DORMIN - Psykhe Comatose Disorder (Beyond) - 22/08/2014 @ 08h19
DORMIN est un groupe italien composé à la base de deux membres, Rex et Cairn, et depuis rejoints par trois autres compères pour former un véritable groupe. Psykhe Comatose Disorder est le premier effort du groupe, et se base sur la dégénérescence mentale du psyché de Rex suite à la maladie de sa mère. Un album très personnel, et plutôt dense et complexe. L’album est composé de 7 titres, pour une durée d’un peu moins de 50 minutes. Le groupe définit sa musique comme étant du Doomgaze Death Metal. Sous cette étiquette hors de toute logique et sentiers battus, on a surtout affaire à un album fourre-tout et très varié.

Il faut dire que c’est aussi la marque de fabrique des groupes italiens de mélanger sans vergogne les styles, qu’ils soient proches ou non, et de voir ce que ça va donner. Ici, DORMIN mélange allègrement le doom, le death, le black, l’ambient voire le shoegaze pour un résultat qui brouille les pistes. Difficile de se raccrocher à un fil directeur, tant les genres s’entrechoquent et s’emmêlent. L’ambient est plutôt facile à retrouver, principalement utilisé dans le titre instrumental donnant le titre à l’album, ou ponctuant certains morceaux. Le titre "World of Nooses and Plastic Dramas" fait penser à du CELTIC FROST un peu poussiéreux, tandis que "Crossing the Plains of Non Existence" mélange shoegaze avec un chant clair mélodique et black metal mid-tempo.

Le manque d’unité est un souci dans ce disque, en tout cas pour moi. Difficile de se rattacher à un fil directeur, et je trouve qu’on se perd au fur et à mesure de l’écoute. Mais un plus gros souci est l’enregistrement des titres. Déjà, le groupe utilise une boite à rythme pour la batterie, avec un son synthétique pas folichon. Moi, ça a tendance à me tendre un poil. La prod est également étouffée, ne rendant pas vraiment hommage aux compositions. On a donc un résultat sonore un peu bancal, alors qu’une prod plus équilibrée aurait peut être fait passer le style surprenant du groupe.

Ce premier album est assez difficile à assimiler, de part une musique tentaculaire et très (trop) variée, et une production pas adaptée. Dommage, car on trouve quelques bonnes idées, mais trop rare pour rattraper l’ensemble. Le groupe prépare son second album au moment où j’écris ces lignes, espérons qu’il laissera mûrir sa musique pour rééquilibrer les choses.





Rédigé par : Skay | 11/20 | Nb de lectures : 10890




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker