DO OR DIE - Crows (M&O Music) - 18/01/2016 @ 07h23
DO OR DIE, fait aujourd’hui figure de vétéran confirmé et de figure de proue d’une certaine scène hardcore belge, qui si elle n’est plus la meilleure au monde comme c’était le cas au milieu des années 90, reste toujours bien vivace et très riche. DO OR DIE c’est avant tout Chris et Chris, même s’il est toujours bien vert et très en forme c’est le Tonton de toute la scène hardcore belge. En effet, chez DO OR DIE, les line-ups furent légion mais Chris était toujours là pour mener la barque à bon port. L’aventure DOD a connu des hauts et des bas et même si leurs dernières productions ont moyennement convaincu, ils sont toujours là. En dix-sept années d’existence, le groupe est passé d’un hardcore d’obédience street typique de la fin des années 90 à des choses de plus en plus metal pour arriver aujourd’hui avec « Crows » un disque qui lorgne de plus en plus vers le death(core) et de moins en moins vers le hardcore même si on en trouve toujours quelques traces ci et là.

Si la transition s’était opérée avec « The Downfall Of The Human Race » qui amenait le groupe vers de nouveaux horizons metalleux, « Crows » confirme le passage du groupe montois dans la grande sphère d’un metal extrême et moderne. Le premier morceau dévoilé par le groupe avait de quoi surprendre tellement il tranchait avec les anciens classiques. Un départ en trombe suivi d'un mur de guitares. Ici, un riff death metal, une batterie constamment en double, une atmosphère lourde, sombre et quelques passage plus hardcore et toujours le duo de voix qui rappelait qu’on était bien face à un morceau de DOD. Mais malgré tout, le fan de toujours avait de quoi être bousculé et surpris. Puis, faut avouer qu’une fois la surprise passée, le morceau s’avère vraiment bon. Puissant, efficace et bien composé, le single fait son petit effet et ouvre la voix pour le reste de l’album qui sera, grosso modo, dans la même veine. « Off With Their Heads » est un morceau direct, offensif et lui aussi clairement inspiré par un death metal moderne symbolisé par un jeu de batterie alliant lourdeur et vitesse avec encore une fois des parties de double dans tous les sens.

Si la musique a changé, le fond ne change pas, DO OR DIE reste fidèle aux valeurs qui sont les siennes comme l’amitié, la famille, l’honnêteté et l’intégrité, bref des thèmes chers aux hardcore old school. Le thème de la famille au sens large se retrouve dans des morceaux comme « Bella Famiglia Soldiers » ou « Anchor ». « Bella Famiglia Soldiers » est une manière de rendre hommage aux fans et aux suiveurs du groupe tandis que « Anchor » est dédié à la famille au sens plus traditionnel. D’ailleurs restons sur ce dernier morceau qui permet de constater que si le style a changé, le groupe a lui aussi progressé en tant qu’entité et musiciens. Ce dernier titre le prouve par un songwriting et des arrangements vocaux encore jamais vu au sein de DOD. Une nette progression à ce niveau là, confirmée aussi par « Who Control The Masses » qui se voit auréolé de la participation de Francky DSVD de Channel Zero, autre légende locale qui apporte une sacrée plus-value et une touche mélodique non négligeable grâce à son chant si caractéristique.

Le terme « brutalité » convient parfaitement à ce disque. Il est le plus brutal de la discographie du groupe, après 17 années de bons et loyaux services, c’est à souligner, mais pas seulement, on trouve de belles variations et des riffs imparables oscillant entre death metal, metal, deathcore et hardcore. « Hardcore » car l’esprit et les racines sont toujours là. Une bonne moshpart et un petit pattern et two step sont là pour nous le rappeler. Parce qu’on peut évoluer mais ne jamais changer véritablement. DO OR DIE évolue donc positivement, très positivement, le résultat est beaucoup plus probant ici que sur ses deux dernières productions et la mue vers les horizons metal est parfaitement maitrisée et assumée. Il faut pour ça saluer les nouveaux venus dans ce line-up 2015-2016 qui ont amené un vrai plus, au niveau de la batterie notamment. On trouve beaucoup de bonnes choses sur ce disque, des riffs edgemetal, une vraie vibe hardcore et de nombreux plans inspirés par le (death) metal contemporain puis surtout de belles harmonies vocales. « Blood On The Grass », un des meilleurs titres de l’album résume parfaitement tout ça et s’impose comme un des temps fort du disque, le meilleur depuis « The Meaning Of Honour ». Oui ça remonte à loin, c’est assez inespéré et franchement ça me fit bien plaisir parce que c’est un groupe que je suis depuis le tout début et même avant sa création (Stuck Up, ça parlera certainement à quelques vieux briscrads). Avec un disque comme « Crows » DO OR DIE n’est pas prêt de mourir. DO OR DIE ? Bah DO ! Et pour finir, je vais résumer en citant Chris : « bougez votre cul, foutez le bordel ! »




Rédigé par : Seb On Fire | 15/20 | Nb de lectures : 7332




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker