DOWNFALL OF NUR - Umbras de Barbagia (Avantgarde) - 23/07/2015 @ 07h12
Les groupes de BM argentins, tu n’en connais pas des masses. Ne me dis pas le contraire. Et je ne vais pas étaler ma science non plus parce que, pour ma part, je n’en connaissais pas plus que toi (à part Grima Morstua, mais bon…). Umbras de Barbagia est le premier album des nouveaux venus de Downfall of Nur. Servi comme toujours dans un très beau packaging par Avantgarde, les cinq titres en écoute me donnent envie d’aller fouiner plus avant.

L’intro est inquiétante juste ce qu’il faut, de petits riffs dissonants en éclairs lointains, dopée par un son très chaud dont on pressent qu’il devrait être aux petits oignons sur les titres suivants. Et tel est le cas. "The Golden Age" ouvre sur des accords elliptiques au piano, très mélancoliques, qui posent une atmosphère magnifique, majestueuse. La guitare sèche arrive de suite, accompagnée presque aussitôt d’une flûte de pan pas du tout cul-cul la praline. Le son est très organique, très profond. Le rythme est très lent, on surplombe l’océan, les grandes terres du Sud. La structure s’enrichit au fil des minutes d’autres instruments puis, à 3’47 les guitares et la batterie déboulent alors que le titre conserve ses lignes de départ. L’emphase est de mise, le tout se mélange avec bonheur même si, il faut aussi l’avouer, l’originalité est un peu en berne. Le morceau rebondit dès les 5’28, où la rythmique s’emballe, devient chaotique (le pont à 7’50 est aussi redoutable de ce point de vue, qui transforme littéralement le morceau) ; les lignes directrices deviennent moins claires, la dissonance s’installe comme la violence purement black. La voix ultra saturée débarque à son tour et le titre devient comme incontrôlable, se transformant en véritable furie, en monstre autonome. La réussite vient ici de la montée en puissance très fluide, très naturelle qui démontre un vrai sens de la composition, comme des ponts qui relancent le titre en l’enrichissant (le pont de guitare sèche à 10’53). Les 17’44 (!) du titre passent comme une lettre à la poste. Ou comme papa dans maman.

"The Downfall of Nur", le troisième titre, change de braquet et attaque bille en tête avec un BM racé, très rapide, très puissant mais encore chargé en émotions. Seule la voix, ultra saturée et vomissant littéralement sa haine, peut agacer par son caractère monolithique. Le morceau suit les mêmes préceptes que le précédent : il base sa structure sur des ponts qui reviennent à intervalles réguliers et qui, soit brisent la dynamique pour l’aérer, soit favorisent la transformation du titre, son évolution. Parfaitement intégrés à l’architecture, ces ponts sont tout à fait pertinents (l’espèce de cornemuse qui se mêle au paysage sonore vers les 3’30 et les 8’10 ou le violon majestueux à 5’50). La mélancolie transpire de tous les pores du morceau, qui progresse sans heurt et développe des atmosphères en tous points magnifiques.

Le départ de "Ashes", l’avant dernier titre, conserve ces atmosphères chargées de mélancolie mais développe une dynamique plus élevée qui colle bien au titre, très enlevée mais également parfaitement contrôlée. Si la recette est désormais connue, elle fait toujours effet en raison là encore de ces ponts qui stabilisent et développent tout à la fois le titre (la batterie déstructurée à 2’40). Et là encore, les 14 minutes passent sans que l’on s’en aperçoive. "Umbras de Barbagia" ferme la marche en proposant peu ou prou la même chose.

Donwfall of Nur nous offre ici un très bel album de BM racé, très mélancolique, baigné d’ambiances majestueuses et parfaitement construit. Un très beau produit, signé chez le très performant Avantgarde qui, depuis un bon moment maintenant, enfile les perles. A découvrir sans retenue.



http://www.facebook.com/JhanasNur - 100 visite(s)

Chaîne YouTube - 58 téléchargements


Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 8539




Auteur
Commentaire
Dimechag
IP:77.192.134.80
Invité
Posté le: 23/07/2015 à 19h57 - (117292)
Sympa jusqu’à 6'30 et après ça m'a rappeler pourquoi je chie dans le Black Pétal... Dommage!


grozeil
Membre enregistré
Posté le: 24/07/2015 à 00h41 - (117294)
Suis assez fan pour ma part, j'aime beaucoup l'atmosphère générale

Dimechag
IP:95.141.97.226
Invité
Posté le: 24/07/2015 à 09h18 - (117299)
Pour ce qui de l'atmosphère je suis d'accord, je me suis laissé prendre, en revanche mon vieil age me dis non pour le bruit derrière...:-)


Dispater
Membre enregistré
Posté le: 24/07/2015 à 23h43 - (117315)
Hmm intéressant, si une orga' a la possibilité de faire passer ce groupe en France je dis pas non :)

Deckard
IP:197.2.250.234
Invité
Posté le: 28/07/2015 à 18h51 - (117353)
La pochette m'avait intrigué, ms je connaissais absolument pas. Après écoute j'adhère totalement, la mise en place des morceaux est exemplaire et les parties rapides parfaitement intégrés ... achat indispensable

Yyrkoune
IP:80.215.225.251
Invité
Posté le: 31/07/2015 à 22h02 - (117371)
J aime ! Gros et epique ... a l anciennr

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker