EMBEDDED – A Severity Divine (Revenge Productions) - 29/07/2005 @ 14h35
Dans notre série thématique “chérie, où as-tu rangé la boîte d’aspirines ?” voici venir les Germains d’EMBEDDED.

Vous ne les connaissez pas et l’option de classer cette sympathique formation dans la catégorie des gamins post- acnéiques, aux frimousses juvéniles encore récemment tartinées au Biactol, est tentante. Pourtant EMBEDDED est presque un groupe vétéran de la scène extrême d’outre-rhin puisque les débuts de cette petite troupe remontent déjà à plus d’une décennie et plus précisément à 1994.

Après un premier album en 2001 « Banished from the Light » déjà enregistré sous la bannière de Revenge productions, les revoilà dans les bacs pour une nouvelle rasade de décibels avec « A Severity divine ». Une fois encore il est question de brutal death vu que le quintet à fait de ce courant « jusqu'au-boutiste », son style de prédilection et l’exécute avec une ferveur proche de la dévotion.

Je l’avoue penaudemment , cette succession de riffs et rythmiques ultra rapides n’ayant pour intérêt que l’efficacité m’a, dans un premier temps, gonflé. Et puis, délaissant ma panoplie de chroniqueur blasé, je me suis davantage penché sur le sens et non plus sur la forme. Tout cela nous emmène à la conclusion suivante : EMBEDDED est en fait un groupe de purs tueurs qui pratiquent un brutal death indiscutablement influencé par le courant US du même genre.

Certes, les compos ont tendance à nous servir une resucée de trames musicales déjà entendues mais elles nous ramènent également à ce qui s’est fait de mieux dans le genre. Les titres alternent régulièrement des passages plus lourds avant de partir en vrille dans des tourbillons ultra-rapides. Les lignes mélodiques, si j’ose dire, se laissent très facilement assimilées et rentrent définitivement dans le crâne dès les premières écoutes. Les anciens d’EMBEDDED savent définitivement y faire pour gagner l’attention de leur auditoire et ce n’est pas une mince affaire que celle-ci. Mentions spéciales aux growls abyssaux et surtout au batteur, réel moteur du groupe, qui propulse littéralement l’album de tous ses membres (enfin presque tous…).

Pas de quoi se relever la nuit mais un p’tit album bien ficelé, à écouter sur la plage les doigts de pieds en éventail et le casque bien ajusté sur les oreilles.


http://www.embedded-deathmetal.de/ - 280 visite(s)

Shades of Death - 225 téléchargements


Rédigé par : Tonton | 12/20 | Nb de lectures : 10987




Auteur
Commentaire
V.KaLaShNiKoV
Membre enregistré
Posté le: 29/07/2005 à 17h57 - (17656)
ben justement je trouve que le batteur limite la musique du groupe à du simple death metal entrainant mais pas de quoi sauter partout.
peut être bien pour la plage mais je suis pas sûr d'atteindre la satisfaction attendue avant la fin de l'album... A essayer.



wasted_time
Invité
Posté le: 30/07/2005 à 00h15 - (17664)
l'extrait sympathique, ça m'a donné envie d'écouter l'album.



Shawn Lane
Membre enregistré
Posté le: 30/07/2005 à 08h57 - (17668)
Putain, c'est pas carré, grave!



Jolithorax
Membre enregistré
Posté le: 30/07/2005 à 10h50 - (17670)
je n'ai pas encore écouté cet album, mais je me souviens du précédent qui était bien plat...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker