DYSRIDER - Bury The Omen (Tenacity) - 17/08/2015 @ 08h33
Tenacity Music, comme à son habitude, signe des groupes suisses (ou savoyards) qui font du Deathcore (ou proche). DYSRIDER est suisse (du Vaud) mais, pour une fois, ne fait pas de Deathcore, de près ou de loin, ce qui va changer un peu. Et assez radicalement au premier abord vu que DYSRIDER avait commencé sa carrière, sous le nom de TROPHALLAXY, en faisant… du Power-Metal à chanteuse, un brin sympho, à la NIGHTWISH. DawnFall (2009) était un album (hum) « légèrement » kitsch, Resilience (2013) quant à lui voyait le groupe quelque peu évoluer vers l’extrême, utilisant des growls ici et là, à la EPICA donc. Deux ans après, le groupe est devenu DYSRIDER en recrutant des musiciens de NODAFRETH (qui, lui, ferait du Deathcore…), et ne va pourtant pas tellement changer son fusil d’épaule. Les growls se font juste plus présents et le riffing plus lourd, pour le reste nous sommes toujours en présence de Sympho/Power Metal à chanteuse qui descend de NIGHTWISH et EPICA. Sous l’étiquette de « Symphonic Death Metal », DYSRIDER est pourtant bien loin d’un SEPTIC FLESH et ce qui est proposé sur Bury The Omen, 1er/3ème album du groupe, n’a pas franchement d’originalité. Et quid de la qualité ?

Si j’ai de la sympathie pour les groupes suisses de manière générale, il faut tout de même avouer qu’au fond, DYSRIDER ne vaut hélas pas mieux que les productions italiennes de WormHoleDeath dans le genre Sympho ou celles de Art Gates genre DIVINO DISTURBO. Si la production sonore est bonne, mettant bien en valeur les riffs « extrêmes » qui sont parfois couillus ("Against Your Hold", "Witness Our Fall", "Embers Reflection"), en revanche tout ce qui est sympho est encore assez kitsch, sans tomber dans les tréfonds de DawnFall certes, mais les orchestrations proposées accusent tout de même 10/15 ans de retard, seul le violoncelle assuré par la chanteuse Joëlle tire son épingle du jeu. Si le chant growlé fait son effet, plus présent que dans des formations genre EPICA/SIRENIA, en revanche le chant féminin n’est tout de même pas fameux dans un registre à la Tarja Turunen, et la composante vocale que ce soit lyrique ou extrême est quand même assez convenue. L’ensemble est certes plus « brutal » que NIGHTWISH et consorts mais n’arrive pas à convaincre, n’arrive pas à apporter un réel plus. Les solos endiablés de "Against Your Hold" valent tout de même le détour (d’autres comme ceux de "The Reckoning" sont assez kitsch par contre), quelques moments mélodiques également ("Time of Decay", "Witness Our Fall") malgré leur air de déjà-vu chez une trentaine de formations de mélodeath…

Avec ses 50 minutes au compteur, Bury The Omen souffre également de longueurs ("Time of Decay", "Embers Reflection"), de clichés, de passage à la limite du sucré ("Blind Avengers"), et passé le plutôt bon "Against Your Hold" il n’y a plus grand-chose à se mettre sous la dent, peu de choses même juste plaisantes. Cela pourra plaire à ceux qui préfèrent la quantité à la qualité dans le Power/Sympho à chanteuse, et à ceux qui cherchent un truc qui pulse un peu plus dans le genre, car DYSRIDER a pour lui son aspect plus extrême, avec plus de growls et plus de riffs appuyés, mais c’est vraiment tout et ça ne suffit pas pour faire de Bury The Omen autre chose qu’un disque de Metal sympho « de plus ». C’est toujours mieux que le second et dernier album de TROPHALLAXY mais pour l’instant, DYSRIDER a part ses innovations sur le fond n’a pas beaucoup d’arguments pour être autre chose qu’un groupe de seconde division. Il reste trop de clichés, trop peu d’originalité, trop de kitsch, trop de choses moyennes pour rivaliser avec de plus grands noms européens. Après 8 ans d’existence sous deux noms, DYSRIDER va devoir montrer encore plus, basculer réellement dans la modernité, pour l’instant Bury The Omen a le cul entre deux chaises et est un album plutôt dispensable.



http://www.dysrider.com - 126 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 12/20 | Nb de lectures : 7824




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker