ENGEL - Raven Kings (Gain) - 06/03/2015 @ 08h09
J'ai toujours eu une certaine affection pour le guitariste suédois Niclas Engelin, il faut dire qu'il a un beau palmarès à son actif, étant membre fondateur de Gardenian et ayant eu le privilège de faire partie du line-up du In Flames de la grande époque, celle bénie par les puristes, à savoir entre la sortie de Whoracle et celle de Colony (97 - 98). Quand en 2002, il forme son propre groupe ENGEL avec le guitariste Marcus Sunesson (The Crown), j'ai placé de grands espoirs en eux et leur style auto proclamé "pour tous ceux qui aiment le metal moderne".

Près de 12 ans plus tard à l'aube de la sortie de son 4ème opus, ENGEL présente le visage d'un flop ou d'un projet gâché au sein duquel le line-up ne cesse d'évoluer comme pour un club de football au bord de la relégation lors du mercato d'hiver.

Si Marcus Sunesson (The Crown) est toujours fidèle au poste, le guitariste fondateur Niclas Engelin ne contribue au groupe que lors des phases de composition et d'enregistrement. Et oui Niclas a d'autres priorités étant trop occupé par In Flames qu'il a ré-intégré à plusieurs reprises ses dernières années avant de prendre définitivement la place de Jesper Strömblad.
Les 3 autres membres actuels sont aujourd'hui le bassiste Steve Drennan (Amon Amarth) présent depuis 2008 et les 2 petits nouveaux à savoir le chanteur Mikael Sehlin (Degradead) et le batteur Oscar Nilsson (Miseration, Despite).

Avec tout ces changements, ENGEL a décidé de revenir aux fondamentaux à savoir un melodeath simple moderne et direct laissant de côté les surprises comme celle d'oser intégrer des touches dubstep electro sur "Blood Of Saints". On ne peut que s'incliner devant la qualité de ce "Raven Kings" qui est une vraie réussite possédant tout ce qui a fait le succès des formations comme Soilwork mais surtout In Flames période "Reroute to Remain" à "Come Clarity" (2002 - 2007).

Les riffs melodeath ou relents thrash sont cadencés par une rythmique endiablée et enrobés par une production lisse et moderne signée Jacob Hansen (Evergrey). Le grand changement pour ENGEL se situe avant tout dans le chant du nouveau venu Mikael Sehlin (Degradead) qui succède au décrié (relisez la chronique de Blood of the Saints) Mangan Klavborn. C'est bien simple, alors que son prédécesseur osait des incursions popdeath, core voire néo, le nouveau frontman propose un registre bien plus heavy traditionnel avec sa voix ample qui donne un coté épique. Le résultat fait que "Raven Kings" sonne un peu plus death mélodique "à l'ancienne" que ses prédécesseurs qui misaient tout sur la modernité. Le groupe finit même par proposer un titre 100% heavy avec "Hollow Soul" qui conclut l'album mêlant mélodies, chant captivant et soli réussis.

C'est en gommant ses artifices qu'ENGEL finit par réussir à offrir son meilleur album combinant variété, mélodies et riffs catchy à merveille. Un disque plaisant et réussi, souhaitons qu'il parvienne à (re-)lancer la carrière du quatuor !



Facebook - 72 téléchargements


Rédigé par : VsGreg | 14/20 | Nb de lectures : 9032




Auteur
Commentaire
DIMECHAG
Membre enregistré
Posté le: 06/03/2015 à 14h08 - (115994)
La tuerie de la semaine, ni plus ni moins! Une belle évolution du plus bel effet.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker