EARTH AND PILLARS - Earth I (Avantgarde) - Selection VS du 03/08/2015 @ 07h19
Si tu me fais l’honneur et le plaisir de me lire de temps à autre, tu sais que j’adore Avantgarde pour la très haute qualité de ses sorties et surtout cette capacité à ne quasiment pas se planter une seule fois depuis des lustres. Earth and pillars – dont Earth I est le premier et seul album à ce jour – ne va pas démentir ce principe. Cet album est un petit bijou de post BM, de BM progressif, de BM sylvestre, de Wolves in the throne room BM, de cascadian BM, de ce que tu veux mais un putain de très bon premier album. Et l’artwork comme la présentation en format A5 du bazar est également un régal, comme souvent chez Avantgarde.

Ce Earth I est très proche dans l’esprit des premiers WITTR, c’est vrai. C’est aussi ce qui me plaît chez lui. Mais en même temps, il s’en détache par ses atmosphères ultra profondes, remplies de ténèbres insondables, comme si tu pénétrais dans la jungle en ignorant tout de la forme même de tes ennemis. Conçu comme un bloc monolithique de quatre titres enchaînés pour plus de 52 minutes de musique, cet album est une bombe de noirceur et de tension, d’atmosphères en tout point majestueuses également.

"Earth", le premier titre, nous plonge dans une ambiance où l’atmosphère est chargée d’angoisse – réellement palpable – comme si une menace insidieuse grondait, rampant dans l’obscurité pour atteindre son but. La lumière est éteinte par la densité des arbres et même les beaux arpèges qui déboulent dès la 3’ ne font qu’attiser davantage encore l’impression de danger imminent. Un premier titre majestueux, tout en emphase et en profondeur. Tout en subtilité également.

"Rivers", le second titre, voit l’arrivée des premières paroles, du chant. Et surtout, d’une entrée en matière à tomber, tout en puissance, les grattes virevoltant dans les airs, la batterie devenant hystérique alors que le tout est absolument totalement maîtrisé. Du WITTR il y a. C’est vrai. Et je m’en fous parce que c’est simplement superbe, d’un point de vue technique et exécution comme du point de vue purement structurel. L’alternance du mid tempo et des accélérations meurtrières est parfaitement dosée, comme il se doit et finalement, seule la voix, noyée dans le mix, est décevante (elle demeure toutefois rare). L’impression de survoler des immensités sylvestres est magnifiquement retranscrite. Là encore, un titre très très fort, qui ondule et évolue au gré de mélodies sublimes fondues dans la masse, dont les enchaînements naturels laissent admiratif quant au potentiel créatif du groupe. Un titre hypnotique, lancinant, qui transporte littéralement l’auditeur. Le tout sur 17 minutes qui passent comme une bière fraîche en plein désert ou comme un disque de grind sur la platine de Ju.

"Lakes", l’avant dernier morceau, enfonce le clou. Ses 12 minutes sont ridiculement courtes. Ouvrant sur une mélodie cristalline et légèrement spatiale – qui n’est pas sans rappeler le travail des déjà merveilleux Darkspace – le combo nous gratifie d’une nouvelle pièce sublime tout en chaos maîtrisé, les mélodies étant purement et simplement éjectées, comme accouchées par le mouvement sonore même provoqué par les guitares. Le tout avec un naturel et une science de la composition à faire pleurer d’envie.

"Tides", la dernière pièce de plus de 16 minutes, clôt le bal en beauté, mais ça, tu t’en serais douté. C’est le bruit de ce qui semble être la mer qui ouvre le titre ; puis vient une légère mélodie naïve alors que les guitares tourbillonnent déjà comme un essaim d’abeilles, semblant trépigner dans leur coin en attendant l’ordre d’exploser. Le tout est encore ultra maîtrisé, parfaitement combiné pour un rendu tout à fait remarquable. La batterie tapisse le fond tel un mur de son que les guitares enjolivent progressivement. Si la recette est connue, elle fait mouche à coup sûr. Les mélodies sont encore à tomber, mélange de promenade sylvestre et de contemplation du monde au sommet d’une montagne où la vitesse de la rythmique le renvoie à la lenteur des mélodies, presque mélancoliques.

Tu l’auras compris, ce disque est une merveille. Le hic, c’est que c’est un premier disque. Alors forcément, on ne peut qu’être admiratif. Mais que feront-ils après ça ? Que proposer quand tu as sorti une telle pièce ? WITTR pourrait les guider (encore qu’un certain tri doit être opéré sans doute après Two hunters). Darkspace aussi, pour qui la recherche de l’excellence est un crédo réussi depuis longtemps désormais. En tout cas, jette-toi sur ce disque, tu ne le regretteras pas. Le voyage est long. Il est magnifique.




Rédigé par : Raziel | 17/20 | Nb de lectures : 9567




Auteur
Commentaire
Ennemie
Membre enregistré
Posté le: 03/08/2015 à 09h08 - (117382)
Sacrée tuerie! Je veux!



TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 03/08/2015 à 09h41 - (117383)
Moi qui pensait que le successeur du magique « Two Hunters » viendrait des States (ALDA, ADDAURA ou FALLS OF RAUROS) ou de très très loin de l’autre côté du globe (ENCIRCLING SEA), j’en suis pour mes frais puisque le plus bel album de black forestier depuis des LUSTREs est … italien ! Et inconnu au bataillon : tout pour me plaire !

La chronique résume parfaitement ce que j’ai ressenti aussi à son écoute, voilà une galette en tout point grandiose et inspirante, à écouter le nez au vent entre deux chênes centenaires.



himnh
IP:46.101.239.210
Invité
Posté le: 03/08/2015 à 11h07 - (117384)
Ces groupes de merde où l'on entend même pas la caisse claire...

raziel
Membre enregistré
Posté le: 03/08/2015 à 14h13 - (117386)
C'est vrai que la caisse claire, c'est la base...

mix
IP:195.154.49.144
Invité
Posté le: 03/08/2015 à 15h15 - (117387)
un peu oui que c'est la base

Godfroid
IP:92.143.77.194
Invité
Posté le: 03/08/2015 à 23h23 - (117389)
postmetal = prod de merde si je comprend bien

Ennemie
Membre enregistré
Posté le: 04/08/2015 à 02h05 - (117390)
Ca me fatigue de voir tant de commentaires délétères et cons. Oui je pèse mes mots.

Philippe
IP:46.101.41.99
Invité
Posté le: 04/08/2015 à 03h36 - (117391)
Alors fais-nous donc grâce du tiens. Oui je pèse mes mots.

nok!
IP:78.238.189.191
Invité
Posté le: 06/08/2015 à 20h30 - (117429)
On dirait vraiment du darkspace !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker