DYSMORPHIC - A Notion of Causalty (Unique Leader) - 09/04/2014 @ 08h08
Durant de nombreuses années, la scène Brutal Death française a souffert de l’ombre écrasante des Etats-Unis ; mais il semblerait que depuis quelques temps la situation ait considérablement changé. Sans parler pour autant de retournement de situation, il faut cependant être lucide, et surtout heureux de voir débarquer dans nos contrées de plus en plus de groupes talentueux et volontaires.

Le Brutal death français est comparable aux breuvages issus des vignobles réputés qu’abritent notre pays : il aura fallu temps et patience pour qu’émergent certains groupes, mais à l’instar d’un Vosne-Romanée premier cru, cette scène peut se targuer d’offrir, après plusieurs années de maturation, toute sa puissance et sa subtilité.

Le groupe DYSMORPHIC, originaire de Tours, peut être fier d’être l’un des tous premiers groupes français à signer sur le label Unique Leader, label réputé dans l’univers du Death Metal. Rien de garanti la qualité du résultat, mais le professionnalisme et l’envie du groupe ont payés.
Si les excellents DARKALL SLAVES peuvent être considérés comme les DISGORGE français, avec DYSMORPHIC, c’est plutôt du côté de DEEDS OF FLESH et d’OBSCURA qu’il faut chercher les influences. Influences bien maîtrisées, car fondamentalement, à aucun moment "A Notion of Causalty" n’évoque une pale copie ou redite.

La composante technique fait partie intégrante du style du groupe, et peu, par moments, sembler surabondante. C’est sans doute le principal écueil que je peux émettre, puisqu’on a parfois un peu de mal à suivre le groupe dans ses tribulations musicales.
Cependant, pour peu que l’on soit sensible au Death Metal bien violent et à connotation technique, "A Notion of Causalty" est une étape obligée !

Musicalement implacable, le groupe propose un Death Metal porté avant tout par une musicalité recherchée, et assumée. Les leads et mélodies sont habilement disséminées, conférant à "A Notion of Causalty" une puissance d’accroche phénoménale.
Comme tout bon groupe de metal technique qui se respecte, la paire de guitaristes est au centre du quintet : solos, leads, riffs ingénieux et percutants, toujours dominés par une maîtrise technique indéniable. Même si on a par moments l’impression qu’ils en font un peu trop, Eric et Julio (remplacé depuis par François), préservent tout de même la pertinence et l’efficacité, et évitent de noyer les morceaux sous trop de technique.

Les tourangeaux ne sont pas non plus là uniquement pour faire admirer leur maîtrise technique : "A Notion of Causalty" capte facilement l'attention, puisque fréquemment aéré de rythmes variés. Le blast-beat n’est pas seul mode d’expression, et Quentin le batteur se fait plaisir ; ralentissements et accélérations sont légions, et enrichies de subtilités fort appréciables. La diversité des rythmes n’est pas non plus trop bordélique, et permet à l’auditeur de rester accroché au déroulement de l’album, tout en mettant en avant la facette brutale.

Baptiste, le hurleur, a opté pour un chant rappelant pas mal celui de Steffen Kummerer (OBSCURA), une sorte de growl écorché, qui s’associe parfaitement avec le style pratiqué. La comparaison avec OBSCURA se retrouve également dans certains (très bons) morceaux, où quelques arpèges acoustiques font leur apparition.
Le bassiste Johann n’est pas en reste, et son style très virevoltant et presque jazzy est un régal, je trouve juste dommage qu’il n’ait pas été plus mis en avant dans le mixage.

"A Notion of Causalty" est surtout impressionnant grâce à son sens de la composition. A la façon de DEEDS OF FLESH, DYSMORPHIC a ce talent pour créer des morceaux franchement variés, et toujours efficaces.
Leur gourmandise pour la technique frise parfois la démonstration inutile, mais l’équilibre est en général toujours préservé, permettant à l’auditeur de prendre son pied. Avec une mention spéciale aux excellents ‘Suffer by Our Ancestors’, ‘Deafening Screams of Pain’, ‘Cerebral Hemispheres’ et ‘Penitentiary of Letdown”.

Outre DEEDS OF FLESH et OBSCURA, on sent parfois des influences à la DECREPIT BIRTH (les deux derniers albums surtout), via cette composante musicale et mélodieuse qui rend les titres furieusement efficaces. Impossible également de ne pas évoquer VISCERAL BLEEDING et son superbe ‘Absorbing The Disarray’, tant dans le débit et le chant de Baptiste, que dans certains revirements de situation.

"A Notion of Causalty" est vraiment un album captivant et intéressant ! Même si DYSMORPHIC se laisse parfois déborder par sa frénésie créatrice, et peu paraître quelque peu prétentieux, cet écueil est à relativiser, car le groupe se démène paradoxalement pour rendre son style à la fois violent et accrocheur. Et y parvient vraiment bien.

La musicalité est incroyable et saisissante, la violence omniprésente, les variations et les rebondissements sont légions, pour un résultat qui impressionne, tant dans sa maîtrise et son déroulement, que dans sa capacité à captiver.
En Bref : Un excellent cru !




Rédigé par : ..::Ju::.. | 15/20 | Nb de lectures : 12304




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2014 à 08h58 - (111695)
Un excellent album qui réussi l'exploit d'être à la fois très technique sans tomber dans le chiant et la branlette de manche.

C'est entraînant, bien foutu et bien composé

Un excellent groupe à suivre



Keyser
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2014 à 09h42 - (111696)
Très bon en effet! Brutal, technique, inspiré!



Insania
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2014 à 10h58 - (111697)
Oui il est vraiment bien ce premier album, autant Gorod j'aime pas, autant ca ca passe beaucoup mieux. On est pas noye dans la technique, ni dans les influences trop eparses, ca sait rester efficace.
J'aurai juste aime l'album un peu plus marque Brutal Death. Deeds of Flesh, meme dans sa periode technico-branlette actuelle, reste pour moi bien plus identifie BDM US que ne l'est Dysmorphic aujourd'hui. Mais ca c'est une affaire de gouts... :)



Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2014 à 14h29 - (111702)
Très bonne découverte ! Si je me fie aux deux morceaux en écoute : c'est efficace, musicale et possède un chant auquel j'adhère bien... Achat futur, pour sûr !!! :)

Maxgrind
IP:83.195.210.186
Invité
Posté le: 09/04/2014 à 17h15 - (111706)
Assez d'accord avec la chro. Je trouve le côté Obscura assez prononcé (sans que cela ne me dérange) mais comme Insania, ça manque un poil de violence (pas assez de riffs death).

Krkr
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2014 à 17h37 - (111707)
Album que j'apprecie également, et ce depuis sa sortie en fin d'année dernière !
Effectivement quelques ressemblances avec Obscura, mais ce n'est pas pour me déranger !
Ca joue bien, la prod est pas mal... a suivre de pres !

Sinon pour info, je pense que c'est Gorod qui est le premier groupe Fr à avoir signé sur UL, leur dernier album en date etant sorti sur ce label pour l'amerique du nord.



nok!
IP:77.193.17.31
Invité
Posté le: 09/04/2014 à 19h09 - (111710)
yeap c'est du tout bon ! CD acheté ya quelque temps, ça fait plaisir de soutenir la scene locale quand elle est d'aussi bonne qualité !

Tartampion
IP:41.130.0.82
Invité
Posté le: 10/04/2014 à 11h00 - (111718)
Excellent. Des musiciens remarquables et une musique qui n'est ni indigeste ni mélodico-dentelle. Je trouve ça bien meilleur que les groupes mentionés en comparaison dans la chro.

Scumflesh
Membre enregistré
Posté le: 11/04/2014 à 19h53 - (111742)
Interview à suivre sur Nihilistic Holocaust.

RBD
Membre enregistré
Posté le: 18/05/2014 à 00h03 - (112143)
La référence à Decrepit Birth ne peut effectivement se comprendre que par rapport aux deux derniers albums, avec le virage plus propre et technique.
Toutefois, il y a de grosses traces de Suffocation qui surnagent, dans cette production plus nature, ces ralentissements pour les solos...

Mais ce ne sont que mes nuances par rapport à une chronique que je rejoins. Dysmorphic est ma sensation des derniers temps.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker