DIVINE SIDE - Entity (Dooweet) - 04/09/2014 @ 07h47
Avec Entity, les limougeauds de Divine Side ont réalisé un album surprenant. Si l’on peine dans un premier temps à entrer dans l’univers musical du groupe, des écoutes répétées permettent de percevoir la richesse et les nombreuses subtilités du disque. Ainsi, soyons clairs, Entity n’est pas l’album rêvé à chroniquer tant la musique proposée s’avère difficile à décrire en quelques mots. Pour résumer néanmoins, on retiendra que Divine Side pratique un heavy/thrash progressif et mélodique allant puiser ses influences tant dans les 80’s que dans les 90’s.

Les premiers titres d’Entity, assurément les meilleurs, me font autant penser au seul et unique album de Lodestar paru en 1996 qu’au Master Of Puppets de Metallica publié quant à lui dix ans plus tôt. Soit du thrash des années 80 qui aurait copulé avec du metal fusion (« Satisfy »). C’est grave docteur ? Point du tout, puisque les parties vocales d’Olivier Gabilly rappellent sur un morceau comme « Kid’s Anthem » l’excellent Heitham Al-Sayed (et donc, également, un certain Mike Patton), tandis que le côté « chansons à tiroirs » et les soli de guitare ultra mélodiques de « Entity » s’inscrivent dans la lignée du classique des Mets précité. N’oublions pas, également, l’excellent travail effectué par la section rythmique, solide et toujours prête à accélérer le tempo lorsque nécessaire, en particulier sur les morceaux aux structures les plus alambiquées (« Sad, Angry And Blind »).

Cependant, à partir de la septième plage (originalement nommée … « 7 »), Entity perd progressivement de son intérêt. Si cette impression est certainement due à la présence de morceaux plus anecdotiques en fin d’album (« Human Livestock », « Phoenix »), peut-être est-ce également le signe que la formule musicale de Divine Side s’essouffle plus rapidement qu’on ne le pensait. Le chant poussif d’Olivier sur « 7 » et « Phoenix » constitue à ce titre un bon exemple de cette nette baisse de régime.

Hormis une sortie de route en fin de course digne des plus grands exploits de Jean Alesi, Entity constitue quand même une carte de visite intéressante pour les limougeauds de Divine Side. Le potentiel est là, il reste donc désormais à l’exploiter pleinement.



Facebook - 73 téléchargements


Rédigé par : up the irons | 11/20 | Nb de lectures : 10043




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker