EDEN MAINE – To You The First Star (Undergroove/Pias) - 16/03/2005 @ 15h30
Après le premier EP cinq titres au nom de «The Treachery Pact» (sorti en 2002 et produit par Kurt Ballou de Converge), Eden Maine remet les compteurs à zéro pour repartir de plus belle avec ce nouvel album produit par le sieur Andrew Schnieder lui-même (responsable de l’engineering de certains Cave In, Converge et Keelhaul).

Telle fut pas ma première erreur à l’écoute de ce LP: celle de n’avoir prêté tout d’abord qu’une oreille distraite. «Encore un enregistrement parmi tant d’autres perdu dans la vague déferlante du Emocore/Hardcore de ces dix dernières années… », Me suis-je dit, bien naïvement… Je ne pensais effectivement pas que le quintet UK allait transformer son premier essai en quelque chose d’aussi prometteur. En premier lieu dans l’erreur, je peux affirmer à présent, et après plusieurs écoutes répétées (ces dernières ayant captées cette fois-ci toute mon attention…), que ce bijou en vaut largement quelques autres dans le même genre. D’ailleurs, parlons en du style… Car si quelques effluves propres aux deux branches musicales énoncées plus haut se font sentir à chaque mesure (Emocore dans le jeu des grattes et pour certaines mélodies, Hardcore pour l’énergie et la hargne), le combo anglais semble ne se donner aucune limite… Les compositions sont effectivement un esthétique brassage de Metal pur et dur (la batterie, certains riffs de guitares et le chant rauque et hurlé le prouvent), de Post-Rock (pour certaines accalmies nostalgiques et certaines harmonies), de Post-Hardcore (pour les montées en puissance réussies et les couches de guitares successives planantes à souhait), de Hardcore neuf (certains breaks font penser à du Converge, en un poil moins technique), de la Noïse (pour certaines dissonances…) et j’en passe… Bref, Eden Maine a su tirer ici le meilleur de toutes ces catégories de zique pour imposer des compositions toutes particulières et portant sa propre griffe. Emprunts de groove, de dynamisme et de rage et à la section rythmique irréprochable, certains de ces douze titres montrent qu’Eden Maine excelle dans son art, tels que «The Hunter And The Hunted» (à l’introduction captivante et à la montée progressivement trippante) et «Murder Was Her Name» (qu’aurait tout aussi bien pu composer un monstre hybride Isis/Neurosis au top de sa forme). La palme revient définitivement à la dernière plage longue de plus de treize minutes : malsaine et efficace au possible, «Disinformasiya» est une pure merveille qui vaut son pesant de notes jouées avec inspiration. Certains d’entre nous ont eu la chance de voir ce groupe se défouler sur scène lors du Fury Fest 2003… Pour les autres, il est toujours temps de se rattraper, puisque l’année 2005 verra l’invasion de certaines salles et quelques festivals par cette jeune formation…

http://www.edenmaine.com - 333 visite(s)


Rédigé par : DeadStar | 16/20 | Nb de lectures : 10878




Auteur
Commentaire
Bernard
Invité
Posté le: 17/03/2005 à 10h56 - (14202)
Les dates françaises (en compagnie de 8control) sont déjà passées... tant pis pour ceux qui n'y étaient pas...

lamas
Membre enregistré
Posté le: 17/03/2005 à 13h12 - (14205)
C'est clair ce groupe est passé à L'astrolabe d'orleans et ils ont tout deboité devant une salle tres garnie.
excellent je le conseille a tout le monde!!!



pearly
Membre enregistré
Posté le: 18/03/2005 à 13h36 - (14226)
excellent album !! chaotique, technique, efficace...
c'est la guerre ce groupe ! A voir sur scène, l'album y prend une dimension hallucinante !!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker