée, c'est encore pire. Enfin, bref, revenons à notre question...

Deux ans plus tard, qu'apporte réellement Axioma Ethica Odini à l'édifice Enslaved? Fondamentalement, rien. Musicalement, encore beaucoup. Ce nouvel opus reste dans le filon qu'explore Enslaved depuis plus de six années, sans conteste. Le groupe revient ravager nos côtes et nous faire subir les mêmes rapines, pour la plus grande joie de jeunes moinillons qui tendent bien haut leurs fondements face aux cris de ruts des envahisseurs. La tactique est connue, mais on se fait finalement encore prendre au piège de ces vils coquins.

Enfin, pas au début. Il faut avouer que le démarrage de l'album est tout de même assez convenu, à cause du Sydo évoqué plus haut. Les cons, on les voit arriver de loin avec leurs voiles rouges, sur les deux premiers titres. Et pourtant, on tique rapidement, car le chant clair de Herbrand Larsen sur "Ethica Odini" masque assez peu le p'tain de refrain de tueur de mammouth de bâtard à poils durs qui sent le Ivar à plein nez l'enculé sa mère que c'est bon. "Ivar m'a tuer" et ça a commencé depuis moins de deux minutes. Bon, on ne va pas se laisser marcher sur la sandale et on reprend la farouche résistance sur un "Raidho" un peu faiblard. Ah ah, ils font moins les malins, les gars du ch'nord! Par contre, après, je ne me souviens plus, c'est le trou noir.

Je ne me souviens plus parce que "Waruun" m'enchaîne de son riff pesant et suintant, la main droite des gratteux devenant rapidement intenable. Je ne me souviens plus parce que "The Beacon" me cueille avec son lattage d'intro presque anachronique aujourd'hui pour Enslaved et par les variations de dingue apportées à la compo en partie centrale. J'entends les notes mais mon esprit est déjà parti très loin quand le morceau prend son envol, sonnant le démarrage de la seconde partie de l'album. Les premiers titres, c'était le tour de chauffe. Après l'interlude central "Axioma", on rentre dans la cour des grands avec un "Giants" hypnotique et beau à en pleurer. Enculés de Vikings, prenez tout. Mais si, puisqu'on vous dit qu'on vous le donne, rangez-moi ces épées. Et maintenant qu'ils ne rencontrent plus de résistance, Enslaved se lâche dans le prog sur "Singular" ou "Night Sight", poussant encore plus le mélange païen avec les parties couillues. Et "Lightening" finit de nous couper les jambes, débutant par ce qu'on aurait pensé être la montée finale, avant de s'envoler bien plus loin. Le titre conclut et nous laisse tout con, réalisant que c'est déjà fini et qu'ils sont repartis avec nos trésors sur leurs bateaux.

On a cru les tenir un moment, on a cru qu'on allait esquiver tous les coups d'une formation qu'on commence à connaître. Et finalement, ils sont venus et ils sont repartus comme des fleurs, nous narguant du dos de leurs voiles rouges qui filent vers l'horizon. Enslaved nous sert un début d'album tel qu'on voulait l'entendre, avant de s'auto-dynamiter sur tous les fronts avec une aisance folle. La magie opère encore au fil d'un Axioma Ethica Odini plus burné que Vertebrae, mais qui livre encore son lot d'accords ébouriffants. Qu'ils soient prog, black, viking ou je ne sais quoi, ils sont là ces riffs. Et diantre qu'ils sont bons et qu'ils me rappellent à chaque instant pourquoi j'aime le metal. Cette douce distorsion envoûte autant que les notes qu'elles saturent sont agencées avec un génie sans pareil. Ne me traitez pas de fan d'Enslaved, je suis fan d'album avant tout. Et celui-ci, je suis fan. Il me fait des gouzi-gouzis partout.

Une nouvelle fois, Enslaved maîtrise totalement son propos, de la composition à la production. Les amateurs des tout derniers albums seront ravis et se rouleront même par terre de plaisir. Faussement évident de prime abord, l'opus livre sa richesse et sa complexité rapidement. Et surtout il livre avec classe et talent une nouvelle dose d'émotions, chose rare de nos jours. Hé les mecs, revenez-nous piller quand vous voulez!

http://www.myspace.com/enslaved - 471 visite(s)

Ethica Odini - 334 téléchargements


Rédigé par : Prince de Lu | 17/20 | Nb de lectures : 17466




Auteur
Commentaire
senez62
IP:92.142.162.219
Invité
Posté le: 03/12/2010 à 08h27 - (89518)
un grand disque un de plus pour enslaved

la version limité est naze , le cd ne tient pas sur son support mais c est un détail

corbac
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 09h45 - (89521)
Album excellent.
Possédant également l'édition limitée je suis bien d'accord avec vous.



La Chierie
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 10h17 - (89523)
Excellente chronique !! je l'attendais avec impatience...
"Enculés de vikings, prenez tout. " XD !!!
superbe album.

sinon, packaging de merde, je confirme.



Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 10h33 - (89524)
Très bon album, la classe quoi.
Bien d'accord avec la chronique, moi aussi j'ai cru au "Sydo" au début, puis finalement on se laisse prendre !

Par contre j'émets quelques réserves quant à la longévité de l'album, parce que ça reste quand même toujours la même recette...

Mais quand même, putain, ces mecs ont vraiment un sens aigu de la composition, et quels refrains !!



Skullshrinker
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 10h38 - (89525)
Superbe album !



jfkool
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 10h51 - (89529)
A réécouté mais j'ai été un peu blazé par cet album. Je préfère le côté plus minimaliste de Vertebrae.

GzU
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 10h51 - (89530)
Bin comme on est tous un peu con, moi aussi j'ai la version avec le freesby. Et comme je suis très très con, et bien je ne l'ai toujours pas écouté non plus ! J'ai même pas prit le temps de chercher à l'enlever de son fourreau comme notre prince. Moi je la trouve bien sinon la pochette, mais le dessin du mec n'est vraiment pas convainquant ! Une version plus à la Soulage (tp://4.bp.blogspot.com/_d_E5keWPbKw/SvCqUrpvb_I/AAAAAAAAAE0/XB60azhvGwo/s400/parisart-16-soulage-P-47286.jpg) aurait été bien venue !

Sinon, la musique (j'ai quand même écouté l'album, hein !) et bien je la trouve bien plus varié et qui part dans bien plus de sens que vertebrae. Il y a des passages que j'aime vraiment beaucoup, avec des passages qui m'accroche moins.
Mais il est vrai que la première partie de l'album endors un peu mon attention et du coup j'accroche beaucoup moins que sur leur précédent pour le moment ! Et du coup je ne l'ai pas écouté très souvent... donc mon avis définitif n'est pas encore fait...



Eblis
IP:217.156.129.130
Invité
Posté le: 03/12/2010 à 11h48 - (89534)
Chronique horriblement vulgaire, mais de ce point de vue à la mesure de cet album et à l'image de ce groupe depuis longtemps dans l'auto-parodie. De l'aveu même de PdL d'ailleurs et ses savoureux sophismes : "Qu'apporte réellement Axioma Ethica Odini à l'édifice Enslaved? Fondamentalement, rien. Musicalement, encore beaucoup. Ce nouvel opus reste dans le filon qu'explore Enslaved depuis plus de six années" et sans être de mauvaise foi, je ne pense pas qu'il s'agisse ici d'un "filon" mais d'un vaste terril issu de Neurosis, Isis et autre postcore synthétique que remixe platement Enslaved depuis 6ans.

evil_o
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 12h05 - (89535)
"Faussement évident de prime abord, l'opus livre sa richesse et sa complexité rapidement" plutot d'accord avec cette phrase, Enslaved remet aussi pas mal de punch dans ses compos avec Ivar beaucoup plus présent et au top de sa forme vocale. Je vois vraiment pas où est l'auto-parodie et encore moins le rapprochement avec Neurosis ou Isis ou le "postcore synthetique" (troll inside?).

comedian
Invité
Posté le: 03/12/2010 à 13h00 - (89538)
Le vaste terril d'influences d'Enslaved se situe dans le black norvégien originel et le rock progressif des années 70, nullement dans la scène "post-bidule-chose" US.

Enslaved parvient une nouvelle fois à proposer un album riche de ce mélange unique qui, bien qu'il réponde à une formule déjà éprouvée par le groupe sur ses albums précédents, est maîtrisé avec un tel brio sans que jamais les racines purement black ne soient totalement mises de côté, qu'on ne peut que s'incliner face à tant de talent.

Album de l'année en ce qui me concerne !

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 13h07 - (89539)
Excellent album, bien plus abouti que le précédent!



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 13h35 - (89541)
leur meilleur album de la période post-Mardraum, tout simplement.
par contre je n'aime pas tous les titres (les deux après "Axioma" surtout), mais dans sa globalité c'est un pur bonheur cet album. et encore une fois ils dégomment les cervicales avec "The Beacon"...
et le dernier titre est monumental!

chaussure
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 15h41 - (89549)
quelle chronique Môssieur Prince!

de toute celle lu sur le net à propos de cet album, c'est bien la plus drôle et la plus réaliste.
ça valait le coup d'attendre.

Oui, Ivar depuis 5 albums ("bellow" en premier) ne tarit pas d'un chouilla côté inspiration.
ses riffs sont de plus en plus dingues.

oui en effet, ça fait plaisir de voir une chronique qui ne s'essaie pas à un lien bidon entre enslaved et opeth ;)

oui, peut-être aussi parce que "Ethica" était mainte fois entendu via myspace, le début de l'album m'a un peu saoulé..
du fait que "Raidho" est en terrain balisé, avec un refrain qui bande mou.

mais après... le reste de l'album balance la margoulette!

"the bacon" avec son couplet disco entrainant (si, si! au Bataclan, Herbrand se lâchait même sur un voice-coder, ou alors faut vraiment que j'arrête la fumette avant les concerts d'enslaved) qui s'enchaine sur un refrain down tempo tout zarbi.
(quelle expérience de découvrir ça en live.)

"Giant" (wow putain quel refrain!), "the lightening"... ça tue sa margoulette.

et si sur l'excellent Vertebrae, on pouvait se demander si les gueulements de Grutle était vraiment utiles (en plus de ça sous mixé),
là sur sur Axioma, ça défouraille et c'est bon!


globalement, un peu eu de mal avec les lignes vocales (trop mélodiques?) de Herbrand au début, et avec quelques compos un peu trop "prog" : night sight, singular (y'a personne qui trouve un peu de "EXTOL" période "synergie" dans certain des riffs et lignes mélodiques?),
mais après, quand on commence à s'approprier tout ça, ces dites "compos prog" passent toutes seules et sont d'une énorme richesse.

un p'tit vœu pour la suite :
toujours plus d'Ivar, et un peu moins d'Herbrand.
maintenant, leur soupe, il peuvent me la refiler à bouffer encore pendant 20 ans, je serai toujours client.

album of the year



Clalire
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 16h02 - (89550)
album sublime pour moi, pas répétitif par rapport à Vertebrae, moins aérien oui, plus varié peut-être, en tout cas les 2 se complètent pour moi, j'aurais du mal à dire lequel des 2 je préfère, en tout cas y'a de purs chefs d'oeuvre dans cet album... et le chant clair y est meilleur je trouve...
album de l'année pour moi aussi !!



Clalire
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 16h04 - (89551)
et oui bien merdique cette édition limitée, on a sorti une fois le "livret", ça a été tellement galère de le ranger que je pense qu'il n'en sortira plus jamais...!

noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 16h35 - (89552)
Excellente chronique!!^^

Par contre je ne pense pas écouter cet album, l'extrait (je sais plus lequel) m'avais peu convaincu, et le Enslaved post Isa (qui est un chef d'oeuvre) me passionne peu

Slayergod
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 17h01 - (89554)
vraiment bon cet album je m'étais arrêté à monumension y a eu du changement et de la progression ils ont bien affiné leur nouveau style. Le chant clair est super on dirait presque mikael akerfeldt et les riffs sont très bon les compos variés et les breaks puissants et la touche de prog bien amenée... une belle réussite.

Nekromantik
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 18h53 - (89564)
Idem que slayergog,j'avais laché a partir de monumension!Mais la cet album tue c'est clair!
il me le faut!ça s'entend qu'opeth a été une influence écoutée et digerée!



Matt
IP:77.204.206.61
Invité
Posté le: 03/12/2010 à 19h05 - (89565)
Excellent album mais ça devient un pléonasme de dire cela avec Enslaved.

Assez surpris à la première écoute, car c'est sans doute leur album à l'ambiance la plus sombre depuis un petite bout de temps alors que Vertebrae était beaucoup plus léger et aéré.

Un groupe qui maitrise totalement son style. On a l'impression qu'ils pourraient nous pondre d'aussi bons albums tous les ans pendant des décennies... On demande que ça d'ailleurs !

Thavsael
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 19h27 - (89566)
Quelle classe !!
D'accord pour la version limitée, bof bof, pour le reste... autant Vertebrae m'avait laissé de marbre que là... quelle grosse tuerie du début jusqu'à la fin avec en point d'orgue un Giants majestueux. Tout en justesse, pas une note plus haute que l'autre, des parties de chants clairs inspirées... du grand art !!

L'album de l'année pour moi, 20/20 !!!



HELL-
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 20h12 - (89572)
Pas mal !



mr.kekchoz
Invité
Posté le: 03/12/2010 à 20h20 - (89573)
Vous trouvez pas que ça ressemble beaucoup aux premiers Himinbjorg ?

Bras cassé
Invité
Posté le: 03/12/2010 à 20h48 - (89574)
Tres belle kro Prince.
Album de genie.
Excellent groupe decidement...

Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 21h46 - (89579)
Mouais... J'ai écouté l'album 2-3 fois (ok c'est peu, surtout pour un album d'Enslaved, j'en conviens) et j'ai eu l'impression... de m'écouter un album d'Enslaved "tout ce qu'il y a de plus banal" (tout en restant excellent, puisque c'est un album d'Enslaved justement)... Donc du coup j'ai eu du mal à m'enthousiasmé. Beaucoup de monde semble se félicité du regain de punch du groupe... Pas moi, j'ai jamais été fan du "Enslaved qui tabasse" des débuts, je trouve ça trop quelconque. Du coup après avoir été surpris par un Vertebrae osé, sur lequel le groupe prenait un gros risque (axé sa musique encore plus sur du rock psyché avec la grosse prod qui va avec) mais un album très réussi, je nourrissais pas mal d'espoir pour celui-ci... Sauf qu'au final j'ai l'impression qu'on en reviens à Ruun ou Isa mais en plus musclé.



Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 21h47 - (89580)
Argh j'ai vraiment du mal avec l'infinitif et le participe passé lorsque je suis sur un clavier. :/
Désolé pour vos yeux.

Monceau
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 22h49 - (89583)
Mais qu'est ce que m'as pris écouter ça avant que je ne prenne ma place pour Atheist...
Et je fais quoi maintenant?! :'(



Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 03/12/2010 à 23h25 - (89584)
Ben tu prends quand même ta place pour Atheist vu que le groupe s'est reformé depuis pas si longtemps (parce que Enslaved c'est un groupe qui tourne beaucoup plus qu'Atheist tout de même). ^^

Et puis le dernier Atheist est très bon, n'écoute pas les mauvaises langues. :P

Undergroundmetallic
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2010 à 00h04 - (89585)
L'air de rien, Enslaved fait son petit bonhomme de chemin et même si le style a évolué, il n'en demeure pas moins que la qualité est toujours aussi présente, voir plus parfois et chaque nouvel album est de plus en plus riche et intense.

Le dernier ne déroge pas à la règle, "Axioma Ethica Odini" est impressionnant dès les premières notes et nous tient en halène jusqu'à la fin du disque.

Je comprends que les True Viking Black Metalleux de la 1ère heure ne puissent pas s'y retrouver mais un groupe ne peut rester figer pendant presque 20 ans sur le même registre.

Tout être humain évolue comme tout d'ailleurs, dans le bon sens parfois ou dans le mauvais souvent mais là ça n'est que du bonheur.

Moi qui suis fan d'Enslaved depuis leurs débuts, je n'ai jamais été déçu et pour moi ce dernier album est une pure merveille de créativité et apporte un nouveau souffle à la scène Black Metal même si ça n'est pas du pur Black Metal mais l'intégration grandissante du chant clair et côté progressif d'une intensité rare. Celle-ci d'ailleurs se ressent vraiment sur scène.

Enslaved, c'est comme le bon vin, il se bonifie avec l'âge et nous apporte fraîcheur, intensité, puissance et créativité.

Vivement leur prochain passage sur Paris, en avril 2011!!!

Moi je mets 19/20 car "Axioma Ethica Odini" me transcende complètement et j'ai rarement ressenti autant d'émotions avec un album de musique mais ça ne reste que mon avis car nous ne ressentons pas tous la musique de la même manière et heureusement d'ailleurs!

VIVE ENSLAVED !!!

Au passage, c'est pour moi l'album de l'année 2010!



Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2010 à 11h23 - (89589)
Marrant les gouts et les couleurs... Raidho cité par beaucoup comme l'un des titres les plus faibles de l'album est celui qui m'a le plus rousté à la première écoute. Je trouve le riff d'intro absolument imparable et lorsque Grutle se joint à la fête c'est carrément le blizzard qui sort des enceintes! Après je reconnais que le refrain est un peu faiblard en comparaison mais quand même, quel titre!
Par opposition, Warrun et The Beacon ne m'ont pas vraiment passionné -contrairement à beaucoup de monde encore une fois- mais c'est bien les seuls.
A partir de Giants c'est la claque. Ce titre est de loin le meilleur de l'album, parfaitement maitrisé et ambiancé, la voix de Grutle se marriant à la perfection avec Herbrand pour un résultat vraiment unique, du grand art. La fin de l'album est également magnifique, entre envolées prog auxquelles ils nous ont habitué depuis quelques albums et retour (réussi) a un metal plus agressif.

Vertebrae m'avait laissé une impression mitigée, j'aimais beaucoup son côté aventureux avec une orientation nettement plus prog, mais j'ai regretté les ambiances en demi-teinte et les parties un peu creuses. J'ai surtout eu du mal avec la voix de Grutle qui sonnait vraiment poussive et décalée par rapport au reste, probablement le gros point noir de l'album. Là il a retrouvé sa verve le bougre: sa voix sonne beaucoup plus puissante, le mix est bien meilleur et ça se fond parfaitement dans l'ambiance.

Bref, excellent album, dans le peloton de tête de 2010.




Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2010 à 11h52 - (89591)
D'accord avec toi Alain, je ne suis pas franchement fan de Warrun (The Beacon est déjà meilleure) mais par contre je trouve Raidho très bon.

Quand à la voix de Grutle sur Vertebrae je pense que ça venait surtout de la production globale : elle était très aérée, chaque instrument était parfaitement audible et plutôt clair alors que la voix était tout de même vachement en avant... Du coup avoir un chant black sur ce type de prod ça sonne un peu bizarre et décalé (ça m'avait pas mal gêné au début aussi mais je m'y suis fait).

Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2010 à 12h32 - (89593)
Tout à fait d'accord avec toi sur la voix pour Vertebrae, le mix est en grande partie responsable et j'ai toujours beaucoup de mal avec le décalage que ça produit.

Là c'est vraiment le parti pris inverse, la voix est extrêmement puissante et contribue vraiment à créer cette atmosphère très particulière des disques d'Enslaved.

Nekobibu
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2010 à 12h35 - (89594)
Excellent album, une fois de plus. Bravo, bravo, clap, clap, viva, viva ! ^^



Immemorial
Membre enregistré
Posté le: 04/12/2010 à 12h47 - (89596)
Album énorme comme d'habitude avec eux, j'ai bien hâte de les revoir en live...

Jean Kulasek
IP:84.102.79.118
Invité
Posté le: 04/12/2010 à 13h15 - (89599)
Mon album de l'année 2010 ! 19/20

Ars
Membre enregistré
Posté le: 05/12/2010 à 14h26 - (89607)
Excellent album en effet !!

Mais dis-moi cher Prince, Monumension tu le place dans la traversée du désert !!



Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 05/12/2010 à 17h02 - (89609)
Oui, en terme d'audience.
C'est des plus mal reçus par le public, alors qu'Enslaved expérimentait et se cherchait. De la période transitoire après l'apogée Blodhemn, seul Mardraum me fait chier.

Ars
Membre enregistré
Posté le: 05/12/2010 à 17h39 - (89610)
Idem pour moi, je n'ai jamais vraiment accroché à Mardraum. Il y a plein de bonnes choses mais comme tu le dis Enslaved se cherche encore dans sa nouvelle peau. On pourrait dire la même chose de Monumension mais je le trouve bien supérieur, moins brouillon et beaucoup plus abouti.

reblowaih
Invité
Posté le: 06/12/2010 à 14h58 - (89632)
L'album de l'année



Rockoholic
Membre enregistré
Posté le: 08/12/2010 à 11h54 - (89690)
T'aime pas Toxicity????

Krakatau
Membre enregistré
Posté le: 10/12/2010 à 15h47 - (89773)
J'avais detesté le precedent, me vla rassuré!!



N E A N T
IP:86.204.115.157
Invité
Posté le: 11/12/2010 à 12h39 - (89795)
Oui oui oui
Enslaved reste une référence, bravo à eux

Dispater
Membre enregistré
Posté le: 14/12/2010 à 20h10 - (89931)
Le riff d'Ethica Odini est tout simplement génial!!

Piet
Membre enregistré
Posté le: 17/12/2010 à 08h47 - (90002)

J'adore !!!



Sagal
Membre enregistré
Posté le: 20/12/2010 à 17h03 - (90060)
Album de l'année pour moi avec le Immolation et le Anathema.
Tout est fluide et cohérent de bout en bout avec des harmonies de guitares/claviers/chant clair sublimes.
Du très grand art !!

Albert
IP:212.99.104.178
Invité
Posté le: 20/12/2010 à 17h08 - (90062)
Monstrueux, tout simplement. Un album magique que j'ai hâte de voir défendu sur scène...

uruz a.
Membre enregistré
Posté le: 28/12/2010 à 11h05 - (90225)
mouais... bcp plus mitigé pour ma part... il me faut encore des écoutes, et surtout la seconde moitié de l'album. Mais pour l'instant je trouve la première partie du cru franchement moyenne, avec ses chants clairs ultra prévisibles et sous-mixés, pas mal de riffs lourdingues (putain, the beacon...). Pour dire - même la première, qui reste ma "préférée", a vu sa vie défiler lorsque j'ai pressé la touche ">>" de mon lecteur pour fuir son refrain longuet. En fait, j'ai l'impression d'entendre du Borknagar en période de disette. Déçu quoi.. mais je vais creuser la seconde partie de l'album, enslaved ne peut me décevoir à ce point, non.



luis
IP:78.235.244.4
Invité
Posté le: 06/02/2011 à 01h30 - (91166)
Chef d'oeuvre un point c'est tout.

Ducon Strictor
IP:88.162.206.11
Invité
Posté le: 06/02/2011 à 22h39 - (91173)
Tuerie. Du grand Métal au sens large, et avec une majuscule.

raclettou
IP:82.226.143.173
Invité
Posté le: 09/02/2011 à 23h43 - (91291)
je connaissais Enslaved de loin à l'époque de Frost et Eld, je viens d'écouter par curiosité et là c la méga baffe! du black pas chiant avec des passages prog, inspiré bien joué bien produit! du coup je crois que je vais m'acheter les albums d'avant depuis Isa voire below... car je kiffe grave!!!

Godefroid
IP:109.210.113.20
Invité
Posté le: 13/01/2013 à 10h16 - (105537)
Immortal meet mastodon meet opeth

15/20 pas plus ni moins

Ya pas autre chose?



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker