END OF GREEN - Last night on earth (Silverdust Records/M10) - 28/06/2003 @ 14h28
On n'a pas du attendre bien longtemps pour voir arriver le successeur de "Songs for a dying world". Les allemands de End of Green, qui existent depuis une bonne dizaine d'années, n'ont jamais vraiment atteint le niveau de popularité qu'ils méritent. Pourtant, pendant toutes ces années, ils ont sorti quelques belles choses mais se faire jeter de Nuclear Blast dès le premier album n'a pas vraiment facilité les choses. Leur style, pas vraiment allemand dans l'esprit, se rapproche beaucoup plus d'une scène alternative américaine en y ajoutant un soupçon de dépression supplémentaire et des guitares bien plus prononcées. Le terme de "depressed subcore" annoncé par leur management paraît de ce fait assez adapté. Dôté d'une très bonne production, ce disque commence vraiment très fort avec un superbe "Evergreen" (décidemment, ils aiment bien le vert ces teutons...) lancinant, planant et riche en émotions. Les autres morceaux ont la particularité de ne pas vraiment se ressembler et ce manque d'unité est parfois un peu troublant. Si "Dying in moments" peut faire songer à Pearl Jam, le plus rapide "Tragedy Insane" rappelle parfois Placebo et "Highway 69" est plus proche du rock de routiers US. Ces deux derniers titres sont d'ailleurs les plus rythmés du disque car dans l'ensemble, End of Green pratique une musique plus lente, plus dépressive avec toujours une petite note d'espoir et une lumière dans l'interprétation qui évite de tomber dans le pachydermique. Même si les références citées lorgnent clairement vers le rock, les allemands sont toujours un groupe de métal car les guitares ont naturellement une place de choix et le rythmiques évitent de se faire trop faciles ou de donner un groove trop propice à un versement dans un style annexe. L'album se termine en beauté sur un "Emptiness-Lost control" énorme de 12 minutes qui montre tout le talent de ce groupe méconnu et dont l'ambiance morose à souhait fera disparaître bien des sourires. On peut donc dire que End of Green continue son petit bonhomme de chemin en sortant une fois de plus un album très correct, aux vocaux excellents, qui évite de tomber dans la facilité et dont certaines chansons sont véritablement bonnes. Malheureusement, le manque de cohérence entre les différents titres et la palette assez large des styles abordés ne leur permettront toujours pas de se trouver un véritable public ou de pouvoir cibler une catégorie d'auditeurs bien précise. La meilleure chose à faire restera de se forger un avis en téléchargeant quelques morceaux sur leur site officiel : http://www.endofgreen.de


Rédigé par : Loufi | 13,5/20 | Nb de lectures : 7298




Auteur
Commentaire
Matt
Invité
Posté le: 29/06/2003 à 01h23 - (4250)
Moi j'ai vraiment beaucoup aimé. Franchement c'est le genre de disque qu'il fait du bien d'écouter de temps en temps! Le chanteur est excellent, les guitares alternent gros riffs et mélodies accrocheuses, et même si on peut passer d'un rock FM ("Highway 69") à du metal sombre (deux derniers titres) d'un titre à l'autre, je ne trouve pas que ça manque de coherence pour autant. Sans hésiter mon coup de coeur du mois! A écouter en caisse pour tailler la route comme diraient certains... 16/20.

Noar
Membre enregistré
Posté le: 17/10/2005 à 01h41 - (19930)
Je me l'écoute en ce moment pour essayer de me remmettre dedans car à sa sortie, j'ai eu un peu de mal

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker