DRAGONHAMMER - The X Experiment (My Kingdom) - 26/03/2014 @ 07h57
Le temps s’est arrêté pour Dragonhammer en 2004 exactement après leur deuxième album, Time For Expiation. Depuis, plus rien. Les Italiens ont-t’ils mis à profit ce long silence pour changer de braqué ou revoir leur copie ? Une urgence apparemment si l’on juge par les critiques de l’époque. En dix petites lignes seulement, l’ami Boz par exemple, s’il mettait en avant « un guitariste chanteur avec un jeu fluide et un timbre intéressant » ne manquait pas de souligner que le point faible de l’album était qu’il venait s’empiler sur une bonne dizaine d’autres tout aussi semblables.

Pertinent l’ami Boz, non ? Moi j’aimais bien ses kronikes, toujours frappées au coin du bon sens. Alors je ne ferais pas l’original en le contredisant car, bien qu’une décade se soit écoulée, les aiguilles de l’horloge n’ont pas bougé d’un iota et Dragonhammer n’a pas beaucoup évolué dans son métal symphonico-mélo-power-prog. Du coup, le Métal lui, ayant subit une métamorphose profonde et assez exceptionnelle, le style des Romains transpire la nostalgie et dégage de forts relents de naphtaline !
N’étant ni adepte de l’un ni attiré par l’autre, j’ai donc beaucoup de mal à trouver de quoi sustenter mon appétit. Je pourrais me montrer sympathique et consensuel en essayant de sortir du lot quelque qualité plus ou moins cachée ou deux ou trois titres « remarquables ».Tiens je pourrais même plagier Boz et dire que moi aussi je trouve que Dragonhammer possède « un guitariste chanteur au jeu fluide et un timbre de voix intéressant ». Mais, on ne se refait pas et mon incontestable probité ne saurait souffrir une telle tromperie. Car je trouve bien au contraire que le chant est passe partout et que certains soli de grattes fleurent l’amateurisme.
Le speed-melo-epico-symphonico-power-machin-chose, je pensais que c’était mort, foutu, que ça appartenait à une période révolue. J’avais tout faux. La bête bouge encore. La preuve, sur le net ils sont encore quelques uns à regretter cette époque, celle des Rhapsody of Fire, Labyrinth, Vision Divine, Skylark. Et je ne parle que des groupes italiens puisque Dragonhammer est originaire de ce pays. Et là, je ne sais qu’en penser. Les seules nouveautés (!!!!!) identifiables pourraient se situer du côté des claviers plus présents qu’à l’ordinaire et quelques riffs empruntés au djent. Ah et j’oubliais, pas d’univers heroic fantasy (malgré le nom) mais post-apocalyptique. Un réel changement…

Donc, je vais laisser mon collègue Bozkiller conclure pour moi. Il y a 10 ans (putain 10 ans !) voici ce qu’il disait à la fin de sa kro du second album Time For Expiation: « Et même si on évolue dans une sphère bien connue (pourtant aux titres on évite, ouf!, l´Héroic Fantasy), avec les classiques duels guitare-clavier, cette galette comporte quelques morceaux accrocheurs qui a eux seuls valent l´écoute. Maintenant, non pour décrédibiliser leur talent, des galettes comme celle-ci on en reçoit à la douzaine, et tout le problème est de déceler celle qui sort du lot. Là ce n´est pas le cas. Dommage. » Ouais, pas si sûr…




Rédigé par : Karadok | 08/20 | Nb de lectures : 11302




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker