DOWNFALL OF GAIA - Aeon Unveil the Throne of Decay (Metal Blade) - 19/12/2014 @ 07h54
Dans sa chronique du précédent album, le collègue Raziel disait ceci: « Downfall of Gaia nous offre un album agaçant. Agaçant parce qu’on ne sait jamais très bien s’il s’agit d’une véritable réussite ou d’une imposture. » Et bien, un album plus tard, ce « Aeons Unveil The Throne of Decay », je n’ai toujours pas la réponse et ça m’embête beaucoup. Je n’arrive pas à me faire un véritable avis sur ce groupe. Parfois, ça me parle et deux minutes plus tard, je m’ennuie. Pourtant, y’a tout ce que j’aime là dedans, je devrais adorer ce groupe. Mais non, ça ne fonctionne pas et je ne sais pas vraiment pourquoi.

Globalement, DOWNFALL OF GAIA se situe dans le vague post-hardcore/black metal aussi appelé « black à casquette » ou « black à lunettes », style très en vogue depuis quelques années. On y trouve la furie des riffs glacés des grands sommets norvégiens couplés à des passages epico-mélancoliques chers au post hardcore. Le tout mixé plus que correctement mais sans génie. Les allemands connaissent le style et appliquent la recette mais sans aucun génie ni talent particulier. Oui c’est bien fait, certains riffs ont de la gueule mais rien ne s’en dégage, c’est vide, creux et froid, mais pas dans le bon sens du terme. Prenons « Carved Into Shadow ». Un titre long de 10 minutes qui débute par un down tempo sludge postcore avant d’accélérer brutalement dans une longue ligne droite black metal. La composition est bonne, l’exécution aussi mais on s’ennuie, il ne se passe rien. On écoute poliment ce morceau et on trouve le temps long. Puis au détour d’un riff ou d’un plan, D.O.G sort de sa zone de confort et enfin parvient à capter l’attention, à susciter des émotions, à créer une vraie atmosphère. Mais cela ne dure jamais sur la longueur d’un morceau.

« Ascending The Throne », un interlude de deux minutes est une tentative d’apporter un peu de couleur, de tonalité différentes mais là non plus ça ne fonctionne pas et c’est très artificiel. Les allemands suivent bien le mode d’emploi du style sans déroger à aucuns points d’où la sensation désagréable d’entendre un groupe en pilotage automatique. Mais lorsqu’ils se décident à enfin se sortir les doigts, ça peut donner de très belles choses comme le mid-tempo et presque habité « Of Stillness and Solitude » emporté par d’excellents patterns de batterie et des nappes de guitares très postcore qui font, enfin se dresser quelques poils dans la nuque et le bas du dos. Surtout que le titre suivant « To Carry Myself to the Grave » est plutôt bon lui aussi entre violence et apaisement. Porté par des guitares à la fois agressives et aériennes. Là aussi on est dans du post/black classique mais bien fait avec ce petit plus d’âme qui a toujours manqué au groupe. Là, on se dit qu’on tient enfin quelque chose mais les deux derniers titres ne confirment pas et font retomber DOWNFALL OF GAIA dans leur travers de groupe trop policé et peut-être formaté. L’ennui pointe de nouveau le bout de son nez en fin d’album sur des morceaux pas assez homogènes au sein desquels les parties calmes et les parties agressives s’enchaînent sans vraiment s’interpénétrer et apporter un plus à l’autre. Là, ça manque d’homogénéité, de liant.

Bon sang, on à envie de les secouer parce qu’on sent que ce groupe peut réaliser de belles choses mais vraiment par intermittence. Alors que tout est là. Le son est bon, à la fois clair et propre tout en conservant cette touche froide et glaciale propre au black metal. Un disque en demi-teinte pour un groupe qui constitue toujours un vrai mystère pour moi. J’aime et en même temps je n’aime pas. « Aeons Unveil The Throne of Decay » possède tout ce qu’il faut pour ravir les amateurs de black metal 2.0 mais l’ensemble reste froid, sans véritable vie, lointain, distant, le groupe ne parvient pas à happer l’auditeur pour l’emmener dans son univers, dans son monde qui, il faut le souligner n’a pas grand-chose d’original. Non, j’aime bien ce groupe. Mais en fait non, je ne l’aime pas vraiment… enfin je ne sais pas. Je pense que celui qui résume le mieux l’affaire est Stephen Bessac qui a dit un jour : « C’est le problème de 99 % des groupes de hardcore aujourd’hui : les mecs crient, mais ils crient pour quoi ? C’est comme Hatebreed, ça crie mais y a pas de haine. » Ben voila, DOWNFALL OF GAIA c’est exactement ça.




Ecouter sur bandcamp. - 72 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 13/20 | Nb de lectures : 10093




Auteur
Commentaire
Poney
IP:132.212.216.117
Invité
Posté le: 19/12/2014 à 15h08 - (115242)
J’avais un peu le même avis que Seb sur Downfall of Gaïa pour le précédent album : l’impression frustrante de voir un groupe avec du potentiel mais à qui il manquait quelque chose.
Mais ce nouvel album change la donne pour moi. Il tourne en boucle depuis quelques temps maintenant et je ne m’en lasse pas. J’ai du mal à identifier ce qui a réellement changé si ce ne sont les chants qui sont devenus bien plus violents et plus vicieux. Mais en tout cas à mes yeux, le groupe a enfin trouvé sa voie et nous offre un putain d’album de post-black.

DeathCrumble
Membre enregistré
Posté le: 19/12/2014 à 17h13 - (115245)
T'a tout dit Poney, exactement du meme avis que toi. Je le trouve bien supérieur au précédent, et depuis que je l'ai recu il tourne très souvent. C'est clair qu'il y a rien de bien innovant, mais c'est un très bon album de post-black.



philresist
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2014 à 19h31 - (115281)
il est clair que cet album n'est pas du "easy listening" car il faut plusieurs ecoutes pour le saisir...ce qui peut vouloir dire qu'il ne lasseras pas rapidement.mais aussi d'accord avec la critique car parfois j'ai l'impression que le groupe veut trop en faire (trops d'idées dans 1 seul morceau??)il est evident que ce disque ne pourra pas plaire à tous...moi j'aime bien mais + de cohesion serai un ++



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker