ENGRAVED DISILLUSION - Embers Of Existence (Skratch The Surface) - 20/09/2012 @ 08h20
ENGRAVED DISILLUSION est un groupe de mélodeath ital… ah ben non, pour une fois ce sont des Anglais. De Taunton pour être plus précis. Et je ne voudrais pas être médisant envers les groupes italiens, mais au moins nous avons ici quelque chose de qualité (oh et si je vais être médisant : les groupes italiens ne font que de la merde, voilà). Tout cela va donc nous changer un peu, et c’est tant mieux. Formé en 2008, ce quintette british a de la ressource pour aller chercher une médaille en 400m mélodeath sur ses propres terres. Après un EP 3 titres en 2009 (Desolate), ENGRAVED DISILLUSION débarque chez Skratch The Surface pour son premier full-length Embers Of Existence qui va s’avérer très convaincant. Et avec une pochette pour titiller les généticiens et autres biologistes moléculaires en plus. Mais on ne trouvera aucune élucubration scientifique dans les paroles et les thèmes abordés, argh (ou tant mieux ?).

Si la plupart de mes chères formations italiennes s’adonnent au photocopiage du mélodeath gothenburg circa 2002, les Anglais d’ENGRAVED DISILLUSION sont remontés un peu plus haut dans l’échelle des temps du Metal. Les influences (revendiquées) sont ici AT THE GATES, IN FLAMES et DARK TRANQUILLITY, et plutôt les albums des 90’s de ces deux derniers, avec néanmoins une légère remise au goût du jour. Accompagnés d’un unique chant arraché, les 10 morceaux (dont 2 interludes) de Embers Of Existence laissent la part belle aux envolées mélodiques en tout genre, juste entrecoupées de passages rythmiques plus agressifs (cf. l’excellent "The Forgotten"). Sans verser dans le Heavy/Power, nous avons ici un mélodeath très mélodique qui ravira les amateurs de leads démonstratifs et solos de haut vol, donnant une atmosphère lumineuse à ce disque aux paroles très apocalyptiques. Encore une fois, ce groupe est très loin de battre le record de l’originalité, mais s’avère être un parfait exécutant dans sa discipline. Si aucun morceau ne se démarque vraiment, en 42 minutes on peut apprécier le travail léché des deux gratteux, Toby Stewart et Marc Matthews, ainsi que la très bonne production qui n’en fait pas des caisses et est parfaitement taillée pour ce genre de mélodeath old-school et moderne à la fois, sans être totalement puriste ou en ajoutant des artifices inutiles.

Entre tous les clones et les divers groupes de seconde zone, on ne trouve plus grand-chose d’intéressant parmi les « nouveaux » groupes de mélodeath, et ENGRAVED DISILLUSION arrive à point nommé. Un mélodeath pas révolutionnaire mais avec un travail sur les grattes mélodiques plus que remarquable (voire même superbe par moments), dynamisé par des assauts plus efficaces et des vocaux simples mais accrocheurs, et un aspect « traditionnel » qui plaira à tous ceux qui honnissent la scène mélodeath « moderne » avec ses claviers et ses chants clairs à tire-larigot. Si vous regrettez le mélodeath d’avant-2000 qui mettait les mélodies très en avant, ne passez pas à côté de Embers Of Existence, un très bon disque parfaitement composé, qui ne se prend pas la tête mais qui vaut le détour !



http://www.engravedband.co.uk - 173 visite(s)

Bandcamp - 171 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 12206




Auteur
Commentaire
forlorn
Membre enregistré
Posté le: 19/02/2014 à 18h56 - (111042)
D'accord avec ZSK, ce groupe anglais ressuscite la période faste du death mélodique (1996-1998). C'est sans originalité, mais très bien fait. Mention supérieure aux gratteux qui proposent des leads et soli inspirés.

Toby Stewart et Marc Matthews sont d'ailleurs depuis peu les derniers membres d'origine d'Engraved Disillusion. Notez que leur 2ème album devrait sortir dans le courant de l'année.

Si vous raffolez de l'école de Goteborg au point de collectionner les seconds couteaux (comme Gates of Ishtar, Night in Gales, etc), je vous conseille d'y jeter une oreille, d'autant plus que cet album est en téléchargement libre.



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 25/02/2014 à 20h23 - (111153)
Bien d'accors avec la chro et l'avis de Forlorn.
Pas original mais efficace, solide et bien fait.
Ce qui change de tous les clones qui ont fini par dévaloriser le genre.
Alors, forcément, quand on tombe comme un album comme celui-ci, on est en droit d'avoir un peu d'espoir



Strat
Membre enregistré
Posté le: 22/10/2014 à 07h05 - (114286)
Merci pour cette chronique ZeSnake !
Je rejoins ton avis et celui de Forlorn, cet album n'est pas "génial" mais possède certaines qualités dont de très bonnes compositions qui me fait replonger à nouveau à la fin des années 90 !
Un album à ranger à côté de Night In Gales, A Canourous Quintet ou encore Ablaze My Sorrow !

C'est donc un bon cru !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker