DOCTOR ZAIUS - Out Of The Cage (Autoproduction) - 22/10/2015 @ 07h16
Vous savez qui est le docteur Zaius tout de même ? Les adeptes de La Planète des Singes, eux, auront tout de suite fait le lien avec le docteur orang-outan, ministre de la science et de la foi, très arrogant et sûr de lui-même, du roman-saga simiesque écrit par Pierre Boulle et passé à l'écran à partir de 1968 avec le grand Charlton Heston. Une saga servant donc de référence visuelle et thématique au groupe bordelais DOCTOR ZAIUS sur son second album « Out Of Cage ».

Faisant suite à « Minister Of Hate » sorti en 2011, ce nouvel opus nous fait découvrir un groupe fortement inspiré metal US, tant du côté de la scène nu-metal que thrash, voire hardcore sur certains aspects. Le résultat se retrouve sur pas moins de 14 titres pour un total de 48 minutes de son non dépourvu d’intérêt. DOCTOR ZAIUS propose un style simple, fait pour donner envie de jumper le plus souvent possible, bien mis en avant avec une production made in Conkrete Studio de l'ami Mobo, misant sur l’efficacité et l'impact sonore. Autant dire que ça sonne et pas qu'un peu.

Les compositions, malgré leurs bonnes constructions et accroches, sonnent assez banal finalement. On s'y retrouve tout de même, mais l'envie d'y retourner est peu présente. De plus, le chant, quoique bien exécuté, souffre de ce sale syndrome de franglais qui gâche un peu le résultat final. Mis à part cela, le contenu de « Out Of The Cage » est de bon acabit. Le groupe s'applique à balancer un bon gros metal qui fait son effet, sûrement plus appréciable en live finalement, mais avec des nombreuses qualités. Les riffs sont bons, le groove est là, les refrains font mouche, la rythmique apporte un excellent relief à l'ensemble, bref, y'a matière à ce que ça fasse bouger son monde.

DOCTOR ZAIUS s'offre également deux invités sur ce second disque en la personne de Lord Neslon du groupe STUCK MOJO sur « I Feel Alive », et de Guillaume Bideau de ONE WAY MIRROR sur le très bon « One Day ». Hormis cela, même si, comme nous l'avons déjà dit, le style des bordelais se veut un peu trop banal, il est de bon ton de souligner que ce nouvel opus se laisse écouter, tout en matant le magnifique digipack qui lui est dédié.




Rédigé par : Velvet Kevorkian | 13/20 | Nb de lectures : 7188




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker