ENEMY OF THE ENEMY - Hellequin (Autoproduction) - 19/06/2013 @ 08h00
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore ENEMY OF THE ENEMY, v’la un petit topo: ENEMY OF THE ENEMY, à défauts d’être aussi un morceau d’ASIAN DUB FONDATION, c’est quatre gars originaires de région parisienne qui font de la musique bruyante depuis pas loin de cinq ans. Ils ont déjà derrière eux un EP de 4 titres autoproduit, « Klebz Back », parut peu après leur formation. Deux ans après, ils remettent le couvert avec un second EP 8 titres cette fois-ci, « Garbage Society », et écument les scène environnantes par la même occasion. Ce n’est que trois ans plus tard que « Hellequin », leur premier album, voit le jour et tente d’imposer le style d’ENEMY OF THE ENEMY à la face du monde.

Un style particulier, il faut bien le dire. Le groupe pratique un metal assez fourre-tout, mais suivant une ligne directrice assez précise tout de même. Le groove est à la fête et la majeur partie des morceaux présentés sur ce « Hellequin » sont, par conséquent, très axés sur des rythmiques lourdes et, donc, groovy (logique). Le chant est une des particularités intéressantes du son des ENEMY. Tour à tour hargneux, et basé sur un grain power metal, il se couple assez souvent avec des phrasés hip-hop au flow maîtrisé et bien intégrés. Ce double jeu de style apporte un air d’originalité aux compos et varie considérablement les morceaux.

ENEMY OF THE ENEMY préfère jouer sur les ambiances qui sur le bourrinage en bonne et due forme. Le jeu de guitare, oscillant entre riffs péchus et leads recherchés, souvent truffés d’effets, installe à lui seul des atmosphères fouillées là où la section rythmique donne le ton. Le jeu de basse/batterie impacte fortement sur l’ensemble des compos et fait vibrer tout ce beau bazar à grand coups de lignes ronronnantes et de rythmes mid-tempo au groove indéniable. On secoue de la tête très souvent au son des « Oh Glory », « Dangerous Species » et autres « Beast », pour ne cité qu’eux, et ça passe vraiment tout seul. ENEMY OF THE ENEMY ne complique pas les choses mais les faits bien. Leur style est là et on passe agréablement d’un genre un peu fusion, comme sur « Farm Boy », à un titre beaucoup plus thrash, à la « Lost Generation », sans faire la moue pour autant. Le groupe arrive à mixer ses diverses influences, que ce soit metal, rock, raggae, hip-hop, ou même dub, en un seul style et ce avec une cohésion nickel. L’ensemble sonne comme un seul et même genre et aucune sensation d’éparpillement ne se fait ressentir.

Comme tout premier album, « Hellequin » a aussi sont lot de petits couacs. Il est un peu regrettable que le groupe ne dispose que d’une seule guitare, car l’apport d’une seconde gratte accentuerait en intensité et en profondeur leur musique. Certaines parties peuvent sonnent, par instant, un peu « à poil » malgré l’omniprésence du duo basse/batterie, et l’ajout d’une seconde guitare comblerai sûrement ce petit point faible. Hormis ces quelques points négatifs, « Hellequin » passe comme une lettre à la poste et est renforcé grâce à une prod’ détonante et bourré aux hormones grassouillets.

Si ENEMY OF THE ENEMY arrive à un plus compacter son metal « fusion », nul doute que la suite d’ « Hellequin » enverra encore plus de bois. Pour un premier full lenght, le voilà qui pose plutôt bien les bases du style d’ENEMY et les présentes sous un très bon jour.

http://www.enemyofficial.com - 193 visite(s)

Oh Glory! - 121 téléchargements


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 14/20 | Nb de lectures : 11791




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker