DIVIZION S-187 - V Miloserdii Otkazano (More Hate) - 08/02/2010 @ 08h30
J’ai comme la vague impression d’être tombé dans un traquenard lors d’une soirée organisée par une bande de pochetrons russes. Comme je n’avais point bu et ne parlant point le dialecte, je ne suis pas certain d’avoir entravé s'il y avait une blague ni le sens supposé de cette dernière.

De loin pourtant, la fiesta avait l’air jubilatoire. Un groupe russe au doux nom de Divizion S-187 ne pouvait qu’aviver mon émoi envers les atmosphères martiales. Mais rien ne se passa comme prévu !
La Divizion en question formée par l’exact line-up de Ashen Light, (combo black qui en est à son neuvième album) débarque avec son deuxième album. Enfin album… Je n’arrive toujours pas à déterminer s'il s’agit d’un EP enrichi aux bonus, d’un split bancal ou d’un foutage de gueule en règle ! Le sommaire propose quatre titres originaux, deux instrus, un live et deux covers signées Ashen Light mais comme c’est les mêmes plaisantins, on ne décèle rien de ce tour de transformiste.

Musicalement, on a affaire à un mélange d’électro/indus technoïde et d’un black répétitif oscillant entre le mid-tempo et le blasté. On pense vaguement à Deathstars en plus black et sans l’efficacité dévastatrice. Autant le dire tout de suite, c’est mou, plat et sans folie !
Ils doivent être fascinés par la division cellulaire et le clonage car on a vraiment l’impression que les titres marchent par paires.
En effet, difficile de différencier les deux premiers titres. Le riffing est quasiment identique et se montre répétitif pour accentuer l’aspect hypnotique comme si Rammstein avait gobé un blackeux tout en perdant son groove !
Les deux titres suivants se différencient des précédents mais sont jumeaux entre eux. La nuance vient de l’addition de riffs saccadés et sautillants. En même temps, ces quatre morceaux suivent exactement les mêmes structures avec une alternance d’accélérations et d’accalmies liées à quelques arpèges.
Les deux instrus technoïdo-transes sont aussi excitants que la perspective d’une soirée disco en maison de retraite en compagnie de Franck Dubosc.
Le premier se voit gratifié du featuring du fameux DJ Sadist ! Ah! vous ne connaissez pas non plus… L’autre est un remix du quatrième titre qui s’avère complètement inutile.

Le titre live s’en sort pas si mal et surtout redonne un peu de patate à l’indolence ambiante. Enfin, on bénéficie des riffs martiaux tant attendus et la mélodie du Bontempi même si elle sonne franchement Deathstars, n’est pas dégueu !

Après ça, l’auditeur s’aventure sur le chemin périlleux de la quatrième dimension !
Le premier symptôme apparaît avec la reprise de "Gothic Girl" de The 69 Eyes. Un titre plutôt funky rythmé par des vocaux rapés à base de motherfucker qui m’a expédié dans les vestiges des années 90 où la fusion avait encore une existence palpable. Les effluves de vodka ont dû faire leur œuvre car des noms oubliés émergèrent du brouillard tel que Liquid Hips ou Smokin’Suckaz Wit Logic.
Histoire de s’achever en beauté et de réaliser le grand chelem, la Divizion bourrée nous propose une reprise de Nightwish ! Vous aviez toujours rêvé d’entendre Tarja avec la voix criarde d’un blackeux russe alcoolique, c’est chose faite ! "Sleeping Sun" tourne à la ballade power metal et se clôt par de faux applaudissements et un thank you moterfuckers de bon aloi !

Parodie, vous dites ? Oui, mais on est à quel degré et surtout à combien de grammes !?
Si je rajoute que le son de batterie et en particulier les cymbales sonne comme le Best of de Charly Oleg et en particulier sur les instrus ce qui tombe bien, vous aurez compris qu’on ne tient pas le disque du siècle.

Si je suis plutôt balèze en humour slovène, je m’aperçois que l’humour russe me passe complètement au-dessus de la tête ! Ca manque vraiment de folie, de groove et d’ambiance. C’est plat, monotone mais au moins ce n’est pas trop long ! Ca m’apprendra à venir en fiesta sans picoler avant.
Sinon, pour ceux qui veulent de la folie, de l’hystérie et de l’ambiance, le dernier Blacklodge est pas mal du tout…


Rédigé par : Dark Rabbit | 08/20 | Nb de lectures : 10686




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker