EA - Ea (Solitude) - 08/01/2013 @ 08h01
Bon, je vais pas vous raconter de blagues, je connaissais pas EA lorsque Mister Zoltar m'en a parlé. J'ai été cependant particulièrement intrigué par les premières secondes d'écoute de leur quatrième album et j'ai donc demandé au vieux pirate s'il pouvait gentiment me l'envoyer. Vous pensez bien que dès qu'il s'agit de convertir une âme pure aux forces du mal, le père Zozo ne se fait pas prier...

Une fois ce disque sans nom reçu, je me le suis passé plusieurs fois avant d'écrire ces quelques mots.
Il n'y a ici qu'une seule plage musicale d'un peu moins de cinquante minutes qui se partage entre de langoureuses notes au piano, des grognements gutturaux et subtiles mélodies à la six-cordes. Je ne ferai pas un parallèle entre les albums précédents, je ne les connais pas suffisamment. Ce que je peux vous dire, c'est que ce quatrième album d'EA a pour lui une véritable poésie dans sa noirceur et sa violence.

Difficile dès lors qu'on a appuyé sur la touche "play", d'interrompre la musique tant elle semble former un tout, une cohérence affichée qui presque des airs de symphonie funèbre.
Très riche en idées et en mélodies lugubres, l'album brille par son utilisation très réfléchie des divers instruments utilisés par le combo. Dès lors que les Russes choisissent d'utiliser l'acoustique c'est pour venir donner de la couleur aux atmosphères distordues des guitares, étonnamment légères dans leur saturation, comme si elles couvraient d'un voile délicat les rugissement du hurleur.

Impeccablement produit, il est vrai que les garçons sont sur le label "Solitude Production" qui a la particularité de produire pas mal groupes de Doom extrême (avec aussi des groupes de Sludge, du gothic/doom...).
Du coup, lorsque des spécialistes rencontrent d'autres spécialistes cela donne une rencontre riche en funérailles et en recueillement. A noter cependant que le groupe est capable d’accélérer le tempo et de donner dans la double pédale. Lorsque la machine s'emballe, le chanteur change lui aussi de registre et en vient à prendre des intonations presque Black Metal qui apportent un changement de couleurs bien venu.

Les amateurs me confieront à l'oreille que c'est parce que je découvre ce groupe avec ce quatrième album que je suis aussi enthousiaste.
La formule semble, selon les initiés, se répéter un peu et lasser dès qu'on connaît les précédents albums du groupe.
Bah, je vous dirai ça quand j'aurai écouté les autres albums, mais pour l'instant, la découverte isolée de ce quatrième album me fait bien tripper. Peut-être vous êtes comme moi ?


Rédigé par : Pamalach | 14/20 | Nb de lectures : 11016




Auteur
Commentaire
raziel
Membre enregistré
Posté le: 08/01/2013 à 09h36 - (105417)
Groupe sympa.

Un peu déjà-vu, mais agréable quand même dans un style qui a du mal à se renouveler.

Hexenkind
Membre enregistré
Posté le: 08/01/2013 à 11h01 - (105419)
Il est vrai qu'il y a d'une certaine manière une répétitions, cela étant dit, ceux qui ont aimer les trois premiers ne se lasseront surement pas de celui là... Bonne chro au passage, j'espère que cela te plaira de te pencher sur les autres album, notamment le 1er, qui pour moi est leur meilleur opus!!!



Desekrate
IP:5.48.92.160
Invité
Posté le: 08/01/2013 à 16h54 - (105434)
Sombre ,malsain...c'est du Funeral y a pas de doute. J'adhère .

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker