DOCTOR LIVINGSTONE - Contemptus Saeculi (Osmose) - 12/05/2014 @ 07h49
Que peut-on attendre d’un groupe qui appelle son premier album « Notre niveau est trop élevé pour vous, misérables créatures bipèdes pour lesquelles nous n’éprouvons que du mépris, pour que vous puissiez porter un jugement à l’encontre de nos délicieuses créations » et son dernier disque « Contemptus Saeculi » ce qui signifie en gros « Le mépris du monde, du siècle, de la mode ». Du mépris peut-être, terme commun aux deux albums. Mépris non pas pour la musique mais pour le monde, l’époque, le conformisme, l’être humain et bien évidemment pour nous autres, chroniqueurs musicaux de tous poils. Mais qu’à cela ne tienne, même si la misérable créature que je suis ne peut porter un jugement sur leur délicieuse création, je vais quand même en parler de ce disque. Pourquoi ? Ben parce qu’il est plutôt bon dans son genre. Mais quel genre en fait ? Grande question.

Vu le CV des musiciens (parfois actifs sous d’autres pseudonymes) que sont PLCD, Six, Reverend Prick, Guru Deadlock et Azat, on peut décemment s’attendre à y trouver une bonne lampée de black metal. Ce qui est le cas, et encore un black metal assez moderne qui rappelle au détour d’un riff, d’une atmosphère poisseuse ou d’un blast celui pratiqué par des groupes comme Deathspell Omega ou Arkhon Infaustus. Mais le metal noir n’occupe qu’une petite part de DOCTOR LIVINGSTONE au sein duquel on trouve pas mal de hardcore sale, caverneux, poisseux et chaotique comme celui pratiqué par les groupes des écuries Deathwish ou Throatruiner par exemple, eux-mêmes déjà fort inspiré de black metal. La boucle est en quelque sorte bouclée. A ses débuts, le Doc nageait dans des eaux noise-chaosticore et il en a gardé certains gimmicks. « Le » par exemple peut s’appréhender comme un titre de screamo de la fin des années 90 façon Skycamefalling, Undying ou Endzweck mais joué par une bande de black metalleux quand « Requiem N°12 en La », lui, serait plus un titre de black metal composé par des coreux fans de Converge. Voilà, ce sont les deux grandes influences que l’on peut trouver sur ce disque noir et baroque. Oui on pourrait parler de « Blackened Hardcore » mais on ne le fera pas parce que le groupe possède cette chose inexplicable qui le distingue de tous les autres. Un savoir faire, une patte, une griffe de compostions et un esprit qui fait toute la différence.

Le Docteur sait où il veut aller et comment y aller, la route est parfois sinueuse mais l’objectif n’est jamais perdu de vue. « Starting The Fire » envoi du gros black metal agressif, sauvage et virulent aux relents d’Hell Militia teinté d’une pointe de Kickback dans la voix. Un titre court et direct auquel vont succéder deux morceaux plus longs, plus sinueux sur lesquels les vocaux sont exceptionnels de variété. C’est sur ce genre de compositions que le Doc démontre toute l’étendue de son savoir faire. L’alternance entre brûlots courts et pièces plus longues amène de la diversité. On pourra trouver aussi des passages un peu « avant-garde » ou « expérimental » comme ce break totalement inattendu qui vient couper « Marked By The Whip ». DOCTOR LIVINGSTONE trouve toujours le petit truc qui fait la différence à l’intérieur de chaque morceau pour éviter la routine ou la redite. De la première à la dernière note, on reste aux aguets. Le son est d’une grande qualité aussi, il retranscrit parfaitement la musique du groupe, c’est à saluer.

« Contemptus Saeculi » frappe par son esprit décadent et parfois grandiloquent couplé à une identité et une atmosphère très « française ». A la manière de Kickback , Wormfood ou Diapsiquir, Le docteur à su faire de sa françitude une marque de fabrique comme le prouve « Onze » déclamé dans la langue de Molière façon chanson française déglinguée. « Onze » pourrait être un morceau de Diapsiquir sans cette touche nauséeuse. Les troupes du Docteur livrent un gros album, diversifié, de qualité, remarquablement écrit et composé. La France encore une fois prouve que niveau « hardcore » et « black metal » elle en a dans le slip. Elle est pas belle la vie ?





Musique - 107 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 16/20 | Nb de lectures : 13350




Auteur
Commentaire
AC/JC
IP:90.47.101.123
Invité
Posté le: 12/05/2014 à 10h46 - (112063)
je note et j'achète dès que je peux vu que j'ai bien aimé l'album d'avant je pense ne pas être déçu

Rebecca Linares
IP:109.28.148.27
Invité
Posté le: 12/05/2014 à 11h50 - (112065)
Une bombe, mes enfants !

madcore
IP:5.158.248.167
Invité
Posté le: 12/05/2014 à 12h34 - (112067)
bon album en effet

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 12/05/2014 à 14h57 - (112069)
Du black de bobos, c'est ça? Ça risque donc de m'intéresser!

Deadpool
Membre enregistré
Posté le: 12/05/2014 à 17h14 - (112070)
Une tuerie cet album !!

CROM
IP:90.52.185.202
Invité
Posté le: 12/05/2014 à 18h31 - (112071)
très bon oui.

zozo
Membre enregistré
Posté le: 12/05/2014 à 18h40 - (112072)
Pas du tout accroché: l'attitude, le son, la forme... Pas ma came du tout.

Meikai
IP:92.90.26.9
Invité
Posté le: 12/05/2014 à 18h59 - (112073)
Une très grossse claque, à ecouter absolument !

rasoir
IP:90.18.229.22
Invité
Posté le: 12/05/2014 à 21h50 - (112075)
Juste excellent! Même une sacrée claque.

psychoco
IP:78.226.176.85
Invité
Posté le: 13/05/2014 à 13h22 - (112081)
Enorme, album de l'année

kenlesurvivant
Membre enregistré
Posté le: 22/05/2014 à 21h37 - (112217)
Un virage un peu à la "le dernier Loudblast" mais qui étonne moins de la part de DL, sympa même si j'en préfère d'autres dans le genre



Chara
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2014 à 18h27 - (112388)
J'ai parfois un peu de mal avec les voix mais putain c'est bon!



Erik
IP:62.141.32.45
Invité
Posté le: 06/06/2014 à 12h56 - (112418)
Intéressant

lorent
IP:64.37.7.81
Invité
Posté le: 18/06/2014 à 07h22 - (112598)
Du grand art

arletteconne
IP:64.186.237.130
Invité
Posté le: 21/06/2014 à 04h46 - (112635)
Le meilleur album de hardcore jamais produit. J'en mouille encore. Après l'embrouille qu'ils ont eu avec les autres de CNK, y a pas photo, entre les parisiens et eux, la marge est grande... Ils font de l'art, de la musique, c'est des génies, là ou d'autres sont des petites frappes. Merci


cas sauce
IP:64.124.28.134
Invité
Posté le: 25/06/2014 à 04h59 - (112660)
Cet album mérite un 19 sur 20, pour ne pas dire 20 sur 20. En boucle sur ma platine.

ecrasatator
IP:89.87.68.109
Invité
Posté le: 11/07/2014 à 18h43 - (112802)
THE BAFFE
quelle surprise
tout est parfait
sale degueux abominable
bref ,un pretendant au panthéon

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker