ELECTRIC WIZARD - Time to Die (Spinefarm) - Selection VS du 19/09/2014 @ 07h34
On ne présente pas Electric Wizard. Si tu es fan de doom et de stoner, comme moi, tu connais forcément. Depuis Electric Wizard, l’album éponyme sorti en 1995, le groupe a semé en chemin quelques albums de feu destinés à constituer autant de pierres angulaires du style, les fabuleux Come my Fanatics et Dopethrone en tête.

Ce nouvel album, Time to die, débute par un cri rauque puis par des martèlements de tambours qui semblent annoncer la guerre. "Incense for the Damned" ouvre ce nouvel effort de la manière la plus classique qui soit. Le son, la patte Electric Wizard sont là : ultra typé 70’, grattes lourdes et vaguement psyché, voix également typée 70’ avec ce fond de gorge trempé dans le Jack Daniel’s et qui a abusé des bonnes choses vaporeuses. Ce premier morceau dégouline littéralement de feeling rock n’ roll ; il transpire le bon groove, celui qui te fait dodeliner ta petite tête et ton gros ventre. Les ralentissements pachydermiques – typiques du groupe – sont meurtriers ("Incence for the Damned", aux alentours des 5’50), la voix gorgée d’écho fait tourner la tête, comme ces guitares tourbillonnantes pendant que le batteur frappe à la vitesse du paresseux.

Il est intéressant de souligner que le tout reste ultra dynamique en dépit de la lenteur globale du propos. Le son est très organique, très chaud, très enveloppant. Les grattes semblent ronronner mais délicieusement. Leur lourdeur est ainsi parfaitement accompagnée par la « rondeur » du son. Et que dire de la basse ? Là encore, sa pesanteur dégouline de feeling, de groove.

En témoigne l’ouverture du second titre, "Time to die", où la basse tricote ses lignes toutes de volupté et de plomb mêlés. Un éléphant qui ferait du macramé au coin du feu. Un rouleau-compresseur qui te passerait sur le corps avec un rouleau en moquette. Tout le titre semble fondé sur ces lignes, qui lui servent de structure et qui lui offrent une dynamique incroyable. Les quelques soli qui parsèment le titre sont finalement assez primaires, ce qui permet de ne pas dénaturer le morceau, de lui conserver sa cohérence. Ils servent la progression, sans la ralentir et sans en briser l’élan (sur "Time to die", où leur dissonance lourde accompagne bien le morceau, aux alentours des 5’), en apportant parfois de surcroît une touche de folie sympa (comme sur la fin de "I am Nothing") qui colle bien à l’image psyché du groupe.

Cette construction globale se retrouve sur les autres titres. "I am Nothing", le troisième morceau, débute ainsi sur des lignes de grattes über lourdes, que les lignes de basse entraînent encore plus vers le fond. Mais toujours grâce à ce son ultra organique et à cette voix noyée dans l’écho, la chaleur du feu de bois et du pétard qui tourne entre amis se fait sentir dans nos petits corps. L’alternance lourdeur/progression dynamique/cassure soli de guitares confère à chaque titre une architecture typée qui colle parfaitement à l’ambiance du groupe ("We love the Dead"). Les enchaînements sont pourtant très naturels. Sauf la voix, cela me rappelle les grands Reverend Bizarre.

Il faut souligner encore quelques trouvailles intéressantes, comme ce qui me semble être un orgue Hammond au début de "Destroy Those Who Love God", le quatrième titre, accompagné d’une basse légèrement dansante mais toujours lourde et ronde et qui donne une ouverture surprenante mais totalement envoûtante, très typé fumette 70’ là encore. Ou encore le début quasi drone (!) du cinquième morceau, "Funeral of Your Mind", qui finit par s’envoler dans des solis de grattes aériens et dissonants, complètement fous accompagnés de la voix de possédé de Jus Oborn. L’ensemble est plus rapide, la basse poursuivant son œuvre majestueuse de tricotage de lignes musicales surréalistes.

Je regrette simplement une certaine répétition des bonnes idées à compter de "We Love the Dead", où le groupe réexploite un peu trop à mon goût ses lignes intéressantes. "Sadiowitch" et "Lucifer’s Slave" n’apportent rien de plus aux propos, réutilisant les structures qui ont fait recette dans les six premiers titres. Il en va de même pour le dernier morceau, "Saturn Dethroned", qui remplit son office mais sans apporter sa pierre à l’édifice, même si sa structure reposant sur l’orgue est du plus bel effet. Il permet au moins de clore l’album avec une touche de douceur macabre bienvenue, presque mortuaire.

Un mot encore sur la pochette, magnifique, qui colle encore parfaitement à l’imagerie du groupe et au fond de ses propos.

Un album presque réussi de bout en bout pour ma part, avec quasiment rien à jeter, si ce n’est à regretter une certaine redondance dans le propos à compter de "We love the dead", le sixième titre. Au lieu de proposer neuf titres, peut-être que six auraient suffi à maintenir l’attention jusqu’au bout sans répéter les bonnes idées à l’infini. Mais en dehors de cette remarque, il faut saluer le retour gagnant des anglais. Un album de très grande qualité.




Rédigé par : Raziel | 17/20 | Nb de lectures : 14248




Auteur
Commentaire
sludge jm
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 09h50 - (113685)
le lien est H.S !!! sinon j'avais déjà envie, mais avec cette chro, c'est pire !!!!



Mariolle
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 10h47 - (113686)
Encore 10 jours...dur.

gaspode
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 17h59 - (113691)
:( hu ... encore une fois : merci pour l'autoplay, du stoner/doom au boulot, ca fait sérieux....

gardian666
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 18h01 - (113692)
Y a quand même 8 secondes avant que la première note résonne...

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 19h19 - (113693)
hop, apu l'autoplay!

Skay
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 21h49 - (113696)
En tout cas, il y a de l'auto riff sur les morceaux qui sont déjà sortis. Je pense que je vais passer ce disque, je l'ai déjà 2/3 fois dans ma discothèque...

Funky Globe
Membre enregistré
Posté le: 20/09/2014 à 09h29 - (113698)
@skay : exactement... C'est super abusé...

gaspode
Membre enregistré
Posté le: 20/09/2014 à 10h58 - (113699)
:) merci pour la correction de l'autoplay.

note : je charge mes pages en fond, donc je n'ai pas vu la vidéo se lancer.
Aussi, d'accord, j'admets, VS au boulot n'est peut être pas une bonne idée :p

Sinon, le titre en écoute, "Sadiowitch" ... mouaif, j'aime bien, mais effectivement ils repompent leurs propres mélodie. C'est dommage, d'ailleurs, que le groupe présente ce morceau à l'écoute, alors que d'après Raziel, d'autres valent bien mieux.

Electric pain in the ass
IP:92.153.66.80
Invité
Posté le: 20/09/2014 à 18h26 - (113701)
C'est très humain cette tendance à encenser des groupes quand le meilleur de leur carrière est loin derrière eux.
Ce n'est ni mal ni honteux, simplement très humain.

raziel
Membre enregistré
Posté le: 20/09/2014 à 19h25 - (113702)
Ce que tu dis, Electric, n'est peut-être pas totalement faux. Ce disque, loin de leur meilleure production sans doute, m'a quand même fait plaisir. Ce son... ça reste du bon Wizard. Mais sans doute pas le meilleur, c'est clair.

Après, encenser est un grand mot !

Electric pain in the ass
IP:92.153.66.80
Invité
Posté le: 20/09/2014 à 21h37 - (113703)
Ben si Raziel, tu peux pinailler mais "encenser" c'est apporter des louanges excessives. Et je ne démords pas. C'est un album très sympa mais qui témoigne d'un éclat passé.
Ce groupe n'a plus rien à dire selon moi. Ce qui ne veux pas dire que leurs albums soient indigents, seulement soporifiques.

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2014 à 10h44 - (113704)
Ce serait certainement pas la première fois qu'ils s'auto-volent des riffs, je m'en fais pas pour ça quant à moi, les chroniques que j'ai lues jusqu'ici augurent un album exactement tel que je l'imaginais à l'écoute du premier avant-goût : hostile et puéril, misanthrope et auto-satisfait. Parfait. Hâte de le recevoir.

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2014 à 19h45 - (113710)
Bon, ben, voilà un groupe dont j'aimerais apprécier la musique sans pouvoir y arriver (à l'instar de celle de Mastodon ou de celle de Meshuggah)... Dommage... Ca ne sera pas pour cette fois-ci... Pas une question de qualité, mais plus une question de goûts... Et ce n'est pas faute d'avoir essayé... :(



sludge jm
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2014 à 08h27 - (113713)
on dirait qu'il s'agit du 1er groupe à s'auto pomper....dans tous les styles(black/rock/indus/hardcore/métal), j'entends de la redite et des tics répétés encore et encore ...si c'est bien fait , où est le soucis ? ont-ils prétendu faire autre chose que ce qu'ils font ?? en l'occurrence, cet album va faire plaisir aux fans inconditionnels du groupe (dont je fais partie) !!!



Droom
IP:217.77.225.130
Invité
Posté le: 22/09/2014 à 10h03 - (113715)
"Un mot encore sur la pochette, magnifique."
Ah, ça, faut l'oser, tout de même.

Sinon, et à la vue des titres dévoilés, ce disque ne sera pas acheté sans avoir été écouté avant et, rien que ça, c'est signe d'une sacré défiance envers le groupe.

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2014 à 13h21 - (113719)
Mark Greening à la batterie sur l'album et une des meilleurs prestations du groupe lors du Roadburn de l'an passé... j'achète celui-ci les yeux fermés.
C'est peut-être les 2-3 albums précédents que j'aurais dû zapper en fait.

krapo!
IP:5.49.130.231
Invité
Posté le: 22/09/2014 à 19h19 - (113725)
C'est pas de l'auto-parodie, c'est du doom décroissant. L'avenir en somme. Utiliser un truc tant que possible et quand il est vraiment rincé, prendre d'autres vieux trucs pour le rafistoler et hop!, c'est reparti pour un tour.

guy georges clooney
IP:46.218.72.43
Invité
Posté le: 23/09/2014 à 00h21 - (113728)
Skay, ou l'homme qui pouvait encenser Surtr et chier sur le dernier Electric wizard...

intheseblackdays
IP:80.12.35.58
Invité
Posté le: 23/09/2014 à 13h24 - (113735)
Je n'en attend pas grand chose, voire même sans impatience... le quart d'heure tabloïd ayant monopolisé une bonne partie de la période de promotion de l'album, du moins sur les sites spécialisés anglais, m'a vite gonflé et même si i am nothing m'a agréablement surpris, tout ce que j'ai pu lire et entendre sur ce nouveau me laisse présager que je ne retrouverai pas le EW/machine à riffs de la période CMF à LUP. Rien de dramatique en soit mais bon.

sludge jm
Membre enregistré
Posté le: 27/09/2014 à 16h57 - (113772)
yes, trouvé à gibert ce samedi 27/09 !!!!!



QMB
IP:83.152.46.19
Invité
Posté le: 28/09/2014 à 16h38 - (113774)
"Un rouleau-compresseur qui te passerait sur le corps avec un rouleau en moquette"

Pfff... oualala... J'ai arrêté de lire à partir de là.

Maître Capello
IP:90.54.162.47
Invité
Posté le: 03/10/2014 à 10h34 - (113829)
C'est une blague les bandeaux de pub pour l'album ou même les publicitaires sont devenus illettrés?
Grammaire, syntaxe, mots/adjectifs inventés, tout y passe. Ou alors c'est de la traduction google... En tout cas ça pique les yeux.

QMB
IP:83.152.46.19
Invité
Posté le: 04/10/2014 à 16h19 - (113863)
On vit une époque qui s'en balance de l'orthographe, de la grammaire, et des tournures de phrase c'est triste...

Dittohead
IP:2.2.69.122
Invité
Posté le: 07/10/2014 à 21h16 - (113898)
Album moyen. Du déjà entendu, une impression de tourner en rond... Grosse déception.

Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 12/11/2014 à 19h31 - (114697)
Pot-pourri de ce qui a deja ete fait. Album anecdotique pour ma part

lorethlilith
Membre enregistré
Posté le: 07/01/2015 à 00h00 - (115366)
peut-être pas leur meilleur opus, mais que c'est bon !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker