DOPPLER - Apophenia : Type I Error (Mighty/Season of Mist) - 06/09/2012 @ 08h05
Un premier album pour les DOPPLER, à ne pas confondre avec le groupe de hardcore français, ici le groupe nous vient tout droit d’Espagne et offre des morceaux dans un registre metal expérimental.

Pourquoi un titre d’album tel que « Apophenia : Type I Error », tout simplement car tout est basé sur l’apophénie, un lien entre la psychose et la créativité. Pour le psychanalyste Carl Gustav Jung (1875-1961), l’apophénie se basait plus sur le fait d’une perte de synchronisation voire d’une distorsion de la perception ou d’une réalité métaphysique. Pourquoi tout ce charabia ? Car tout l’album tourne autour de ce concept et à ce niveau-là, les DOPPLER ont fait un travail excellent.

Une production de grande qualité pour des morceaux tous aussi prenants des uns des autres, on est emmené dans une sorte de dimension parallèle, porté par des riffs aussi ravageurs qu’atmosphériques sous une électronique relevant l’ensemble avec une certaine noirceur doublée d’une profondeur assez malsaine.

L’électronique n’est pas dominante, il y a juste ce qu’il faut. Chaque titre vient compléter le précédent avec brio, ce qui rend l’écoute aisée et des plus agréables. Du son de basse bien pondéreux sur « Asynchronous Forms » à la puissance que peut porter la voix de Albano Fortès sur « Internal Sesorial Reality », tout est là pour captiver l’audition. « Internal Sesorial Reality », sera, à mes yeux, l’un des meilleurs titres de cet opus.

A leur manière les DOPPLER nous racontent une histoire, sombre malsaine, et expriment parfaitement tout le concept de leur album. Un très bel équilibre sonore, guitare, batterie, chant se superposent sans qu’à aucun moment, l’un ou l’autre semble trop haut ou trop bas.

Les 3 derniers morceaux de la galette, « Falling » part 1 à 3, se présentent comme un triptyque qui vraiment met une belle claque à l’écoute, tout le potentiel du groupe dans un concentré de génie à la composition.
Voilà un album semblant bien trop court et qui saura ravir les amateurs de metal expérimental en quête d’un renouveau dans le genre.

Facebook - 108 téléchargements


Rédigé par : Phenix | 15/20 | Nb de lectures : 11768




Auteur
Commentaire
ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 06/09/2012 à 13h53 - (103579)
en fait, c'est plutôt du Math-Metal... pas super intéressant pour les extraits que j'ai pu écouter. s'il y a de l'électro, j'essaierai peut-être l'album en entier...

Phenix
Membre enregistré
Posté le: 07/09/2012 à 10h27 - (103599)
Salut ZeSnake yep ya un coté électronique après c'est clair c'est pas de l'electro même si des fois des influences à la Raunchy et j'en passe se ressentent




Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker