DIVISION SPEED - Division Speed (High Roller) - 02/12/2015 @ 07h46
Bien que son line-up soit stable depuis 2009, Division Speed aura mis du temps avant de passer au full-length. Après une alternance de démos et splits, le quatuor infernal allemand (avec des membres de Venenum et Black Salvation) fondé en 2008, a bien rempli ce premier disque, comptabilisant pas moins de 14 titres (dont 2 interludes), parmi lesquels une bonne moitié figure déjà sur de précédentes sorties. Du matériel vraiment 'neuf' côtoyant des pistes datant de 5-6 ans, ce qui franchement ne se remarque pas.

Car le blackened speed/thrash metal résolument à tendance old school, déversé par Division Speed, reste cru avec les années même si le papier promo évoque de nouveaux morceaux un peu plus 'sophistiqués'. Dans ce domaine, cela demeure bien relatif. Entre 2'30 et 4'30, les titres s'appliquent à déployer une violence et frénésie musicale où les lignes vocales transpirent la haine et la rage. A l'instar du visuel signé de la main du talentueux Paolo Girardi, les textes évoquent les atrocités commises lors de la Seconde Guerre Mondiale. Un sujet tout trouvé pour cette 'agression' sonore en règle, dont l'avantage est d'être sans peu de répits et le défaut miroir, de manquer parfois d'un second souffle et de variété (45 minutes quasiment non stop, cela finit par se ressentir). Homogène sans être ennuyeux, "Division Speed" fonctionne avant tout grâce à l'envie déployée par les musiciens, convaincants dans le style, et portés par un son qui forge leur identité.

D'autant que, entre des refrains éructés avec véhémence ("Panzerkommando", "Truppensturm", "Division Speed Attack"), des riffs assassins, à la croisée du thrash et du speed metal ("The Iron Wings of Death", "Black Wolves" après une intro limite 'mélodique') et des partitions de guitares qui apportent un véritable plus (arpèges, harmonies ou soli souvent soignés), à l'instar des plans remarqués et appréciés sur "Snowstorm Over Narvik", "Schwarze Scharen" ou encore "Rule Britania", le combo offre constamment des passages dont on se délecte aisément.

Évidemment sur la durée, un coup de mou peut se faire ressentir, personnellement la doublette "Freezing Cold"/"Sturmbatallion" me laisse pas un souvenir impérissable, affichant une recette déjà nettement entendue. Je ne bouderai cependant pas davantage mon plaisir quant à l'efficacité de ce disque, qui ne finira pas dans mon top annuel mais fait dans le genre, sacrément bien le boulot.




Rédigé par : gardian666 | 14/20 | Nb de lectures : 7455




Auteur
Commentaire
Cruchot Jr
Membre enregistré
Posté le: 02/12/2015 à 21h34 - (118839)
Excelsior.
Pas un chef d’œuvre absolu mais un album qui fait du bien par où ça passe.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker