DR ZAIUS - Dr Zaius (Autoproduction) - 23/05/2012 @ 08h05
Bon, vous savez tous qui c'est le Docteur Zaius ? Si vous avez vu "La Planète de singes" vous n'avez pas besoin d'explications et pouvez donc vous rendre au deuxième chapitre. Pour les autres, sachez que c'est un vénérable Docteur orang outan... pas vraiment à fréquenter si on est un être humain. En effet, particulièrement conservateur, assez réactionnaire et campé sur des positions assez rigide... le genre de mec qu'il vaut mieux ne pas avoir contre toi, car par dessus de le marché, le Docteur n'est pas dépourvu de relations et d'un certain pouvoir. Un mec qui pourrait presque jouer du metal en fait !

Musicalement parlant, Dr Zaius est pris entre deux écoles et entre deux feux. Brutaux par certains aspects, ce sont aussi des amateurs de mélodies et de chansons. Sans les comparer au fameux combo de Des Moines, Dr Zaius pratique un Néo brutal, biberonné par de viriles rasades de doubles pédales et de grosses bouchées de riffs bien saignants... mais avec aussi quelques pépites de clarté et de lumière.
Armés de leur premier album, les garçons n'ont pas l'intention de s'en laisser compter tant ils semblent avoir envie de bouffer du singe sur toutes les chansons de ce skeud éponyme !
On perçoit assez clairement les influences du combo, surtout au niveau du chant, où on devine les ombres de Chino Moreno et surtout de Daryl Palumbo, le chanteur de Glassjaw. La façon qu'a le chanteur de Dr Zaius de poser les lyrics me fait beaucoup penser à ces deux chanteurs.

Les musiciens envoient sacrément bien le pâté et proposent de nombreuses parties de boucheries ultra musclées où les viriles déflagrations de doubles pédales donnent des coups de boules aux riffs pleins de fiel. On frise le death metal par moments (avec par moments des riffs presque black) et si le groupe avait incorporé plus de blast beats, personne n'y aurait trouvé à redire.
Dr Zaius est donc tout à fait crédible et compétant dès qu'ils s'agit de sortir les crocs. Les dix chansons sont agréables et s'écoutent facilement. La prod est au poil et convient parfaitement au style du groupe. La guitare sonne, je trouve, très bien et la batterie (quoi qu'avec un son un peu trop clinique à mon goût) apporte de la patate au groupe.
Au bout d'un moment cependant, une certaine redondance pointe son nez et après quelques écoutes on retourne vers les titres qui nous ont le plus marqués. Possédant de bonnes capacités vocales, j'ai quand même l'impression que le chanteur joue un peu sur ses "limites". Certes, on l'entend hurler avec beaucoup de force et chanter avec beaucoup d'émotions. Simplement par moments, le chant clair sonne un peu juste à mes oreilles quand à d'autres moments il est bon et convainquant. On notera à sa décharge qu'enchaîner le clair et le saturé n'est pas forcément une sinécure pour les cordes vocales. Un peu plus de bouteille lui permettra d'arriver à gommer ces petits défauts.

En attendant, cela gâche pas la mixture qui a tout de même bon goût ! Je ne doute pas que c'est sur scène que les docteurs doivent se montrer le plus percutant et nul doute qu'avec des chansons comme les leurs, ils doivent faire trembler les Dance Floors... c'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace comme dirait l'autre !


Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 12486




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker