DRUDKH - Eternal Turn of the Wheel (Underground Activists/Season of Mist) - 06/03/2012 @ 08h23
Le fan de Drudkh est fort et fier. Il marche droit dans la vie, la poitrine gonflée d'orgueil, investi par la musique de son groupe favori. Son seul moment de gêne, c'est quand on lui parle de Old Silver Key. Là, il a le regard fuyant, il change de sujet. Mais sinon, il ne rougit jamais de la discographie des Ukrainiens. Si je suis moins client de Songs of Grief... et de deux-trois petites choses dans la bande des Roman, il faut avouer que notre fan n'a pas tort. P'tain de discographie que voilà.

Car, malgré un postulat de départ finalement simple (du black atmo inspiré par Burzum mixé avec une sauce slave que nous connaissons bien maintenant), Drudkh propose mine de rien son neuvième album. N'importe quel groupe aurait pu tourner en rond au bout de deux opus. Drudkh en a neuf au compteur, plus deux EP. Certes, tout n'est pas fameux, mais le groupe a osé, il a expérimenté et tenté des choses. Rien que pour ça, le projet ne peut que mériter un grand respect. Et pour finir sur les chiffres, je me rends compte que dans ma discothèque Eternal Turn of the Wheel est la 25ème réalisation où apparaît Roman Blagih et la 21ème pour Roman Saenko. Je n'ai pas tout acheté des bonshommes comme un fan aveuglé, j'ai même revendu certains essais (Dark Ages) et pourtant les deux guitaristes-hurleurs squattent gravement mes étagères. Comme celles de nombreux autres auditeurs du genre. Du lourd, qu'on vous dit.

Handful of Stars n'avait pas fait l'unanimité. Trop mou, trop pas black. Je m'inscris avec ceux qui saluent l'évolution plutôt qu'une lente et répétitive agonie, et qui notent dans cet album une très belle sensibilité. Mais après Old Silver Key, les gars de Kharkiv avaient annoncé une réorientation et notamment un retour aux source (le genre de trucs que tous les vieux clous nous vendent à chaque album). Un retour à Autumn Aurora, voire à Forgotten Legends (à qui ce nouvel album emprunte son titre). Alors oui, retour il y a. Drudkh nous sert ce dans quoi il excelle, voire il powerpointe. Les riffs sont plaqués avec vigueur dans un black atmo qui se fait lancinant avant de claquer le break qui bouleverse le morceau. La production lourde appuie le propos, même si j'aurais apprécié un peu moins de présence de la double grosse caisse. Drudkh revient bien aux principes de ces deux premiers opus: du simple, du brut, du colère. Old Silver Key avait peut-être du bon finalement, en purgeant le quatuor ukrainien de leurs envies les plus Alcestiennes.

L'écueil est que ces deux albums de Drudkh qui servent ici de modèles datent de 2003 et 2004. Nous les avons usés sous le laser de la platine. Et dans cette presque décennie combien de groupes ont suivi la mouvance? Combien de groupes de l'Est ont pillé sans vergogne l'héritage national? En faisant aujourd'hui un pas en arrière, Drudkh marque paradoxalement le pas. Là où l'art Roman avait sans cesse évolué, passant par la rage d'un Blood in Our Wells avant de rendre sa musique plus éthérée par touches délicates, il rembobine aujourd'hui la tape. Il va ainsi se planquer dans le peloton de ses suiveurs livrant un black atmo "sympa". Sympa mais il en devient également plus prévisible. Les riffs sont puissants et servis bien chauds, mais l'effet de surprise n'est jamais vraiment là.

Il est sympa ce "refrain" de "When Gods Leave their Emerald Halls", appuyé par les nappes d'un synthé éthéré. Bing, il m'évoque les premiers Khors. Ouah, écrasante cette rythmique. Mais pourquoi je pense à Walknut? Et ça me fait comme ça souvent dans l'album, tellement le genre a été repris à toutes les sauces. Le seul titre qui me fait dodeliner est le morceau final "Night Woven of Snow...", avec sa basse grondante mise en avant. Le reste de ce court album de 36 minutes est bon, mais reste "sympa" (bordel!!). Du coup, je me pose une question. Eternal Turn of the Wheel attirerait-il autant l'attention si le logo sur sa pochette était différent? On ne le saura jamais puisque c'est justement le logo de Drudkh qui est sur la pochette. Une chose est sûre: mettez celui de Khors à la place et vous obtenez dix fois moins de ventes.

Eternal Turn of the Wheel est un bon album. Mais livré par un groupe désormais légendaire qui a toujours fait preuve de créativité, il me déçoit un peu. Le potentiel de Drudkh est énorme et j'espère à chaque sortie être un peu bousculé. Cette fois, l'immobilisme est assumé. Et cet album-là, je l'ai déjà depuis des années et il a même été réédité.



http://www.myspace.com/drudkhofficial - 123 visite(s)

Album en streaming - 136 téléchargements


Rédigé par : Prince de Lu | 14/20 | Nb de lectures : 13214




Auteur
Commentaire
Ennemi
IP:82.165.134.221
Invité
Posté le: 06/03/2012 à 08h25 - (100861)
Vraiment sympa je trouve, cet album, plutot dans la lignée de BOOW. A chopper.

gloom
IP:193.57.67.241
Invité
Posté le: 06/03/2012 à 08h36 - (100862)
très bon même

plost
Membre enregistré
Posté le: 06/03/2012 à 08h37 - (100863)
Je suis assez d'accord avec la chro.

C'est un bon, voire un très bon Drudkh. Mais c'est vrai que ça tourne un peu en rond. C'est la même recette. Cependant, il tourne bien ce disque chez moi. Je m'en lasse pas, je le trouve même très addictif. C'est un peu comme un bon plat qu'on aime manger. On sait le gout que ça va avoir, on sait comment c'est fait, mais on le dévore parce que c'est bon.

Du coup, si je devais le noter je scinderai en deux la notation :

Plaisir d'écoute : 18/20
Originalité : 10/20



Alain Frost
Membre enregistré
Posté le: 06/03/2012 à 10h12 - (100867)
Ecouté un seule fois pour l'instant et j'ai bien aimé, même si il m'a semblé relativement "linéaire" par rapport à leurs dernières livraisons.

Mais je tenais surtout à féliciter PdL pour le coup du powerpoint!

Antiq
Membre enregistré
Posté le: 06/03/2012 à 11h47 - (100871)
Style d'écriture de la chro proche de Sana, c'est marrant. Sinon oui, ça commence à tourner en rond, mais bon au bout de 9 albums y'a de quoi avoir fait le tour.

dark-tigrou
Membre enregistré
Posté le: 06/03/2012 à 18h00 - (100877)
Très très bon drudkh mais pas original pour un rond.

Mais excellent tout de même!!!



Biwoulf
IP:93.4.31.214
Invité
Posté le: 07/03/2012 à 10h41 - (100881)
Respect for metaphysical black metal

Skullshrinker
Membre enregistré
Posté le: 07/03/2012 à 17h19 - (100889)
+1 plost

Rien de vraiment nouveau dans cet album mais foutrement bon quand même !



dTClHg5QOoe
IP:185.56.31.227
Invité
Posté le: 17/10/2014 à 12h25 - (114099)
This was a great listen. I urge evneroye to try and get a copy of it although I believe it was limited to 1000 or so, and I know most of them have been pre-ordered. I'm sure with it's success tho, that another batch will be available soon.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker