DREAM THEATER - Dream Theater (Roadrunner/Warner) - 05/11/2013 @ 07h57
- “Allo Karadok?
- Salut boss!
- Alors t’as passé de bonnes vacances?
- Excellentes merci ! Plage, apéro, belottes, détente quoi !
- Je vois. Du coup, tu m’as un peu oublié dans les kro cet été hein ? Pas bien ça !
- Ouais j’avoue. Bah tu sais comment ça se passe, on est plein de bonne volonté et puis on se laisse aller. Le soleil, la chaleur, les vapeurs d’anis… bref tu vois ce que je veux dire ?
- Mouaip passons… mais tâche de te mettre à jour sinon je vais sévir. Bon, tu as du recevoir le nouvel album de D.T?
- Ouais, même que je t’en remercie !
- Pas de quoi. Est-ce que tu as commencé la kro ?
- Non mais pas de problème boss, je m’y attèle !
- Ben si justement, y pourrait y en avoir un de problème…
- Ah j’te suis pas là !
- Ben j’sais pas trop comment te dire ça mais y a des gens qui râlent sur VS et qui demandent que tu te calmes et surtout avec D.T.
- Que je me calme ? j’comprends pas !
- Ouais, tes kros à rallonge, ton style lourd, tes formules alambiquées, tes mots incompréhensibles…Bref, tu dois faire light ! Faut que tu comprennes que si VS est une grande famille, elle n’en est pas moins diverse, disparate et que tous les avis sont importants. Bon en un mot comme en cent : Y en a qui aiment ta prose et d’autres qui trouvent ça saoulant. Voilà !
- Ouch ! ça fait mal.
- Oui je sais mais c’est pour ton bien que je te dis ça. Mais t’inquiète, je te l’ai dit VS est une grande famille aussi nous allons t’aider.
- M’aider ? comment ça ?
- Et bien on a réfléchi à la rédac et on s’est dit qu’on allait te guider pour que tu fasses une kro moins barbante. On a établi une sorte de plan de rédaction.
- Ok. J’écoute.

- D’abord le nom de l’album. C’est vrai, pourquoi un album éponyme après presque 30 ans de carrière ?
- Bizarre en effet. La meilleure explication, c’est Petrucci qui la donne. Je peux le citer ?
- Oui mais fais-le court !
- Ok. Petrucci : « Avec cet album, nous voulions déclarer quelque chose de fort, afficher notre confiance en nous, et surtout nous ne voulions pas que le titre distraie l’auditeur de la musique. Le mieux, c’était de l’appeler Dream Theater, même si en général c’est ce que font les groupes avec leur premier disque. Mais en le faisant avec notre douzième album, on savait que ça ferait parler les fans, qu’ils se poseraient tout un tas de questions. »
- CQFD, non ? Après la tempête Portnoy, ils voulaient faire le buzz mais qu’on parle d’autre chose, point à la ligne.
- Un peu tiré par les cheveux quand même pour un groupe de cette envergure. Bon ok, va pour le nom. Et tiens, la pochette est sobre elle aussi…
- …sobre et mystérieuse !
- Mystérieuse ?
- Ben ouais, ce logo fondu dans un bleu nuit avec un arc de cercle ou rayon et pas d’autres indications ça se veut mystérieux comme pour dire dire : « attention D.T a encore des choses intéressantes à dire. Suivez-nous, écoutez, on n’est pas fini et blablabla… ».
- Oui bon. Si tu le dis. Parle-nous un peu de Mangini, son intégration vu que pour le précédent il n’a fait que poser ses baguettes là on le lui a demandé ; est-ce que tout c’est bien passé, etc.
- Ça s’est tellement bien passé que Petrucci le confirme en des termes peu flatteurs pour son prédécesseur… Enfin, si je peux me permettre ?
- Vas-y mais soit bref !
- …bon dixit Petrucci : « C’est juste incroyable. Sur A Dramatic Turn Of Events, il a fait un boulot formidable, mais il n’était pas en studio avec nous au moment de la composition. Mais après l’enregistrement, nous sommes partis en tournée ensemble et nous avons eu l’opportunité non seulement de jouer avec lui, mais de mieux le connaitre en tant qu’individu. Si bien qu’en revenant en studio pour Dream Theater, nous étions proches, et musicalement, et personnellement. Et le résultat s’en ressent. Son attitude était formidable, il voulait sans cesse travailler, apporter le meilleur de lui-même. C’est dur à décrire. Mais je dirais que c’est un batteur qui fait des choses que d’autres ne peuvent pas faire. Si bien qu’il a emmené notre musique plus loin, il l’a rendu plus spontanée, plus expérimentale aussi. »
- Et boss, si ça c’est pas un pavé dans le jardin de Portnoy, j’veux bien avaler ma trompette ! Il exagère un peu Petrucci non ? C’est vite oublier tout ce que Mike a amené au groupe pendant plus de 25 ans. D’autant que sincèrement, la prestation de Mangini est bonne, mais sans plus. De toute façon vu le bagage du zigue on ne pouvait pas s’attendre à moins. Enfin, c’que j’en dis…
- Ouais c’est vrai mais tu sais, les musicos et leur problème d’ego, il y aurait de quoi écrire un roman… Passons ! L’essentiel c’est quand même le contenu. Alors, en fait il est comment ce nouvel album ?
- Ben sur le fond, rien n’a vraiment changé. C’est toujours la même alternance de métal lourd et de symphonique grand teint. Il ne fallait pas espérer autre chose de la part d’un groupe qui ne se remet pas beaucoup en question, quoiqu’il en dise ! Pour préciser mon propos laissons parler Petrucci…
- Eh, t’as pas l’impression d’exagérer là ? Encore une citation ? Tu serais pas un peu feignasse sur les bords en laissant tout le boulot de rédaction au guitariste du Dream ?
- Ouais mais, en même temps, qui mieux que lui peut parler de l’album ? Il est quand même le principal sinon le seul compositeur, non ?
- Bon ok mais n’abuse pas. Nos lecteurs vont gueuler sinon !
…donc Petrucci (décidément très bavard) : « Nous voulions mélanger les deux, ne pas foncer dans une direction plutôt qu’une autre. La meilleure comparaison que je pourrais faire, c’est celle d’un super film au cinéma. Il y aura un début, un milieu, une fin. Il y aura des instants spectaculaires et des instants tristes et beaux. Des rebondissements aussi. Avec notre musique, nous voulons embarquer l’auditeur dans un voyage. Dream Theater n’est pas un album concept, mais on voulait qu’il soit une expérience à tous les niveaux. C’est pour ça que nous voulions montrer une certaine diversité ».
- Là c’est clair. D.T annonce du nouveau mais dans la réalité il s’en tient à des schémas très convenus et reconduit une recette qui marche (!) depuis une foultitude d’albums. La seule différence - si c’en est une - réside dans le format : 66 « petites » minutes alors que d’ordinaire on flirte allègrement avec les 80 !
- Qu’est-ce que tu veux dire par là ? Qu’il y a du mou dans la corde à linge côté inspiration ?
- On peut penser ça ou alors que D.T est devenu plus raisonnable et concis. D’ailleurs la majorité des titres n’excèdent pas 6-7 minutes. Et adieu les « epics » de 12-13 minutes. Bon, c’est vrai il y a tout de même une suite de 22 minutes !
- Ben oui, c’est Dream Theater, pas Corrosion Of Conformity ! Tiens Karadok, Petrucci dit que grâce à Mangini, leur musique est allée « plus loin », qu’elle est « plus spontanée, plus expérimentale ». C’est du flan ou quoi ?
- C’est du flan. Rien d’extraordinaire. Je ne vois rien d’expérimental ou d’avant - garde. On est toujours face au même binôme évoqué plus haut. Personnellement je trouve le précédent bien plus expérimental. Ne serait-ce que le titre Bridges In The Sky qui lui sortait vraiment des sentiers battus. Enfin, qui offrait des sonorités nouvelles. Mais bon, il faut bien qu’ils lui trouvent du nouveau sinon autant expliquer qu’ils ont refait un énième clone d’Images & World.
- Ouais, c’est connu ; chaque nouvel album est différent, c’est une tuerie qui va tout déchirer… Sinon, des titres à mettre en avant ?
- Pas tant que ça ! même s’il y a évidemment de bonnes choses, globalement ce 12e album ne me fait pas spécialement grimper au rideau. La pièce d’ouverture ironiquement appelée False Awakening Suite alors qu’elle ne dure que 2’42 me fait penser à du Symphony X sous Valium. J’aime bien par contre l’intro de The Enemy Inside ; comme d’habitude un « hommage à la Bay Area » et le titre en entier me plait. Mais j’ai un vrai faible pour Enigma Machine. Ça faisait un bail que D.T n’avait pas pondu un instrumental de ce niveau (6’). En fait depuis Stream Of Consciousnes mais un cran en dessous. Sinon, des titres comme The Looking Glass – Along For The Ride et Surrender To Reason demeurent très classiques. N’importe quel groupe arrivant sur la scène métal prog qui pond ce genre de titre serait traité de génie. Mais là c’est quand même D.T. Ces types sont tout de même capables de hisser le niveau largement au dessus de ça. Non, pour tout dire ces titres sont un poil décevants. Et bien entendu on n’échappe pas à l’inévitable balade. Enfin parlons plutôt de morceau apaisé. Pas transcendant, dans la moyenne des précédentes. (The Bigger Picture).
- Et la « master piece » ?
- Ouais : Illumination of Theory. Bon comme déjà dit plus haut, on en prend pour 22’. C’est une suite déclinée en 5 parties pas toutes égales en qualité. Que dire ? C’est une construction habituelle chez D.T. Un démarrage en douceur et puis ensuite l’avalanche de duels claviers-guitares. Intéressante mais sans plus. En tout cas pas la meilleure suite qu’ils aient composée. Et très loin derrière Octavarium qui pour moi reste la référence dans ce qu’ils ont écrit de long et de bon ces dernières années.
- En résumé, tu conseillerais l’album ou pas ?
- De toute façon, les ultras vont ouvrir le portefeuille s’ils ne l’ont déjà fait. Les autres peuvent se faire une idée en écoutant l’album en entier en streaming sur leur site. Pour ma part, même si j’accroche moins que d’ordinaire, et si tu ne me l’avais pas envoyé, j’aurais fait la dépense, comme un brave petit soldat. Alors oui, je suis un chouia déçu mais avec le temps, qui sait, il peut se bonifier au fil des écoutes…
- Ben voilà mon bon Karadok ! Tu vois qu’on peut faire concis sans être chiant !
- Ah parce que tu trouves qu’on a été concis ? 3 pages et près de 10 000 caractères, je n’appelle pas ça de la concision. En même temps, il s’agit de Dream Theater. Difficile de ne faire que 3 lignes à propos d’un tel monument !
- Ouais, ben on va laisser les lecteurs de VS en juger…


Rédigé par : Karadok | 14/20 | Nb de lectures : 16416




Auteur
Commentaire
nightmare cinema
IP:57.86.133.98
Invité
Posté le: 05/11/2013 à 09h45 - (109787)
une bonne bouse... sur le podium des pires albums de leur discographie derrière l'indétrônable "Black Clouds..."
y'avait pourtant matière à penser que le départ de Portnoy n'était finalement pas qu'une mauvaise nouvelle pour le groupe avec "A Dramatic..." qui marquait le retour de lignes de chant + inspirées, et de vraie progressions dans la musique, mais force est de constater que le groupe n'a plus grand chose à raconter depuis un bon moment déjà, à l'image du dernier morceau de 22 minutes, qui rivalise de vide avec l'espace qu'on peut admirer dans Gravity...

Le Chef
Membre enregistré
Posté le: 05/11/2013 à 11h30 - (109789)
Black Clouds une bonne bouse? Oups j'ai pas dû écouter le même album moi....
Je le trouve très bon, meilleur que celui-ci qui me semble sympa mais sans plus. En revanche d'accord sur le fait qu'il pourrait se bonifier avec le temps et que concernant le dernier titre, on est loin d'Octavarium.



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 05/11/2013 à 15h07 - (109792)
Pour moi qui avait un peu lâcher le Théâtre du Rêve, je trouve que cet album est vraiment très très bon. Droit au but, un son Metal et surtout de la niaque.
Bref, une excellente et agréable surprise



Anje
Membre enregistré
Posté le: 05/11/2013 à 15h18 - (109793)
Très déçu. Déjà par la production ultra compressée qui rend encore plus insupportable la caisse claire déjà affreuse de Mangini (a égalité avec Lars sur St. Anger), après les morceaux sont moyens, même si The Looking Glass ressort bien. L'instru sert à rien (ça aurait pu être collé comme pont dans n'importe quel autre morceau du groupe), et l'epic n'a pas de structure. Sans parler du niveau des paroles pas super élevé... En fait Portnoy ou pas, je trouve que cet album s'inscrit bien dans la politique "mode roue libre" de Dream Theater depuis Systematic Chaos.



pain
IP:213.44.231.170
Invité
Posté le: 05/11/2013 à 23h08 - (109796)
San parler du son moyen, cet album est excellent, des vrais refrains, des compos qui sonnent, pourtant je suis plutôt critique à l'égard de DT mais cet éponyme est bon !

bn
IP:212.243.142.30
Invité
Posté le: 06/11/2013 à 08h38 - (109800)
Le son de caisse claire au niveau de St Anger ?!?!?!?!?!? 8-|

Je ne le trouve pas dégueu ce son ! Pas celui que je préfère mais franchement je viens de réécouter quelques minutes de St Anger, tout ce que tu entends c'est BOING BOING BOING BOING ....

Là c'est pas un son typiquement métal mais je le trouve sympa et surtout il s'intègre bien au mix.

Nightwanderer
Membre enregistré
Posté le: 06/11/2013 à 22h27 - (109808)
J'avais vraiment bien aimé le précédent mais celui ci à part 2-3 morceaux sympa il est plutôt décevant



Raph
IP:90.35.119.111
Invité
Posté le: 07/11/2013 à 10h14 - (109814)
Hyper déçu de cet album. Illumination Theory est la pire bouse que le groupe ai jamais pondu : inspiration zéro. Foutage de gueule 200% notamment sur la partie instrumentale "classique" au milieu. Insupportable, niaise et composée par un manchot !

Pourtant j'aime beaucoup DT... mais je commence à ne plus rien espérer d'eux (et encore moins en live... je ne supporte pas Labrie)

Et j'approuve, le son de caisse claire est DEGEULASSE


TITXMEN
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2013 à 11h57 - (109819)
La pochette du disque et le single découvert quelques jours avant ne m'avaient déjà pas emballé... Mais bon, après deux écoutes, le constat est amer, et c'est bien la première fois que je suis déçu comme ça par un album de DT.

Bon, reste à savoir si les morceaux peuvent prendre une autre dimension en live...



Ars
IP:92.90.20.187
Invité
Posté le: 07/11/2013 à 22h42 - (109829)
Images and world c'est fait exprès Karadok?

Slayergod
Membre enregistré
Posté le: 08/11/2013 à 13h43 - (109847)
Album moyen, meilleur qu'a dramatic turn mais bon ça tourne vraiment en rond. Peu inspiré.

Orphaned glande
IP:93.4.116.153
Invité
Posté le: 08/11/2013 à 15h58 - (109852)
Éponyme épitaphe, acte de décès rempli.
La cérémonie d'obsèques a lieu trop loin de Metropolis, où je suis resté.
Ni fleurs ni couronne ni images ni words.
Adieu.

Poil
IP:82.235.117.171
Invité
Posté le: 08/11/2013 à 19h05 - (109858)
Franchement pour moi cette album est une réussite! Il faut arrêter de dire c'était mieux avant... Ils évoluent et de façon positive selon moi! Après ils ne vont pas changer leur style radicalement. DT reste DT. Tout cela pour dire je suis satisfais ^^

Carpe Diem
Membre enregistré
Posté le: 08/11/2013 à 22h02 - (109862)
Moi aussi!
Le groupe a clairement voulu faire plaisir aux fans (même si pour les français cela ne sert à rien puisqu'il ne sont jamais contents) en proposant une sorte de joli patchwork.
Je note le retour de sonorités très 90's ici ou là. Certains tics de compositions sont gommés (genre les titres à rallonge ou le côté démonstratif), on ressent moins l'influence d'autres groupes aussi. J'entends certains riffs plutôt rock à la manière de l'époque Falling Into Infinity et ce son de batterie me ramène à Images & Words. Et surtout, aucun mauvais morceau même si l'album manque d'homogénéité.
Dommage, cette bonne ouverture instrumentale aurait pu être une énorme intro au heavy "The Enemy Inside", s'ils s'étaient enchainés. Mais pourquoi?!! L'autre instrumental est plutôt moyen (Karadok fait l'un des seuls commentaires positifs que j'ai pu lire), je ne fais même pas la comparaison avec un monstre comme "Erotomania".
Pour le reste, c'est bon voire excellent, avec 2 highlights : le fantastiquement frais "The Bigger Picture" et évidemment l'épique "Illumination Theory", dont la seconde partie voit Dream Theater tutoyer à nouveau les étoiles.
Franchement, cet album fait plaisir! L'époque 6DOIT/ToT est heureusement loin derrière et DT semble vouloir à nouveau sonner moins Metal et c'est tant mieux.
Après, si vous n'aimez ni le Metal Prog, ni la voix terriblement insupportable de James LaBrie, pas de raison de perdre votre temps.

18/20

Carpe Diem
Membre enregistré
Posté le: 08/11/2013 à 22h58 - (109863)
J'oubliais... Bravo et merci à Karadok pour cette chronique de qualité. Il faut le dire! ;)



EvilDevil
IP:70.52.206.125
Invité
Posté le: 09/11/2013 à 13h37 - (109867)
Le meilleur album du groupe depuis "image.." et "awake"!! Une pure merveille!!!

Dream Tracteur
IP:92.151.89.137
Invité
Posté le: 12/11/2013 à 00h06 - (109887)
Je suis également du côté des plutôt satisfait et j'attends avec impatience le concert au Zénith fin janvier.

Ceci dit il est vrai qu'ils n'ont pas signé leur meilleur album. Ce qui déçoit est peut être qu'ils disaient faire un "résumé" de leur carrière et qu'on a en fait plutôt l'impression d'entendre une évolution du groupe, mais qui tente de se retenir un peu dans le passé du groupe en même temps.

Illumination theory est une réussite même si je lui préfère des titres comme Breaking all illusions ou The count of tuscany (mes deux plus gros frissons de la part de DT récemment). Bigger picture, behind the veil, enemy inside, non je trouve qu'il ya de quoi se mettre sous la dent!

J'y mettrais un bon 15/20, car j'ai préféré ADTOE, mais un album qui tient la route.


Brand X
IP:109.222.112.5
Invité
Posté le: 11/05/2014 à 18h32 - (112061)
Ce n'est pas un troll, cet album est mon préféré de DT, je pense qu'on atteint vraiment des sommets mélodiques avec celui-là (The looking glass,Surrender to reason, Illumination Theory, Behind the veil...) que je n'avais jamais pu trouver auparavant. Franchement, content que Portnoy soit parti, SC et BCASL étaient de véritables étrons auto-caricaturaux... Autant dire que j'ai écouté et apprivoisé toute la discographie du groupe parce qu'il était devenu incontournable, mais depuis le très progressif ADTOE, j'ai de plus en plus l'impression de devenir un grand fan... Pour la première fois depuis que j'écoute le groupe, je me délecte de la voix de Labrie (en même temps pas étonnant puisqu'il l'a quand même plus modifié que d'habitude xD). Et quand à Mangini, je le trouve encore meilleur sur les drumtracks que Portnoy, il est beaucoup plus aérien (en utilisant plus les cymbales que la grosse caisse) et s'intègre à merveille dans la section rythmique là où son prédécesseur se mettait stérilement en avant. Bon juste un mauvais point, mis à part le joli son de guitare que Petrucci utilise tout le long de l'album, la production est un peu dégueulasse, hélas..

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker