DJINN AND MISKATONIC - Forever in the Realm (Transcending Obscurity India) - 27/01/2014 @ 07h55
Le moins que l'on puisse dire au sujet de l'Inde est que malgré son milliard d'habitants, elle ne nous a pas donné beaucoup de groupes métalliques. L'excellent sous-label Transcending Obscurity India s'applique à réparer cette injustice, notamment avec Djinn and Miskatonic, groupe de doom (pour faire simple) qui, malgré un nom un peu maladroit à mon goût, a toutes les cartes en mains pour vous traîner, pauvres victimes consentantes, vers des profondeurs très noires et très humides... Lovecraft soit loué !

Depuis un certain temps déjà, je recherchais un groupe de doom qui allierait les éléments à même de me faire bien triper et je pense l'avoir trouvé avec Djinn and Miskatonic ! Pour commencer, une voix envoûtante (comme peut l'être celle de Messiah Marcolin) qui saurait se jeter dans quelque chose de plus enragé, de plus death (et le doom, pour être vraiment jouissif, ne se doit-il pas de nous évoquer la mort, la mort suintante et définitive qui s'infiltre dans chacune de nos joies ?). C'est là qu'intervient Gautham Khandige, chanteur de qualité dont la voix constitue de par l'émotivité (tranchante) l'un des points d'orgue de Forever in the Realm. Un second élément, et non des moindres, est la progression très grave et souterraine de la guitare et de la basse ; ces deux instruments soutiennent comme il se doit la voix de Gautham, l'amenant lentement mais sûrement vers son paroxysme. Évidemment, la batterie est elle aussi à la hauteur et je ne voudrais pas manquer de respect, en omettant d'en faire la remarque, au musicien qui s'échine derrière elle comme le héraut d'une faucheuse en mal de sang... Le vôtre !

Mais la musique, c'est bien, nous sommes tous d'accord (je crois), mais qu'en est-il du son ? Personnellement, je le trouve tout à fait bon et adéquat, surtout pour une production dont l'exotisme pourrait nous inquiéter quant à ce qui a trait aux qualités techniques. L'Inde serait-elle le géant métallique de demain ? Je l'espère car, si elle avait autant de (bons) groupes par millier d'habitants que peuvent en avoir la Suède et la Norvège, on aurait de quoi se farcir les oreilles jusqu'à la fin des temps !

À noter que sur cinq morceaux, le premier dépasse les onze minutes et le dernier les seize, et que le quatrième, n'atteignant pas la minute, n'est pas fait pour être hyper intéressant (c'est pas du grind, hein...).

Voilà, tout est dit, ou presque, mais bon, pour le reste, à vos oreilles de le découvrir. Elles sont là pour ça !

Ah, si, une dernière précision au sujet de la note : n'étant pas un très grand connaisseur en matière de doom, je n'ai pas souhaité mettre la note maximale, mais, bon, c'est pas faute de l'avoir voulu !

Bandcamp - 115 téléchargements


Rédigé par : Moshimosher | 15/20 | Nb de lectures : 11336




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker