EMPIRE DROWNS - Bridges (Target/Season of Mist) - 02/10/2013 @ 08h01
Les Danois d'EMPIRE DROWNS aiment les formats courts. « Bridges », leur nouveau 4 titres suit en effet un premier EP éponyme sorti deux ans plus tôt. Un EP fonctionne comme une carte de visite et a donc la lourde tâche de présenter en peu de morceaux l'univers musical du groupe. Sur le papier, le quintet nous annonce du Doom/Gothic Metal. C'est effectivement à peu près ça… A peu près car le disque révèle en fait deux faces assez différentes. (Attention, il n'est pas nécessaire de retourner l'objet pendant l'écoute). « Bridges » est en effet composé de deux morceaux aux accents Doom entrecoupés de deux titres plus condensés et plus Gothic-Rock dans l'esprit.

« Bridges » ouvre l'album et introduit la face sombre. Le thème de guitare de ce long morceau rappelle les premiers PARADISE LOST sans parvenir à égaler la noirceur romantique des britanniques. En effet, la mélodie trop simple et la structure répétitive rendent l'écoute monotone. De plus, l'ambiance accentuée par le clavier est inutile. La fin Post-Metal aux contours à la NEUROSIS est cependant plus intéressante. « Rats » conclut le EP en démontrant un aspect beaucoup plus attractif du côté Doom. L'atmosphère sombre est parfaitement amenée par un riff de guitare répétitif et efficace et la voix. Son refrain mélodique et mélancolique basé sur des arpèges permettent au chanteur de moduler sa voix de manière convaincante.

La face Gothic-Rock se développe dès le 2ème titre, plus court et plus rythmé. Le chanteur, dont le timbre rappelle ici GOJIRA, est capable de bien moduler une voix pourtant gutturale. Un break atmosphérique réussi introduit une fin plus enlevée. « Glamorous » oscille entre SISTERS OF MERCY et WEDNESDAY 13 et dévoile le côté le plus rock et le plus entraînant du groupe. Dommage que le clavier soit à nouveau peu convaincant.

Avec « Bridges », EMPIRE DROWNS démontre qu'il possède indubitablement des atouts. La production notamment est très bonne. Le son de batterie, puissant sans être surnaturel, permet en particulier de bien servir l'identité Doom-Metal. De plus, l'ensemble révèle un chanteur à la voix certes gutturale mais pas monocorde et pleine de possibilités. Reste au groupe à mieux utiliser son clavier, pas toujours inspiré et surtout à trouver une solution pour bien articuler deux facettes parfois en contradiction. « Bridges » n'est donc pas tout à fait le pont entre ces deux rives. C'était difficile sur un format court. Cela doit être possible dans le cadre d'un album.

https://www.facebook.com/empiredrowns - 141 visite(s)

Vidéo - 69 téléchargements


Rédigé par : TheUgly | 06/10 | Nb de lectures : 11031




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker